• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par Cultyfix.
EUR 32,05 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par TUNESUS
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Vendeur américain. CD, DVD, jeux vidéo, disques vinyles et plus! Livraison rapide! Tous les articles garantis!
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Antonio Carlos Jobim And Friends Compilation

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

5 neufs à partir de EUR 29,61 8 d'occasion à partir de EUR 3,21
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Détails sur le produit

  • CD (6 juillet 2000)
  • Date de sortie d'origine: 11 juin 1996
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Compilation
  • Label: Verve
  • ASIN : B00000473B
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 287.267 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
8:29
Album uniquement
2
30
6:23
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
2:42
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
5:28
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
9:25
Album uniquement
6
30
5:20
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
6:02
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
4:58
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
5:05
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
3:28
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
4:25
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
4:30
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
13
30
7:54
Album uniquement

Description du produit

Description du produit

JOBIM ANTONIO CARLOS

Critique

En juin 1996, le Festival de Jazz de Sao Paulo prit la dimension inédite d’un hommage mélancolique, mais pas triste, à Jobim. Car il s’agit bien ici d’un testament, un dernier tour de piste, un ultime salut avant inventaire. Dans quelques mois, Jobim quittera la scène, puis cette terre.

Pour l’instant, il s’incline devant ce public brésilien qu’il aime tant, et qui le lui a si bien rendu. Il n’est sur scène, fatigué, malade, que pour quatre morceaux, où il apparaît, soutenu par ses amis, comme autant de béquilles. Mais il est présent dans le cœur de tous, et dans l’inspiration de tous les artistes invités. Ron Carter, le bassiste ami de toujours, soutient l’édifice avec son élégance coutumière. Herbie Hancock fait un peu le malin avec les mélodies, mais reste sous influence, puisque après tout c’est lui qui joue du piano, et dirige l’orchestre. Le saxophone de Joe Henderson retrouve ses marques dans la grande tradition de la bossa nova cool. Shirley Horn et Jon Hendricks (la première impératrice de la ballade, le second roi des vocalises) chantent comme s’ils avaient eux-mêmes composé ces mélodies cinq minutes auparavant, avec raffinement et simplicité. Et le jeune loup, ce Gonzalo Rubalcaba roi du piano salsa, imprime à ses claviers des nuances plus subtiles que de simples déhanchements.

Comme un retour aux sources, un solde de tout compte, la plupart des œuvres sont signées du plus fabuleux tandem de la chanson brésilienne : Vinicius de Moraes et Antonio Carlos Jobim. Alors, on va jouer « The Girl From Ipanema » et « Aqua de Beber », « A Felicidade » et « Wave ». Mais pas « Desafinado », car on ne joue pas avec ces souvenirs-là. Pour rire, on rappellera qu’Antonio Carlos Jobim And Friends atteignit l’année de sa sortie une poussive vingt-et-unième place dans les classements d’albums de jazz. Mais on n’oubliera pas de mentionner qu’il n’y a qu’un cas où des virtuoses se plient volontiers à la majesté d’un répertoire sans trahir leur propre sensibilité : en présence d’un génie.

Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Téléchargement MP3
Le 27 septembre 1993, un an avant la disparition du Maître, quelques grandes figures du Jazz international rendent hommage à Antônio Carlos Jobim lors d'un festival à São Paulo dont le directeur musical n'est autre qu'Herbie Hancock. Sont présents Shirley Horn (chant, piano), Gal Costa, Jon Hendricks (chant), Joe Henderson (sax ténor), Herbie Hancock (piano, claviers), Gonzalo Rubalcaba (piano), Oscar Castro-Neves, PauloJobim (guitare), Ron Carter (basse), Harvey Mason (batterie), Alex Acuna (percussion). L'enregistrement du concert paraît 3 ans plus tard sous le nom Antônio Carlos Jobim And Friends (1996). Le rendu offre un agréable mélange de Jazz Samba brésilien et Cool Jazz américain qui transcende pour certains, qui dénature pour d'autres l'esprit Bossa Nova. Vraisemblablement fatigué et malade, Antônio Carlos Jobim n'apparaît que sur les quatre derniers pistes de cet album, ce qui accroit l'émotion suscitée par l'écoute de ce concert. Encore un joli témoignage - hommage sur le maître et son immense oeuvre (bossa-normandie.over-blog).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 4.4 étoiles sur 5 5 commentaires
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Best live Jobim Music 22 août 2013
Par Elisa - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
This is one of my all time favorite Jobim CD's: Herbie Hancock and Shirley Horn are fantastic on this CD.
It is hard to believe this is a live recording.
If you are a Jobim-fan: This CD should belong in your collection!
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 just watch the concert 8 avril 2006
Par E.G. - Publié sur Amazon.com
Format: CD
You can't base your opinion about this album, just by listening to it..you've got to watch the live performance, it's absolutely magnificent. You get to experience such an emotional power put upon all the music.. I think that's what makes this album so great: the way Jobim, Gal and the others give themselves to their sound, it's all just so true, so natural.. Jobim's performance on Luiza made me sit still from the first note till the very last one faded.. and I'm afraid since I listened (and watched) to it, I was nevermore able to enjoy another version, althoug I recognize that, for instance, Chico Buarque's one is quite good.. but there's no way anyone will ever love that song as Jobim did, and he let it all out so truthfully that we might as well just love the man and his legacy, which includes this wonderful encounter.. Well, buy it if you want to feel it; don't, if you're planning on examining the work until the last detail..
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Great album 16 mai 2007
Par C. Paul - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This cd could be titled "Herbie Hancock and friends", as the pianist initiated and leaded this beautiful project. Some tracks are a bit disappointed, but other are completely worth it: Chega De Saudade, whistled and sang by the great Jon Hendricks, is a real wonder....as is the last tune, Girl from Ipanema, on which the same Hendricks sings "Take the A-train".

This was also for me a good opportunity to discover the funk drummer Harvey Mason on true jazz tunes.

And last, but not least, the album cover is BEAUTIFUL :-)
25 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Very good on the whole, with some weak points 16 novembre 1999
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Most of this album is wonderful, with great performances by Herbie Hancock, Joe Henderson, and Shirley Horn. Gal Costa is good, but she lets the quality of her voice waver a bit too much at times. Jon Hendricks is a bit obnoxious on his tracks, and while I have the deepest respect for Jobim as a composer and musician, his vocals (especially in his later years) seem a bit forced and melodramatic--totally against the underlying feeling of the music he helped give birth to, bossa nova. Pick it up if you love everything about Jobim and bossa nova, but casual listeners should probably pass and get the verve compilations of Gilberto/Getz/Jobim.
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Gal Costa spoils it 9 janvier 2007
Par Adam Plezer - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Jobim recorded this live album with friends. While the music is excellent on the whole, Gal Costa's performance is really annoying, although I like Gal Costa very much. She even has a double album (Gal Costa Canta Tom Jobim) where she only things Jobim and she does it perfectly, but I think she had a bad day when this album was made.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous