EUR 7,00
  • Prix conseillé : EUR 10,02
  • Économisez : EUR 3,02 (30%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ambient 1 : Music For Air... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Ambient 1 : Music For Airports

4.8 étoiles sur 5 10 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
39 neufs à partir de EUR 2,86 4 d'occasion à partir de EUR 2,86
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Brian Eno


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Ambient 1 : Music For Airports
  • +
  • Ambient /Vol.4 : On Land
  • +
  • Ambient /Vol.2 : The Plateaux Of Mirror
Prix total: EUR 29,68
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (9 décembre 2009)
  • Date de sortie d'origine: 26 juin 2009
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B002DKF54Q
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.209 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
17:21
Album uniquement
2
30
8:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
12:07
Album uniquement
4
30
9:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

Jewel Case Edition : Digitally remastered,1978 album four subtle, slowly evolving pieces grace Eno's first conscious effort at creating ambient music.

Critique

Les aéroports, comme les gares,  sont propices à la rêverie, à cette nostalgie légère et diffuse qui flotte entre les deux eaux du souvenir et de l’attente; c’est justement dans ces lieux que l’on a besoin de musique, pour le service discret de nos  émotions, pour mettre un peu d’espace autour du temps qui passe et préparer nos mémoires.

La petite histoire dit que c’est dans l’aéroport de Cologne qu’est venue à Brian Eno, grand habitué des salles d’attentes, l’idée d’une musique adaptée à son milieu, en même temps qu’un terme qui allait  faire recette : ambient - idée immédiatement mise en pratique avec ce disque, précisément sous-titré « ambient #1», comme pour marquer le début officiel du genre.

Et que nous donne-t-il à entendre, autant qu’à voir (car une ambiance, c’est d’abord pour lui «a tint») ? Quatre pièces sans nom (« 1/1 »« 1/2 », « 2/1 », « 2/2 » ), quatre tableaux d’une exposition anonyme, quatre paysages aux lumières incertaines, parcours sans début ni fin, mélodies  insistantes, aussi peu inspirées que possible et sans développement, évoluant seulement au gré de variations infimes: thèmes insistants du piano (celui de Robert Wyatt), comme les gouttes d’une pluie lourde et lente, frôlements de voix qui naissent et meurent en vagues régulières, bribes d’un folklore imaginaire…

On trouvera étonnant qu’autant de qualités négatives aient pu donner naissance à un disque demeuré LA référence d’un genre (qui peut si rapidement sombrer dans l’insignifiance) ; mais c’est qu’en creux se dessine la vraie nature de cette musique et son pouvoir persistant : discrète jusqu’aux limites de l’effacement, patiente, elle installe pour l’auditeur, avec toutes les précautions de sa (presque) quiétude, un espace de réflexion ou de rêverie pour le renvoyer sans effort ni gêne à lui-même, à ses affaires, à ses affects. Et c’est par là qu’elle se montre, en fin de compte et de façon inattendue étonnamment généreuse et serviable.

Première, et peut-être seule vraie réussite du genre, elle dévoile encore aujourd’hui des beautés fragiles et fragmentaires, aussi fugitives qu’un reflet à la surface d’une eau où l’on a vu brièvement passer un peu de soi-même et du monde alentour.

- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
"Ambient 1 : music for airports" est l'album que tout amateur de musique électronique qui se respecte doit absolument posséder. Ses longues plages sonores pleines de silence urbain élève l'esprit et le corps de l'auditeur jusqu'à des hauteurs insoupçonnées. C'est le disque idéal pour l'ataraxique repos de l'âme. Album minimal par excellence, Brian Eno prouve avec ce disque fondateur qu'un minimum de sons bien liés peut donner naissance à un maximum de sens(ations).
Remarque sur ce commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
A travers ce premier disque-expérience de cette série inaugurée par Brian Eno dans un projet très simple (offrir une musique de transition dans ces lieux de passage tels les aéroports, supermarchés..., où capter une attention se révèle difficile), un charme irrésistible, une musique très douce, très simple aussi, lentement et longuement répétitive, cotonneuse, attentionnée, non spectaculaire, mais procurant ce lent déploiement qui pourrait sembler éminemment facile et répétitif vient nous fasciner. Quelques accords, de simples intentions mais le charme opère avec un doux ravissement et il faut s'y engloutir comme pour s'y noyer...

Une musique voulue comme nouvelle qui flotte éminemment dans un halo suprême, donnant l'impression qu'elle est presqu'improvisée alors qu'elle est travaillée avec son projet pensé, y entraînant notre attention dans une torpeur amniotique qu'il est même parfois difficile de quitter : le contraire d'une sophistication inutile. Avec un pouvoir presqu'addictif et thérapeutique, soignant, apaisant. La lente pulsation vitale y coule avec une douce volupté...

Un disque paru il y a plus de 35 ans (en 1978), qui paraît plus moderne que certains disques récents et qui s'écoute toujours avec ce plaisir admiratif et atemporel.
L'on ressent immanquablement ce pouvoir relaxant mais pas seulement évidemment : on ne peut l'enfermer dans ce seul contexte. A écouter pour se débrancher des turpitudes du quotidien. Tant d'écoutants sont tombés dans ses filets que son pouvoir est quasi certain.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
On vole, on disparait, on revient mais on ne sait plus trop ou l'on est. Une "lévitation musicale" permanente qui vous envoie tout droit au confin de votre moi intérieur. Brian Eno à ce dont de composer CA musique, sans jamais vous rendre triste. Du "zen européen" avant l'heure ! avant tout ce débalage "d'électro lounge nu jazz" qui au final, n'a rien de nouveau à l'écoute de cet album qui n'est qu'une pure merveille.
A recommander à la planète entière...
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Au-delà de la légèreté, au-delà de la bienfaisance, du confort et du bien-être qui peut se dégager de n'importe quel disque d'ambient de qualité... Ambient 1: Music for airports.
Ce Brian Eno là ne peut figurer sur une quelconque échelle de valeur ou d'appréciation, même loin au-dessus des autres. Il est juste à part, terme qui a perdu de sa signification à force d'être employé mais qui mérite son emploi ici. Parce que si la musique tente elle aussi de s'approcher de la réalité, et à plus forte raison d'une quelconque vérité, Ambient 1 serait une des oeuvres les plus à même de symboliser cette quête. Aucune affirmation ne devrait être édifiée à ce propos mais tout autre son semble factice ou profane pour toute oreille appréhendant le piano et les voix de music for airports.
On ne peut se résoudre à penser que cet album n'ait pu être inspiré que par un décor d'aéroport (ou alors en tant que microcosme du monde...) comme on a pu le lire ici ou là tellement cette succession d'inspirations sonores pénètre la peau pour se propager dans le corps; plus à la manière d'une pommade que d'une seringue... soignant alors au fur et à mesure de son action nos maux... comme une réponse à nos angoisses qui opterait pour la contemplation (de soi, des autres, de l'Autre...) et l'attente plutôt que pour la colère comme Nirvana pourra le faire plus tard...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Cette musique apporte une sorte de plénitude à qui sait l'écouter. Ambient porte mal son nom. C'est sûr qu'on peut mettre la musique en fond sonore, mais elle mérite bien plus que cela. Une écoute attentionnée révèle toute sa profondeur et sa richesse, même si, dans l'absolu, elle reste "simple".
Sur la piste 5 , on sent indubitablement l'influence de Fripp (cf Another Green World)qu'on s'attend à voir surgir avec ces notes torturées. Il n'est pas là, mais j'aurais bien aimé avoir une version de ce morceau avec le maestro, rien que pour le plaisir.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?