• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
American vertigo a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

American vertigo Broché – 1 mars 2006

2.8 étoiles sur 5 23 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,25
EUR 13,00 EUR 0,63
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Tourisme et Voyages: Guides, Atlas, Cartes Harry Potter et l'enfant maudit

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • American vertigo
  • +
  • Hôtel Europe: suivi de Réflexions sur un nouvel âge sombre
Prix total: EUR 39,25
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

Où va l'Amérique ? Vers le destin impérialiste que lui prédisent ceux qui la haïssent ? Vers l'horizon démocratique qu'elle incarne aux yeux de ses amis ? Devant ce pays colossal et blessé, contradictoire et protéiforme, devant ce pays-concept dont les emblèmes, nobles ou infamants, tournent à n'en pas finir sur le manège médiatique mondial, chacun est pris de vertige. Pour explorer ce vertige, Bernard-Henri Lévy a parcouru plus de 20 000 km pendant presque une année. Du Nord au Sud. De l'Atlantique au Pacifique. De la prison de Rikers Island à la douce Savannah. D'une ville arabe près de Detroit aux communautés juives de Brooklyn. De La Nouvelle-Orléans avant et après Katrina aux déserts de l'Arizona. Des banlieues pauvres de Los Angeles à Guantanamo ou aux nouvelles grandes églises évangéliques. Là, dans ce chaos de perceptions, au fil de ce récit qui se lance sur les traces de Tocqueville mais où l'on croise très vite un vieux Sudiste blanc antiraciste et une fille de mineur du Wisconsin, un milliardaire philanthrope et Norman Mailer, Woody Allen, Hillary Clinton, Sharon Stone, un chef indien antisémite, une prostituée du Nevada, tant d'autres, c'est toute la comédie humaine d'un peuple en proie au doute et au messianisme qui se déploie sous nos yeux. Avec, au bout de l'enquête, une réflexion sur les modèles républicains comparés de la France et des Etats-Unis, la nature de leur patriotisme respectif, les formes inédites qu'y prennent les tyrannies de la majorité et des minorités, leur rapport à la religion, la politique, l'idéologie. American Vertigo ? Un livre-enquête mobile et chaleureux. Un reportage conceptuel et un " road book " sensuel, cérébral, drôle, véridique. La perspicacité du philosophe. L'œil et le style du romancier.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 19 juin 2008
Format: Broché
Le New York Times dont je reprends l'extrait traduit du site [...] éditeur de "Une imposture française" par Nicolas Beau et Olivier Toscer, dispense l'amoureux des livres de toute formalité au sujet de "American Vertigo" :

Extrait traduit : Tout Américain qui voudrait écrire un livre pour expliquer la France aux Français devrait d'abord lire celui-ci pour connaître les pièges à éviter (...) Le lecteur est fasciné et épuisé par la pensée ennuyeuse de Lévy (...) C'est l'excursion habituelle, bizarre, boursouflée, fanatique et faussement culturelle qu'adorent les journalistes européens depuis cinquante ans (...) Toutes les dix pages ou à peu près, Lévy fonce dans le mur (...) Il écrit comme un étudiant cherchant à remplir sa copie d'examen »

A Modern-Day Tocqueville Finds an Uncertain America
By William Grimes, February 4, 2006

Le San Franciso Chronicle est également libérateur et contre-intox des tomberaux de louanges systématiques accueillant chacun des livres de BHL avant même leur parution :

San Francisco Chronicle
January, 29th 2006

Extrait traduit : « Lévy a écrit pendant qu'il voyageait. Tocqueville a d'abord voyagé, puis ensuite écrit. Lévy a écrit sur les Américains et lui. Tocqueville a écrit sur l'Amérique, point (...) L'ego affleure à chaque page et ses manies les plus grandiloquentes encore, comme celle de la phrase qui fait une page entière, éloigneront certains lecteurs ».
6 commentaires 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Oui finalement BHL nous fait son 'Borat'. Malheureusement il ne le fait pas exprès donc l'effet comique n'est pas aussi puissant que dans le film de Sacha Baron Cohen. On y retrouve pourtant les bons ingrédients. Si j'osais: allez j'y vais: n'est pas Céline qui veux...
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Avec American Vertigo, Bernard-Henri Levy entendait rendre hommage à Alexis de Tocqueville, l'auteur de "La Démocratie en Amérique", une enquête parue il y a 150 ans, d'une acuité et d'une profondeur confondante. Le moins que l'on puisse dire est qu'il n'a pas atteint son objectif. Son livre a été perçu par la presse américaine comme une enfilade de poncifs. Le jugement peut paraitre sévère, mais il n'est pas totalement injustifié. On ne saurait que déconseiller sa lecture à ceux qui cherchent vraiment à comprendre les Etats-Unis d'aujourd'hui. Ses bonnes pages (il y en a) renseignent en effet bien moins sur l'Amérique que sur les préjugés de l'auteur à l'égard des Américains.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'avais ete impressione par BHL interviewe a la radio au sujet de ce livre.

Malheureusement l'ouvrage n'est pas du tout a la hauteur des interviews.

Je suis assez d'accord avec les autres commentaires disant que les cliches abondent et que ce livre ne reflete en rien la societe americaine.

Je suis europeen et habite aux EU depuis 12 ans, ce livre cultive l'incomprehension de l'Europe vis-a-vis des EU et les mythes sans fondement.

Vraiment decevant de la part d'un soi-disant philosophe.

Au lieu d'expliquer et solutionner, il denonce et s'acharne sur des details sans importance.

Mon premier et dernier ouvrage de BHL sans aucun doute...
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'ai lu la version anglaise de ce livre. J'ai vécu la moitié de ma vie en Europe et la moitié aux Etats-Unis, avec beaucoup d'aller et retour. L'incompréhension de BHL des Etats-Unis est flagrant. Il passe son temps à tirer des conclusions hâtives et longues à partir de rencontres avec, pour beaucoup, des marginaux de la société américaine. Si BHL avait fait ce travail avec un peu d'honnêteté intellectuelle, il aurait vécu un moment dans plusieurs lieux, avec les soucis et le contact quotidiens que cela implique. La vaste majorité des américains ne sont pas aussi bizarres que ce livre voudrait dépeindre, comme la vaste majorité des Européens ne le sont pas non plus. Lisez, ou relisez, plutôt Alexis de Tocqueville.
2 commentaires 71 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Il y a quelque chose d'indéniablement sympathique chez BHL.
L'amour ébloui et fidèle qu'il voue à sa femme par exemple. On peut insinuer qu'il s'agit d'une forme d'expression bourgeoise et réactionnaire des sentiments, n'empêche, c'est touchant.
Il y a aussi la conviction sincère qu'il construit une grande oeuvre philosophique et l'acharnement qu'il manifeste pour tenter de laisser une trace. Trente livres ce n'est pas rien et cela suffit pour qu'on le respecte.
Au delà de ces considérations liminaires il y a hélas cet univers sucré, superficiel dans lequel il évolue, qui privilégie le « paraître » davantage que « l'être », et qui baigne dans les poncifs et les déclamations boursouflées. Hélas, la pensée de BHL est plate, assez insipide et tous les artifices de forme tendant à en rehausser la saveur sont vains. Lorsqu'il parle, il use et abuse de citations, mais ces béquilles virtuelles ne parviennent à donner consistance et tenue à son discours.
Pour son dernier ouvrage, il est parti sur les traces de Tocqueville en Amérique. Louable dessein, mais on pense plutôt à Bécassine tant il paraît loin de son modèle et tant il semble passer à côté du sujet.
Son périple, pompeusement intitulé « American Vertigo » aboutit à une somme épuisante de clichés, d'évidences ou de micro-anecdotes insignifiantes auxquelles il accorde une importance démesurée. Il voyage (25.000km !), mais il ne « sent » pas l'Amérique car il reste trop extérieur à elle.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 35 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents