Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juin 2014
Ce second volet, comme très souvent dans les trilogies (et encore plus souvent dans les trilogies zombies), est largement inférieur au premier.
Il est clair qu'il est beaucoup moins travaillé que le premier roman, beaucoup plus court, moins inspiré et moins crédible. En fait, Manel Loureiro butte sur l'obstacle récurrent du second tome d'univers zombie : l'auteur très à l'aise avec un héros solitaire à piloter patine dès que les enjeux deviennent plus globaux et les personnages plus nombreux.
Le soin apporté à l'édition est un symptôme visible de la dégradation de l'ensemble : page de faux titre "APOCALYPSE Z Tome 2" suivie aussitôt de la page de titre "APOCALYPSE Z Tome 1 : les jours sombres". Cherchez l'erreur.
Après cette mise en bouche, on démarre par 160 pages de mise en situation, parfois bien lourdes, avec des chapitres de remplissage consacrés à d'autres personnages, des scènes vues de plusieurs points de vue, bref tous les artifices de remplissage possibles et imaginables. Il y a notamment une explication scientifique sur le virus et ses effets sur ses hôtes assez lamentable. La narration est elle aussi largement inférieure à celle du premier tome, en alternant la première et la troisième personne assez maladroitement.
Après la mise en situation les protagonistes du premier roman sont séparés et l'on suit deux trames en parallèle : les deux ont des qualités similaires aux meilleurs moments du premier volet : rythme, intensité, clarté des scènes d'action. C'est du bon divertissement, bien fait, mais on devine très vite où l'auteur veut en venir. De plus la narration croisée des deux trames coupe beaucoup leur élan.
Comme souvent dans une trilogie, les personnages principaux ne sont pas suffisamment travaillés dans ce deuxième volet, ce qui nuit beaucoup à l'empathie du lecteur. Le narrateur avocat est totalement transparent.
La fin est prévisible et confirme que ce deuxième tome n'était qu'un tome de transition sans grandes idées, sans originalité (hormis la bonne idée de récréer une guerre d'Espagne entre deux îles des Canaries) et relativement court. (une fois déduite la mise en situation, le livre ne fait que 200 pages.)
Malheureusement, comme c'est souvent le cas avec les auteurs qui démarrent une oeuvre sous la forme d'un blog avec l'ambition d'écrire une trilogie, on obtient un très bon premier tome et dans le second on se rend compte que l'auteur ne sait plus trop quoi écrire et qu'il a conduit ses personnages dans une impasse dont il faut les sortir.
La conclusion de cette trilogie s'élèvera peut être au niveau de son premier volet, mais rien n'est moins sûr.
33 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2014
Comme pour le premier volume , super bouquin qui (du moins )pour les amateurs du genre régale le lecteur , vivement le 3 (que je viens de commander) !!!Vous aimez le style Z lisez "Manel Loureiro" vs ne serez pas déçu !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2017
J'ai aimé cette suite bien que je trouve le travail quelque peu bâclé. Il manque de nouveautés par rapport au premier volume. J'espère les trouver dans le troisième tome.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sur le plan de la structure , je ne vois rien à reprocher à ce texte .

L'auteur met en place un plan pour son roman , qui en est un de fonctionnel et de crédible .
Un plan qui anime le récit d'une incontestable portée dynamique , en lui apportant du rythme , tout en structurant clairement la diversité des points de vue , des expériences .
Finalement cette organisation du texte génère globalement de la densité pour cet univers romanesque sympathique .

Il y a en ouverture du récit un prologue rédigé à la troisième personne , ensuite la narration est unifiée jusque le moment où les personnages se séparent .
A ce moment les lignes narratives bifurquent en deux volets , pour correspondre aux formes classiques , qui sont celles d'une traditionnelle narration éclatée ..
Pas de quoi fouetter un chat donc , surtout que Lucullus , le chat persan de ce roman , n'apprécierais pas la fessée , et l'auteur non plus d'ailleurs !

Bon disons que : pas de raisons de ronchonner à mon humble avis « et pi c'est tout ! « ......

Le style de l'auteur est toujours aussi agréable et convaincant .
Je trouve le personnage principal très réussis , vraiment . Il est sympathique assez profond et assez étoffé .
C'est un aspect très agréable de ce roman et du précédent aussi d'ailleurs .

Si je compare ce tome second au premier tome , je trouve que ce récit s'endort un peu ...
Exploration des iles canarie , décor de guerre civile espagnole , bref un peu du tourisme post-apocalyptique à peine mouvementé , en quelque sorte ...

Nos héros , retournent ensuite , après l'expérience de la vie sur les iles , sur le continent pour affaires et à ce stade , le récit reprend alors beaucoup de vigueur , et il renoue sans ambigüités aucunes , avec les vives qualités du premier tome . Qui sont vraiment des qualités certaines et constantes de l'auteur .

Un récit agréable donc , avec une bonne dose d'action dès le moment où tout se décante , une petite claque de suspense assez top à la toute fin du bouquin ...

Bref : un roman de transition , pas aussi branché action trépidante que le tome premier , mais en tout cas , un univers agréable à arpenter , en compagnie de gens agréables et crédibles , parce que très bien campés grâce à une très bonne caractérisation diront nous , pour finir ce misérable commentaire misérable ....
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2014
Second tome de la trilogie après l'excellent Le début de la fin et en attendant La colère des Justes.

Nos quatre sympathiques personnages à bord de l'hélico, se rendent aux îles Canaries dans l'espoir d'un retour salvateur à la civilisation. Espoir exhaussé, mais à quel prix ? Et oui, pour l'intérêt du lecteur aussi, il va falloir retourner au jus pour nos deux héros mâles, pendant que Lucia vivra ses propres aventures dans la sécurité très « relative » de Tenerife.

On oublie le format journal intime pour une narration plus classique mélangeant les points de vue avec plus ou moins de bonheur d'ailleurs. Revenant sur le vécu et le ressenti de plusieurs personnages pour une même scène on a souvent l'impression de redite voire de remplissage, accentué par le long résumé du début et les piètres (car trop classiques) explications sur la globalisation de la pandémie.
Autre fausse bonne idée d'alterner les scènes entre Lucia et notre avocat narrateur. En plein rush, cela coupe un peu l'action. Sans compter que la scène du zoo, histoire de couper nos héros de toute base arrière, n'est pas très crédible (si tant est que l'on puisse l'être dans un univers post-apocalyptique zombiesque).
Le retour de la guerre civile en Espagne est originale et classique du genre, où même aux portes de l'enfer, l'humanité arrive toujours à se diviser et se combattre.
L'action reste bien présente (même si notre maître du chat (qui va bien merci) n'y brille pas particulièrement).

Un tome de transition ? (je sais, c'est moi qui ne suis pas original là). Disons un tome moyen ou plutôt un tome qui ne tient pas les promesses du premier.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2014
J'attendais avec impatience ce nouveau volet et retrouver les personnages de cette histoire assez réaliste pour connaitre la suite de leurs aventures.
Je les ai bien retrouvé mais cette nouvelle histoire n'a pas été à la hauteur de la précédante, ni de mes espoirs. C'était long, avec beaucoup moins de zombies, beaucoup trop de personnages qu'on avait du mal à suivre même s'ils apportaient leur contribution à l'ensemble.
Le dernier tiers du roman a pourtant tout changé. De nouveau on craint pour les personnages, les zombies sont là tout proches, les évènements se précipitent.
Grace à cette partie on est moins déçue, à lire tout de même...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2014
J'avais adoré le premier volume qui plantait le décor et cette suite est franchement passionnante.
A la fin du précédent, nous laissions notre avocat survivaliste s'échapper avec ses compagnons d'infortune et son chat.
La suite reprend la même brochette hétéroclite de personnages dans de nouvelles péripéties ancrées dans ce monde post-apocalyptique où les mort-vivants règnent en maîtres.

On retrouve une bonne dose d'action, de rebondissements et d'exploration lugubre.
Le style de l'auteur est toujours aussi dynamique, immersif et il n'y a pas un seul temps mort, aucune narration soporifique nuisant à l'intrigue.
Ainsi, j'ai dévoré cette suite en un après-midi sans voir le temps passer !
Le troisième volume devrait paraitre courant Octobre si je ne m'abuse...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce second tome est en dessous du premier. Mais il se laisse tout de même facilement lire et comme le premier je l'ai dévoré ;).
C'est bien entendu le personnage principal qui nous fait accroché au roman et l'on espère toujours qu'il s'en sorte ...
L'idée de cette ile où se repose nos héros est assez bonne mais il manque quelque chose dans l'action pour attirer le lecteur comme dans le premier roman.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2014
qu'est ce qui baisse ?
le niveau du texte d'abord, on commence à aller plus vite, à donner un rythme de cinéma haché, et on perd de vue le besoin de faire monter la pression.
Ensuite, le nombre de pages baisse significativement par rapport au tome 1
Enfin la police de caractère est agrandie
Donc, moins de pages écrites plus gros avec une moindre profondeur = le sentiment d'avoir éprouvé le besoin de sortir vite une suite du tome 1 pour rester dans la dynamique commerciale. C'est un peu nous prendre pour des truffes ...

Donc j'ose espérer que le tome 3 sera plus "respectueux" du lecteur et évitera de le prendre pour un gogo juste bon à payer.
C'est dommage car le tome 1 sortait du lot de ce type d'ouvrage, celui ci retombe dans la masse.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2014
L'histoire reste originale bien que le style "blog" du premier tome ait disparu au profit d'une écriture "classique". Je conseille vivement à ceux qui aiment le genre!
Vivement le tome 3!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici