EUR 17,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Après l'Histoire a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Après l'Histoire Broché – 16 mai 2007

4.0 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,50
EUR 17,50 EUR 13,56
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Rentrée Littéraire
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Après l'Histoire
  • +
  • Désaccord parfait
  • +
  • Festivus Festivus
Prix total: EUR 44,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

«Choses vues» dans les dernières années du XXe siècle, les chroniques ici rassemblées ébauchent une théorie générale de ce moment de la civilisation que Philippe Muray appelle l'ère hyperfestive. L'individu inédit que cette civilisation est en train de façonner a donc lui aussi un nom qui n'était encore jamais apparu nulle part : Homo festivus.

Présentation de l'éditeur

"Choses vues" dans les dernières années du XXe siècle, les chroniques ici rassemblées dressent un portrait aussi précis que possible de notre temps; et, simultanément, elles ébauchent une théorie générale de ce moment de la civilisation que Philippe Muray appelle l'ère hyperfestive, car l'accumulation illimitée de fêtes en est devenue l'occupation la plus fervente et la consolation la plus quotidienne. L'individu inédit que cette civilisation est en train de façonner a donc lui aussi un nom qui n'était encore jamais apparu nulle part Homo festivus. Après l'Histoire est le récit, à la fois inquiétant et comique, des aventures de ce personnage qui ne ressemble plus à rien de connu jusque-là. On y trouvera des aperçus étonnants sur son idéologie, son langage, ses habitudes, son comportement intime, sa morale publique, ses nouvelles méthodes pour faire régner l'ordre et même, de plus en plus souvent, et de manière impunie, la terreur. Pour espérer comprendre quelque chose à notre époque, il est indispensable de faire le pari que la métamorphose des hommes a déjà eu lieu et que leur mutation n'est envisageable qu'à partir de l'hypothèse d'une sortie définitive de la période historique, pour autant qu'Histoire et humanité étaient synonymes. Après l'Histoire veut donc dire aussi : après l'humain.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Ludwig Jean Sébastien TOP 500 COMMENTATEURS le 5 août 2013
Format: Broché
De janvier 1998 à janvier 2000, Philippe Muray fit paraître des chroniques sous forme d'une sorte de bloc-notes mensuel dans la « Revue des deux mondes ». Ces textes furent d'abord regroupés en deux tomes sous le titre « Après l'Histoire I et II » puis en un seul volume agrémenté de notes pour replacer les évènements évoqués dans leur contexte et d'un happy end de l'auteur en forme de conclusion définitive sur le sujet (?) Le propos de Muray consiste à présenter un tableau aussi fidèle que possible d'une époque décadente et infantilisée qui ne pense plus qu'à une chose, faire la fête, s'amuser, se divertir. C'est du moins ce qu'Homo Festivus s'imagine et ce que les médiocres et les néfastes qui sont à l'origine de cette dérive veulent qu'ils pensent alors qu'eux ne songent qu'à tout détruire avec une constance acharnée, un totalitarisme borné et un juridisme rabique. Le festivisme est un abrutissement généralisé, voulu, organisé et souhaité par la masse qui ne se rend même pas compte dans quelle impasse on l'entraine. Les jugements de Muray ont la sévérité d'une condamnation sans appel. Ainsi écrit-il : « L'époque hyperfestive permet de se passer de raisonner » ou « Le festivisme est une épuration et une réanimalisation, bien plus encore qu'un programme continu et minutieux de divertissement. » En réalité, on ne divertit pas vraiment, on pervertit, on subvertit et on invertit avant liquidation générale et définitive de ce qui reste d'humain !Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Livre excessif mais tellement pertinent. J'en recommande une lecture croisée avec les diverses publications parisiennes des fêtards tristes de la municipalité... le miroir d'eau de la place de la République ou les ludobarges des quais "rendus" aux Parisiens prennent alors tous leur (dérisoire) sens. Lorsque le vain est tiré, il faut le noir!
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
je n'ai jamais autant sollicité mon dico........Pointu le livre et propos loin des discours politiquement correctes........C'est la machine à baffes...;
mais si le style bulldozer ne vous émeut pas , je vous assure une franche crise de rires en tout genre..je rigole longtemps après
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
C'est à démasquer la Doxa qui submerge notre société que se consacre Muray. Il le fait avec une joie morose, si on peut hasarder cet oxymore. Des pépites dans une gangue qui n'est pas toujours facile à lire. Ainsi, tiré de Festivus festivus qui est de la même veine : « Tenez, voulez-vous en prime un portrait d'altermondialiste ? En voici un, saisi sur le vif par le reporter de Libération, et brossé comme de juste dans ce style a-critique et bucolique qui ferait ressembler à des pamphlets les romans de la collection « Harlequin ». Il s'agit, nous dit-on, de Toni, trente ans, RMiste. Vous allez voir comme il a changé en mieux, depuis La Bruyère, l'art du portrait. « Excitation maximum, quelques substances illicites au fond d'un pot de pâte à tartiner et une réserve de préservatifs. Toni ne s'embarrasse pas de périphrases: "Je suis là pour faire la teuf grave. Il y a de la militante sous la tente, je te dis que ça." Son camion tombé en rade à Paris, il a dû se rabattre sur le covoiturage pour rallier le causse. "Je vais retrouver ma mère, elle doit y être avec ses potes, ça va être la grosse teuf." Il cherche le van blanc Volkswagen maternel sans se rendre vraiment compte de l'étendue du site. "Sister, y a de la bonne vibration, ici.» Il se fiche un peu des problématiques politiques du rassemblement et évite les forums où on cause de l'avenir du monde. "Il fait trop chaud pour travailler. De toute façon, je pense que chacun doit commencer à travàiller sur lui-même avant de travailler à améliorer le monde. Moi, j~ m'occupe de moi, et c'est déjà beaucoup." N'empêche, le trentenaire se dit "pour l'agriculture biologique à fond, la légalisation du cannabis", et voudrait vivre en harmonie avec la nature. »
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?