undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
6
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
0
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après être allé à Saint Jacques de Compostelle, avoir parcouru la route de la Soie et raconté son incroyable périple pédestre dans sa trilogie la « Longue Marche », à 70 ans, Bernard Ollivier s'est lancé un nouveau défi : descendre la totalité du cours de la Loire d'abord à pied puis en canoë depuis le Mont Gerbier de Jonc jusqu'à Nantes. Les péripéties et les difficultés n'ont pas manqué : temps exécrable, immersions, renversements et même pire, la petite embarcation a failli se briser dans un accident où il s'est mis en grand danger. Toujours aussi inconscient et tenace, Ollivier arrivera au bout des mille kilomètres avec l'aide de nombreuses personnes qui l'hébergeront presque tous les soirs.
Un très beau livre, peut-être un peu moins prenant que « Longue marche », très bien écrit où l'on découvre que l'aventure peut se trouver au coin de la rue et qu'il n'est nul besoin d'aller la chercher au bout du monde. Le lecteur réalise également que la beauté est partout à condition de prendre le temps de l'observer et que l'hospitalité est encore bien réelle dans nos contrées en apparence si égoïstes et individualistes. Un bouquin roboratif et revigorant, à l'image de son auteur qui, par son dynamisme, fait honneur aux « retraités » actifs. Il s'occupe également de l'association « Seuil » pour la réinsertion de jeunes délinquants par la marche accompagnée.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Les voyages forment la jeunesse" se plait à radoter le bon sens populaire. Pourtant, à 70 ans, et même si ce n'est pas forcément évident en ce qui concerne Bernard Ollivier, on ne peut plus vraiment parler de prime jeunesse. Non, la jeunesse de Bernard est, selon l'acceptation la pus courante, plutôt derrière lui et c'est peu dire qu'elle fut bien remplie en terme de voyages aux 4 coins de la planète avec, peut être, en point d'orgue la route de la soie.

Mais croyez vous que Bernard Ollivier s'arréterait en si bon chemin ? Non, il l'a même repris (le chemin) pour une descente de la Loire assez spartiate puisqu'effectuée principalement en canoe, sport, et c'est peut-être là tout l'exploit et toute la folie du jeune Bernard, sport donc qu'il n'avait jusqu'alors jamais pratiqué de sa vie !

Comme tout voyage, fut-il dans un environnement proche et a priori familier, c'est une véritable leçon de vie à laquelle nous assistons avec ses rencontres, ses ressources puisées au plus profond de soi même, ses galères et ses moments de grâce. Le tout est raconté avec humour et malice et l'on est loin de l'image d'Epinal d'un papy raleur et radotant lisant son journal au coin du feu. Au contraire, malgrè son âge, Bernard Ollivier s'amuse comme un gamin, passe son temps à rire de lui même et apprend énormément, dès qu'il en a l'occasion.

Certes tout le monde n'est malheureusement pas égal devant la vieillesse, mais ce bouquin euphorisant pourrait bien être la preuve que c'est avant tout dans la tête que çà se passe. Bien des jeunes sont aujourd'hui incapables de cette ouverture d'esprit, de cette curiosité et surtout de cette joie de vivre et cette soif d'en profiter qui transpire à chacune des pages de ce bouquin de vacances définitif !

Un régal
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bernard Ollivier est sans conteste un très grand voyageur et pour notre plus grand bonheur il sait partager et raconter à merveille ses magnifiques voyages , pas après pas , visage après visage , au fil de ses rencontres , et au fil des paysages .

Bernard Ollivier partage ses voyages avec une grande humanité et nous donne envie de marcher , de voyager , même au plus sédentaires tellement ses récits sont riches de tant de choses , de vie , de découvertes...

Cet ouvrage aux cotés de la Loire... est tout aussi beau que ses autres récits , alors n'hésitez pas , suivez ce grand marcheur et cet amoureux des autres et des voyages...Vous en sortirez heureux.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« L'aventure est dans la manière du voyage plus que dans le lieu » écrit avec raison dans les dernières pages de son ouvrage Bernard Ollivier et ce livre en est la preuve. Ancien journaliste, écrivain voyageur ayant pérégriné à pied sur la Route de la Soie, aujourd'hui âgé de près de soixante-dix ans mais toujours bon pied bon œil, l'écrivain s'est jeté un défit, descendre la Loire du Mont Gerbier-de-Jonc à Nantes en canoë. Un parcours de près de 1000 kilomètres, à pied au début puis sur le fleuve ensuite. Sachez encore que lorsqu'il prend possession de son frêle esquif il n'a jamais pratiqué ce type de navigation !

Le récit de ces six semaines de voyage est surtout l'occasion de rencontres, fortuites ou programmées, véritable combustible qui pousse Ollivier à pagayer contre le vent ou sous la pluie, chavirant parfois, traînant hors de l'eau son minuscule rafiot quand certains passages sont infranchissables. La Loire n'est pas un long fleuve tranquille, sa descente selon les saisons ou les portions peut s'avérer périlleuse surtout quand on est un novice du canoë.

Grâce à des amis d'amis, des hasards aussi, chaque étape sera l'occasion de rencontrer des gens formidables, ouverts et chaleureux, toujours prêts à aider ou donner des renseignements sur leurs vies ou leurs villages.

On se laisse transporter et on suit avec plaisir sur la carte en tête d'ouvrage, la progression du voyageur, véritable humaniste ayant déjà vécu une vie pleine et riche d'émotions et d'aventures, la tête pleine de projets et à l'agenda chargé. Au-delà de l'exploit physique, un parfait manuel de savoir vivre, dans le sens de vivre « une vraie vie ». Un livre qui fait du bien à l'âme, à notre époque c'est une pépite sans prix.

« Ce n'est pas la peur mais la surprise qui provoque le silence tandis qu'une cinquantaine de regards se braquent sur moi. Il est vrai que le spectacle doit valoir la peine. Je suis recouvert d'un vaste imperméable bleu fripé qui me recouvre jusqu'aux mollets, assorti d'une capuche dissimulant partiellement mon visage tanné façon vieux cuivre. Pour éviter le choc des gouttes sur mon crâne chauve, j'y ai ajouté mon chapeau complètement trempé qui pend lamentablement. Mes lunettes, glacées comme le reste, se sont couvertes de buée en entrant dans la chaleur de la salle. A l'autre extrémité deux pieds bleus chaussés de sandales ruissellent, formant une petite mare. Je serre contre moi, tout en cherchant vainement dominer mon tremblement, mon bidon de plastique blanc à couvercle bleu. Derrière on bar, la patronne interrompt la confection d'une entrée, écarquille les yeux et résume la question que tout le monde se pose : - Ben ! D'où vous sortez-vous ? »
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2012
La curiosité vous emmène de page en page, en apprenant que l'auteur du livre et de l'exploit ne connait rien à ce sport au départ de cette aventure. Plus un jeunot, mais aussi "casse coup" qu'un ado.

L'aventure en Loire se passe sur un canoë, bien sur au ras de l'eau, l’ampleur des paysages sont donc très restreints, difficile d'en profiter, ce qui procure une légère frustration souhaitant plus ample visite, qui toutefois, n'enlève rien au plaisir de suivre l'exploit. Très agréable moment de lecture.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2009
on ne s'ennuie pas une minute lors de cette descente de la Loire. L'auteur narre ses péripéties avec humour et dérision vis à vis de lui-même, c'est rafraichissant.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus