Acheter d'occasion
EUR 0,11
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Au secours pardon Poche – 27 août 2008

2.7 étoiles sur 5 26 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 27 août 2008
EUR 6,00 EUR 0,11

Il y a une édition plus récente de cet article:


Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Octave est de retour. L'ancien rédacteur publicitaire de 99 francs porte désormais une chapka. Il erre dans Moscou, sous la neige et les dollars, à la recherche d'un visage parfait. Son nouveau métier ? " Talent scout " ; un job de rêve, payé par une agence de mannequins pour aborder les plus jolies filles du monde. Tout le problème est de trouver laquelle.

Biographie de l'auteur

Frédéric Beigbeder est membre de l'Académie des lettres Pyrénéennes et top model pour les Galeries Lafayette. Au secours pardon est son septième roman.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Autant 99F et Windows on the world sont pour moi deux très bons romans, le premier par sa dénonciation des coulisses de la société de consommation et l'intéressant paradoxe qui développe (je hais la pub... mais je me vautre dans le luxe qu'elle me donne), le second pour l'émotion qu'il arrive à transmettre au lecteur, autant les autres romans étaient déjà nettement moins bons, mais, avec le recul, on pourrait leur reconnaître un semblant de sincérité, voire de candeur pour les premiers, mais là...

Je m'explique. Quoi qu'on en dise, j'aime -bien malgré moi- le style Beigbeder... même si ce n'est pas toujours du meilleur goût et la plus fine légèreté, j'aime ce mélange des style bobo/trash. Donc je suis son oeuvre avec plus ou moins de plaisir et de surprise. Alors quand j'ai vu sur la couverture : "la suite de 99f", je me suis dit : "Chouette, je vais passer un bon moment". Mais, là où 99F accumulait les dénonciations et enflait son paradoxe, nous racontait une histoire, nous prenait à partie, nous mettait face à notre réalité... "au secours, pardon !" n'est qu'un étalage obscène des réflexions creuses d'un chasseur de mannequins pédophile...

Assumer sa lâcheté, justifier son errance en y donnant des références parentales et même la présence d'un prêtre ne justifie en aucun cas le fait de se vautrer dans la fange sans essayer de s'en sortir... bien trop facile que de sombrer !

Donc point d'histoire ici et pas une once de sincérité...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Début sympa, style trash mondain, sans prise de tête, pas trop intello, plutôt grand public, mais ça se gate à partir du milieu; ça devient ronflant, tordu, cliché, voire dégoutant à la fin. D'ailleurs, ça se termine en queue de poisson.
Tous les ingrédients sociologiques sont utilisés: inceste, luxe, religion, perversité, terrorisme, argent et sexe bien sûr.
Ceci dit j'ai du respect pour cet auteur qui arrive à produire ça et à le vendre avec le succès que l'on connait. Le pire c'est que l'auteur prétend avoir mis quatre ans pour écrire ce dernier livre: Il devrait être trop bourré.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DUPUIS le 19 juin 2007
Format: Broché
Moi qui me faisais une joie de retrouver mon Beigbeder... Je suis une inconditionnelle, et je regrette de constater qu'il m'a fallu 1 semaine pour le lire alors que d'habitude je dévore ses romans en 1 ou 2 journées. Si j'ai trainé la patte je ne pense pas que ce soit un hasard. C'est un peu décousu à mon goût, bien sûr le ton est toujours là, l'empreinte personnelle aussi, mais il part dans certains délires parfois qu'on a du mal à suivre. Je l'aurais aimé plus concentré sur le même sujet, là il s'éparpille un peu. Mais de là à dire que je n'ai pas aimé, nous n'y sommes pas. Juste un peu décue de n'avoir pas été aussi excitée que par ses précédents livres.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce doit être le livre de l'année où il y a le plus de "je" et qui réussit en même temps à être la plus mauvaise imitation de ce que à quoi Beigbeder essaie de tendre, la copie de Bret Easton Ellis. A noter aussi le summun de l'hypocrisie qui consiste à déguiser l'oréal en l'idéal mais à ne pas changer les noms de Moscou. jean-Michel, manager du Bordo, appréciera d'être nommé et indiqué comme propriétaire de tousles bordels de Moscou. La nuit de Moscou est décrite plus mal que dans les SAS où gérard de Villiers est bien plus documenté. A part sauter des poules russes sans aller plus loin que leurs corps on se demande ce qu'a fait Beigbeder en Russie.. ah si, sa cacher pour resurgir en France entouré du mystère russe mais le sien est déjà très éventé
Remarque sur ce commentaire 25 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'aimerais dire que j'ai trouvé ce nouveau livre de Beigberder nul, mais je dois reconnaître que j'ai passé un bon moment en le lisant. J'avais eu la même expérience avec 99 Francs, on a conscience du caratère accrocheur (voir marketing) de cette littérature (cf Mc Irneney, Le diable s'habille en Prada, ...) et pourtant c'est agréable à lire et on y revient parfois...Peut être en accord avec notre époque marquée par "l'individualisme capital" ? Citons Octave ("héro" du livre) : "l'individualisme est-il la réalisation de la philosophie des lumières ou l'égoïsme narcisique le plus avancé qu'est connu l'humanité" (mille pardon pour l'approximation, je cite de mémoire).

Bref, un livre présentant un constat sombre et cynique de notre époque ou plus simplement des rapports humains (encore un ! ). Quelques bonnes phrases par ci par là (ou devrais dire plutôt bons slogans ?). Fréquentable donc, si vous aimez le style je me lamante d'une société à laquelle je participe et dont je ne peux me passer...ou les difficultés du passage à l'age adulte.

Bonne journée à toutes et à tous !
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?