Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Auschwitz Album – 1 avril 2005

4.2 étoiles sur 5 12 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 32,00 EUR 20,59
Album, 1 avril 2005
EUR 26,99
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 13,13

Boutique BD Boutique BD

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

C'est une bande dessinée pour témoigner. Elle raconte la vie quotidienne au camp d'Auschwitz-Birkenau. L'auteur, Pascal Croci, a consacré cinq années à cette entreprise ambitieuse et délicate. Très marqué par Shoah, le film de Claude Lanzmann, puis par une exposition de dessins de déportés organisée à Paris en 1993, il a éprouvé le besoin d'apporter sa contribution au devoir de mémoire.

Avant lui, Art Spiegelman avait déjà abordé le même sujet avec Maus. Dans son livre, où il relatait la vie de ses parents déportés à Auschwitz, Spiegelman représentait les nazis sous forme de chats et les juifs en souris. Ici, Pascal Croci s'en est tenu à un traitement réaliste. Il s'est appuyé sur les récits d'anciens déportés afin de restituer le plus fidèlement possible leurs conditions d'existence. Et son dessin, en noir et blanc, refuse tout effet d'esthétisme et de voyeurisme. En complément, un long entretien avec Pascal Croci ainsi que des extraits des témoignages qu'il a recueillis prolongent la lecture. --Gilbert Jacques --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Ex-Yougoslavie… Kazik et sa femme se souviennent… Mars 1944, ils découvrent que la barbarie revêt forme humaine : celle du bourreau nazi. Pour ne jamais oublier le million de morts des camps
d’Auschwitz-Birkenau, Pascal Croci a réalisé, à partir de témoignages des survivants, un documentfiction entièrement situé dans le camp de la mort. Le souci d’authenticité du récit, salué par la communauté juive à sa sortie, en fait un ouvrage indispensable à la survie de la mémoire collective.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Kerbrat TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 5 octobre 2011
Format: Album
En 1993 pendant la décomposition de l' ex-Yougoslavie un coupe d' anciens Cessia et Kazik, attendent le verdict d' un procès. Ils se rappellent alors que leur vie est en jeu ce qui s' est passé pendant leur »séjour » à Auschwitz. Et nous avons une plongée dans l' enfer du camp de concentration entre fiction et réalité historique.

C' est un album qui aborde un sujet peu traité. Il se base sur le film Shoah, comme l' indique la première page sur l' arrivée au camp en est directement inspirée. Le dessin et le choix du nord et blanc renforce la puissance du sujet traité et de la déchéance physique des déportés. On y retrouve aussi le déni de ce qui a été l' horreur absolue avec les incohérences du sysème comme ces juifs vivant avec leurs biens au milieu du camp jusqu'à. Pourquoi pas 5 étoiles parce que je trouve qu' il y manque la notion de foule qui était présente, les appels interminables, le froid, la boue et la vermine dans la quelle les déportés étaient condamnés à vivre. C' est quand même une aeuvre remarquable sur un sujet qui ne peut laisser indifférent.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album Achat vérifié
En 1993, la république fédérale de Yougoslavie est en plein démantèlement ; Kazik et son épouse Cessia sont victimes de la politique répressive du gouvernement qui se déchaîne sur la population civile. Profitant des derniers moments d'intimité précédant son exécution, le couple partage ses souvenirs de détention dans l'univers concentrationnaire d'Auschwitz, mettant ainsi fin à un silence de quarante-huit ans qui caractérisa jusque là son quotidien. Kazik prend le premier la parole en commençant son récit rétrospectif par le voyage en train qui les menait un jour sombre de mars 1944, lui, Cessia et leur fille Ann, vers le camp d'Auschwitz-Birkenau...

Pascal Croci, l'auteur de cette bande dessinée, confie, dans le dossier qui figure en annexe à la fin de l'ouvrage, que sa source d'inspiration principale est le document de Claude Lanzmann « Shoah » ainsi que « les photographies conservées à l'A.F.M.A. (Association Fondation Mémoire d'Auschwitz) ». De fait, Croci a choisi, contrairement à Art Spiegelman, l'auteur américain de « Maus » qui imagine les Juifs en souris et les Allemands en chats, « le traitement réaliste ». En effet, l'oeuvre donne à voir la dimension terrifiante du huis clos entre bourreaux et victimes sous des traits humains. En outre, les planches sont conçues en noir et blanc, choix qui confère à la valeur testimoniale de l'intrigue davantage de sobriété et corrobore le climat tragique (« Je voulais un rendu réaliste en noir et blanc, sans effets de style.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par bernard TOP 100 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 23 juin 2015
Format: Album
Niveau de classe 3e Genre BD catégorie complémentaire historique réaliste Auschwitz

Présentation Un couple aujourd'hui âgé, vivant dans un pays de l'ex-Yougoslavie, se souvient des horreurs vécues dans un camp de concentration, à Auschwitz Birkenau, en 1944. Le quotidien des prisonniers est décrit sans pudeur, des fouilles, des baraques, des travaux exténuants, aux douches et aux fours crématoires.

Commentaire Dessins réalistes et torturés, en noir et blanc, ensemble très sombre, poignant et bouleversant. Ce récit est inspiré de témoignages de survivants des camps.

Point(s) particulier(s) Prix 2001 de l'Assemblée nationale
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
N'en déplaise aux négationnistes , aux néo fachos , et à ceux qui "jalousent" l'attention portée à la Shoah , on rappellera que le premier crime contre l'humanité reconnu juridiquement ne doit pas cconcerner que les amis des Juifs ou les Juifs eux mêmes , mais bien l'humanité en chacun de nous !

Les génocides n'ont pas commencé avec la Shoah et malheureusement ne se sont pas arrêtés après la libération de Birkenau . Pourquoi , si ce n'est des relents d'antisémitisme nauséeux , s'intéresser à la Shoah occulterait les drames Rwandais , Yougoslaves ou Syriens ?
Il ne s'agit pas de dire que le génocide des Juifs a été "supérieur" à celui des autres . Il s'agit de savoir ce que l'on peut apprendre d'une catastrophe commise par une nation éclairée , instruite et raffinée entraînant le monde dans la barbarie .

Certes , après une journée de boulot , on a pas forcément envie de se plonger dans les atrocités du Dr Mengele , du meurtre de millions d’innocents . Et pourtant , parler de la Shoah avec nos enfants n'est pas morbide . C'est au contraire une leçon d'espoir et de dignité que nous devons leur donner . Ces meurtres encore tabous sont ils moins horribles que nos programmes TV ? De quoi parlent ce que nous regardons le soir pour nous détendre : de flics , de criminels , de tueurs en séries et ... de meurtres ...

C'est donc avec la plus grande bienveillance que j'ai entrepris la lecture d'Auschwitz .
Lire la suite ›
3 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?