• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Au Ventre du Monde a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Petite(s) trace(s) de pliure sur la couverture. Légères traces d'usure sur la couverture. Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Au Ventre du Monde Broché – 2 novembre 2012

4.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,20
EUR 14,40 EUR 5,82
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances


Boutique Ecole des Loisirs
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Au Ventre du Monde
  • +
  • Plus jamais sans elle
Prix total: EUR 32,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Grand-père s'arrêta soudain sur le petit chemin qui monte de chez nous au village. Il se retourna et, appuyé sur sa pagaie-massue, fronça les sourcils en fixant quelque chose par-dessus ma tête. Il soupira puis cracha par terre.
- Est-ce que cet animal va nous suivre jusqu'au bout ?
Dans sa bouche tordue, le mot «animal» était comme un autre crachat.
Bien sûr, je savais que Ui-i nous suivait. Ou plutôt me suivait. C'était son habitude : partout où j'allais, il allait.
Quand j'arpentais la plage de sable noir pour chercher des coquillages ou dénicher des oeufs d'oiseaux, il trottait derrière moi, fouillait lui aussi le sable ici et là, avec beaucoup de sérieux, et par pure amitié, simplement parce que je le faisais. Lui ne trouvait jamais rien, rien au moins dans le goût du jeune cochon qu'il était, mais il semblait s'en moquer et saluait chacune de mes trouvailles d'un petit grognement de victoire.
Si je partais seule en forêt cueillir des fruits, ramasser du bois mort ou des cocos, Ui-i s'attachait à mes pas et collait alors à mes talons parce qu'il avait un peu peur ; une peur qu'il oubliait souvent sur place, tout occupé du plaisir de son ventre, le temps de se goinfrer, par exemple, de goyaves qui pourrissaient au sol.
Il était plus tranquille quand j'accompagnais les filles et les femmes pour récolter de l'écorce. Là, on était en nombre, et en bonne compagnie, puisque toutes les cueilleuses le connaissaient, l'appelaient par son nom, et lui parlaient parfois en riant - il répondait toujours très poliment, ce qui relançait les rires.
Il me suivait évidemment chaque fois que j'apportais au village la petite pêche de grand-père, ou quand j'allais chercher de l'aide pour transporter les grosses prises. Il prenait alors un air très digne, comme si c'était lui le pêcheur.
Il n'y avait que deux endroits où Ui-i n'allait pas : dans le faé que je partageais avec grand-père au bord de la plage, et dans le carré de notre potager, un peu plus haut sur le chemin. Ces lieux étaient tapu pour lui. Il l'avait compris et en respectait les limites avec une grande prudence. Sûrement au souvenir des galets que grand-père lui avait lancés, les premières fois qu'il s'était aventuré sur notre grande terrasse, ou quand il avait pointé son groin un peu trop près de la terre appétissante du potager.

Revue de presse

C'est un peu la jeune fille et la mer. Un conte initiatique, un récit légendaire, de ceux qu'on se transmet de génération en génération. Une histoire d'une beauté limpide, sobrement racontée, claire comme un matin d'été...
nitiation, transmission, origine de l'humanité, ce roman au charme mystérieux file comme la pirogue de son héroïne, poussé par un irrésistible souffle poétique. Et l'on se laisse prendre, insensiblement, dans les mailles de son filet. (Michel Abescat - Télérama du 28 novembre 2012)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
C'est l'histoire d'une fillette de douze ans, Paohétama, qui vit seule avec son grand-père.
Celui-ci se fait vieux et sent son corps usé par les années de pêche. Il est temps pour lui de passer le flambeau.
Il demande alors aux sages du village l'autorisation de transformer sa petite-fille en garçon.
Autorisation accordée.
La fillette doit se raser la tête, porter un pagne, abandonner la compagnie des filles et se joindre aux jeux des garçons.
Sitôt que son corps manifestera les premiers signes de sa féminité, il lui faudra aussitôt rentrer dans le rang.
Ou bien, boire une potion pour lui ôter définitivement ce genre de souci.

Pour Paohétama, l'idée de devenir un garçon représente l'aboutissement de ses rêves les plus fous.

« Pêcher ! Entrer dans ce monde mystérieux et infini de la mer ! Tirer d'elle cette vie aux formes si variées, aux couleurs délicates. (...) Pêcher, chasser la tortue, reine lente de l'eau ! (...)
Plonger ! Devenir poisson dans l'eau calme de la baie ! Cueillir dans ses fonds le corail, les limaces de mer, les cônes, les porcelaines, et surtout ces coquillages noirs dont on tire le nacre, grande richesse de Notre Terre.
Naviguer ! Apprendre l'art économe de plonger la pagaie, la science des vents et des courants, celle de deviner le temps d'après le passage d'un nuage ou la couleur de l'horizon, celle enfin de lire la route ou l'heure dans la course du soleil et les figures des étoiles. »

Voilà une histoire fabuleuse, aux doux accents poétiques et enivrants.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
une très belle écriture, un univers prenant dans lequel on peut très vite s'immerger.
A lire dès 11-12 ans et bien au delà
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique