• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Area D Vol.1 a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Area D Vol.1 Broché – 25 juin 2014

4.3 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,20
EUR 7,20 EUR 1,49
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Boutique Manga Boutique Manga

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Area D Vol.1
  • +
  • Area D Vol.2
  • +
  • Area D Vol.3
Prix total: EUR 21,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Revue de presse

Critique 1


Shônen phare de cet été du côté des éditions Pika, Area D arrive en France auréolé d'une réputation plutôt flatteuse, principalement grâce aux deux noms prestigieux qui se cachent derrière, puisque du côté du scénario on retrouve Kyoichi Nanatsuki (scénariste de The Arms Peddler et d'Arms), tandis que les dessins sont l'oeuvre du virtuose Yang Kyung-Il (le Nouvel Angyo Onshi, Defense Devil, March Story...). Ensemble, ils nous proposent de revisiter à leur sauce des thèmes plutôt à la mode : celui des mutants, et celui de la survie en milieu carcéral.


Area D commence par un étrange phénomène, expliqué de façon hypothétique via l'explosion d'une étoile, qui aurait enclenché sur terre un bouleversement sans précédent : la mutation de certains humains, qui se sont soudainement retrouvés dotés de pouvoirs de toutes sortes. 12 ans plus tard, ces "mutants" ont été relégués au rang de parias par les humains restés normaux, ces derniers les nommant "Altered", et celles et ceux qui sont capturés se retrouvent expédiés vers une gigantesque île-prison, l'île D, au sien de laquelle les conditions de vie sont gardées totalement secrètes, et dont personne n'est jamais revenu. En compagnie de 80 autres Altered, Satoru Iida, jeune garçon craintif ayant la faculté de démonter les objets qu'il touche, se retrouve embarqué en direction de l'île à bord d'un paquebot où survivre sera déjà difficile...


Derrière ce concept de base rappelant très vite Deadman Wonderland, les auteurs s'appliquent à mettre en place leur univers en s'attardant pendant quasiment tout le premier tome sur le voyage en paquebot, qui est l'occasion de présenter quelques-uns des principaux personnages ainsi que leurs pouvoirs et le contexte général.


Les pouvoirs présentés pour le moment font dans le basique : faire apparaître une épée indestructible à la place du bras, pouvoir du feu, capacité à pouvoir passer à travers les murs comme une ombre, création d'un "autre monde"... Seule la capacité de Satoru tend à se démarquer, d'autant qu'elle est déjà assez bien exploitée lors des premiers problèmes sur le paquebot. Enfin, on vous laisse découvrir le pouvoir de Jin, qui ne devrait pas manquer d'intérêt.


La galerie de protagonistes n'est clairement pas originale, et on y retrouve un peu tous les grands classiques : Satoru en héros un peu craintif, encore faible, qui maîtrise mal son pouvoir mais qui tente de faire face quand il le faut, Tatara le monsieur muscle qui cherche à s'imposer par la force, Kaito Yûki qui apporte quelques notes d'humour, se veut sociable mais semble cacher un plan secret, l'énigmatique demoiselle Rio en atout-charme qui se promène la plupart du temps nue... et quelques autres, dont l'homme s'affichant sur la couverture : Jin Kazaragi, Altered de rang S, ce qui signifie que son pouvoir est jugé tellement dangereux qu'il a été enfermé dans un conteneur séparément des autres. C'est bien ce dernier qui vole la vedette aux autres, tant sa façon de penser et sa vision des choses promettent de briser certains fondements nés depuis 12 ans.


Parmi ces fondements, on note la bonne mise en valeur de la vision que les humains normaux ont des Altered : des êtres dangereux pour la société, qui n'hésitent pas à utiliser leurs pouvoirs dans leur propre intérêt et pour semer la destruction... Mais tous ne sont évidemment pas comme ça, et dans le contexte de l'île-prison, nos héros devront sans doute montrer qu'eux aussi sont des humains. La tache s'annonce ardue, d'autant qu'en face, certains humains normaux pourraient tout à fait être plus monstrueux que les "monstres" eux-mêmes. Une thématique intéressante tournant sur notre rapport à ceux qui sont différents, que l'on espère voir approfondie par la suite.


Pour le reste, la narration limpide et le coup de crayon riche et intense de Yang Kyung-Il assurent le divertissement. Les différents rebondissements sur le paquebot sont juste là pour tout mettre en place et sont plutôt rapides, mais ils sont savamment huilés et se permettent quand même quelques petits coups de théâtre bienvenue, notamment autour de Kurosaki qui dirige le paquebot et de son collègue Sôma. Enfin, quelques énigmes sont bien présentes pour entretenir l'envie de connaître la suite : le passé meurtrier de Jin, le sort spécial réservé aux Altered de rang S, l'impact qu'aura le Front de Protection de l'Humanité...


Au final, la mission de ce premier tome est pleinement accomplie : le contexte ne manque pas d'intérêt, les personnages sont bien mis en place, la découverte des pouvoirs est prometteuse... Bref, tout est prêt pour que les choses sérieuses commencent dès le prochain tome, d'autant que les dernières pages de ce premier volume annoncent du lourd avec une mise dans le bain explosive. Sans être très original pour l'instant, Area D promet d'être un très bon divertissement, et a toutes les clés en main pour développer une histoire passionnante


Critique 2


Ca y est c'est l'été, la Japan Expo arrive à grands pas et il est bientôt l'heure de se prélasser au soleil avec un bon manga entre les mains, quoi de mieux dans ce cas-là de se préparer à lire un bon shonen captivant ? Et bien les éditions Pika ont pensé à vous avec la sortie en France des deux premiers volumes d'Area D, leur nouveau shonen/seinen phare de leur catalogue. Un titre plutôt attendu dans nos contrées, tout simplement à cause des deux noms derrière le récit, j'ai nommé Kyouichi Nanatsuki au scénario (Arms, The Arms Peddler) et Yang Kyung-Il au dessin à qui l'on doit Le Nouvel Angyo Onshi, mais aussi March Story, Defense Devil ou encore Island. Bref, un duo alléchant pour une nouvelle série qui saura appâter de nombreux lecteurs, et il y a de quoi !

Durant le XXIeme à une année inconnue, une soi-disant étoile aurait explosé entraînant douze journées sans nuit, mais amenant aussi d'étranges pouvoirs qui naquirent chez certaines personnes. Douze ans plus tard, ces personnes sont surnommées les Altered et sont méprisés par la plupart des humains "normaux", c'est ainsi qu'ils sont tous capturés et conduits à l'Area D, une prison spécialement construite pour eux, mais dont on ne sait absolument rien à part qu'il serait impossible d'en sortir.
Dans les premières pages du manga, nous suivons Satoru, un Altered tout sauf méchant qui a le pouvoir de désassembler les objets, les obstacles pour lui ne peuvent en partie qu'être humain donc. Mais ce pouvoir ne sert pas à faire le mal et malgré tout il se retrouve à bord d'un gigantesque navire avec d'autres Altered afin d'être conduits vers l'Area D. Malheureusement, la loi du plus fort s'installe très vite à bord et Tamara un chef de gang commence à imposer son règne grâce à son pouvoir le permettant de faire jaillir des lames aux multiples formes de ses bras. Heureusement, Satoru va délivrer Jin, un Altered de rang S qui semble surpuissant. Mais quel est son passé, et comment tous vont-ils vivre (ou plutôt survivre !) ensemble dans ce monde qui se rapproche peu à peu de l'enfer ?

Area D, c'est le manga typique qui s'inscrit dans les séries où plein de gens se retrouvent avec des super pouvoirs, certains s'en servant pour faire le bien, d'autres le mal. Dans sa forme, Area D ressemble beaucoup à Alive Last Evolution où chaque personnage possède sa capacité propre : ici c'est le même cas puisque chaque Altered semble avoir un pouvoir unique, comme faire du feu, créer des dimensions parallèles ou bien encore se téléporter à travers les murs. Dans le fond, le manga se rapproche plus de Deadman Wonderland avec cette idée de prison spéciale, un héros tout sauf méchant et des personnages tous plus charismatiques les uns que les autres. Au final, il est clair que vu comme ça, Area D ne révolutionne pas spécialement le genre, on se retrouve avec la bande de héros qui va chercher à lutter contre ce système, des méchants qui veulent faire la loi, des pouvoirs aperçus dans d'autres séries mêmes si traitées différemment, une intrigue qui se développe peu à peu notamment avec le passé des personnages qui nous est inconnu et bien sûr de nombreux combats en perspective.

Mais alors qu'est-ce qui fait qu'on est vite captivé au titre ? Et bien tout repose dans sa manière d'être construit. En effet, les auteurs insufflent beaucoup de vie à leurs personnages et les rendent intéressants dès les premières pages. Pour l'instant le titre ne se gave pas en artifices compliqués et farfelus, il se dirige plus vers des éléments qui annoncent forcément du lourd pour la suite et c'est cette envie de savoir ce qu'il va se passer après qui montre que le manga est bien réalisé et commence sur les chapeaux de roues. On ne sait toujours pas exactement ce que sont les pouvoirs des personnages présentés (on va plutôt dire qu'on ne connaît pas leurs limites) et on veut déjà en apprendre plus sur eux qui ont plein de choses à nous raconter. Enfin, les dernières pages suffisent à elles seules pour nous scotcher et à nous empresser d'enchaîner avec le second volet : une bonne démarche de la part de Pika d'avoir sorti les deux premiers opus en même temps !

Mais Area D ne serait pas ce qu'il est sans son dessin somptueux, très fin et empli de détails, on reconnaît le talent du dessinateur coréen qui avait su réaliser de très belles planches pour Le Nouvel Angyo Onshi ! Tout est fluide, les combats sont faciles à suivre et les pouvoirs sont dessinés de manière bien "badass", tout comme les personnages qui ne manquent pas de charisme, Jin en tête. On notera par contre le côté fan service du personnage de Rio qui se retrouve à poil quand elle voyage à travers les murs, c'est vraiment dommage que les auteurs s'adonnent à ce genre de procédé alors que c'est clairement inutile...

En conclusion, ... (Critique de www.manga-news.com)

Présentation de l'éditeur

Depuis le jour où une étoile a explosé, des humains ont soudainement développé des pouvoirs hors du commun. Ils sont appelés Altered. Considérés comme des ennemis de la société, ils sont arrêtés puis envoyés dans un endroit dont le lieu est gardé secret : l’île D, appelée également Area D. Ceux considérés extrêmement dangereux en raison de leurs pouvoirs sont classés dans la catégorie S. Ils sont coupés des autres Altered et placés dans un conteneur pendant toute la durée du trajet jusqu’à l’île D. C’est ici que les aventures de Jin commencent. Il fera la connaissance d’autres Altered, avant de poser les pieds sur l’île inconnue tant redoutée… 

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par BERTON J. le 20 avril 2017
Format: Broché Achat vérifié
rien à dire pour moi, c'est un livre pour mon fils qui a eu sa période manga comme d'autre avant lui
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Les toutes premières pages du manga : si j'ai bien compris - une étoile a explosé il y a plusieurs centaines d'années, un de ses morceaux est finalement arrivé sur Terre et a transformé une partie de la population en mutants. Ces derniers se sont découverts des pouvoirs surnaturels et inévitablement certains d'entre eux ont causé pas mal de dégâts dans les villes. Quelques années plus tard on découvre un groupe de prisonniers qui va embarquer sur un bateau à destination de "l'île D", un endroit pour mutants à l'écart du monde des humains.

Niveau influences, on pense tout de suite à une sorte de "X-Men" version manga, il y a aussi des airs de "Battle Royale". On part sur de la baston / action plutôt typique du manga avec des gentils et des méchants, des bourrins et des surdoués du combat. Ce premier tome se laisse lire mais je le trouve un peu superficiel. Certains personnages sont des stéréotypes déjà vus dans pas mal de mangas, le débat moral a l'air vraiment simpliste, l'histoire semble un peu prétexte à faire un manga de baston avec des mutants aux super-pouvoirs. En fait pour moi ce n'est ni mauvais, ni efficace... je reste sur ma faim parce que je trouve que c'est trop cliché, ça manque de subtilité. C'est divertissant mais pour moi il n'y a rien qui sort vraiment du lot pour me donner envie d'acheter le prochain tome.

Après peut-être qu'il ne faut pas trop en demander à un premier tome et qu'il faut laisser le temps aux auteurs de développer les personnages et l'histoire. Peut-être que la suite réservera de bonnes surprises.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Une ambiance à la battle royale, des personnages stylisés.
Des dessins vraiment bien fait même quand les personnages sont vu de loin.
Une bonne narration.
Des catégories de personnages classiques mais qui ne gâche pas la qualité de ce manga
Hâte de voir la suite.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Le résumé du livre m'avait beaucoup interpeller et j'ai bien fait d'acheter ce manga. C'est une excellente découverte! L'histoire est vraiment sympa et pas du tout ennuyante. Ce n'est pas non plus du déjà vu.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique