Acheter d'occasion
EUR 20,75
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par tousbouquins
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expédié par avion depuis Londres; prévoir une livraison entre 8 à 10 jours ouvrables. Satisfait ou remboursé
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Bach: L'Art de la fugue Import

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

1 neuf à partir de EUR 38,50 4 d'occasion à partir de EUR 17,90
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Interprète: Davitt Moroney
  • Compositeur: Johann Sébastian Bach
  • CD (6 avril 2001)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Harmonia Mundi
  • ASIN : B00005B6RE
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 207.073 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. 4 Fugues Simples : Contrapunctus 1 A 4 Voix
  2. 4 Fugues Simples : Contrapunctus 3 A 4 Voix
  3. 4 Fugues Simples : Contrapunctus 2 A 4 Voix
  4. 4 Fugues Simples : Contrapunctus 4 A 4 Voix
  5. 3 Contre--Fugues En Strette : Contrapunctus 5 A 4 Voix
  6. 3 Contre--Fugues En Strette : Contrapunctus 6 A 4 Voix
  7. 3 Contre--Fugues En Strette : Contrapunctus 7 A 4 Voix
  8. 4 Doubles Et Triples Fugues : Contrapunctus 9 A 4 Voix
  9. 4 Doubles Et Triples Fugues : Contrapunctus 10 A 4 Voix
  10. 4 Doubles Et Triples Fugues : Contrapunctus 8 A 3 Voix
  11. 4 Doubles Et Triples Fugues : Contrapunctus 11 A 4 Voix

Disque : 2

  1. 2 Fugues Miroir : Contrapunctus 12 A 4 Voix
  2. 2 Fugues Miroir : Contrapunctus 12 A 4 Voix
  3. 2 Fugues Miroir : Contrapunctus 13 A 3 Voix
  4. 2 Fugues Miroir : Contrapunctus 13 A 3 Voix
  5. La Dernière Fugue, Inachevée : Contrapunctus 14 A 4 Voix
  6. 4 Canons : Canon In Hypodiapason Canon Alla Ottava A 2 Voix
  7. 4 Canons : Canon Alla Decima Contrapuncto Alla Terza A 2 Voix
  8. 4 Canons : Canon Alla Duodecima In Contrapunto Alla Quinta A 2 Voix
  9. 4 Canons : Canon Per Augmentationem In Contrario Motu A 2 Voix
  10. La Dernière Fugue, Complétée Par Davitt Moroney

Descriptions du produit

Amazon.fr

Le claveciniste anglais Davitt Moroney a été le disciple de Gustav Leonhardt et de Kenneth Gilbert, des musiciens qui ont laissé des interprétations de référence de… l'Art de la Fugue ! C'est sous ce double auspice que l'interprète et musicologue a réalisé sa propre édition de cette œuvre gigantesque qu'il enregistra en 1986. Il réussit à en déployer toute la richesse intellectuelle, presque scientifique de la construction tout en retrouvant l'esprit classique, fait d'improvisations, de doutes et de recherches. C'est un superbe parcours, impressionnant d'intelligence et de sensibilité. Davitt Moroney ne nous propose d'ailleurs pas de finale puisqu'il s'agit de la dernière œuvre inachevée de Bach, dictée à son fils, Carl Philipp Emanuel, sur son lit de mort. Ce sentiment d'inachevé rend l'interprétation encore plus humaine. --Étienne Bertoli

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Nicolas TOP 50 COMMENTATEURS le 27 avril 2015
Un peu plus de 15 ans après la version de référence de Gustav Leonhardt, dont le sens du détail, de l'accentuation et de l'architecture polyphonique éclaire, encore aujourd'hui, la discographie de l'art de la Fugue, Davitt Moroney enregistra en 1985 pour Harmonia Mundi une autre version de référence (elle même de 15 ans antérieure à une autre version de référence de Robert Hill), á la fois différente mais aussi dans la filiation du maitre néérlandais.

Ce que cette version partage avec celle de Leonhardt, c'est une certaine approche respectueuse du texte, une volonté de respecter l'équilibre de l'architecture de cet entremêlement de voix entre verticalité et horizontalité et une certaine volonté de restituer un message d'universalité, traits généraux que ces deux clavecinistes partagent aussi avec un organiste comme Helmut Walcha et qui les séparent de clavecinistes comme Robert Hill et Ton Koopman ou d'organistes comme André Isoir qui adoptent des approches (tout aussi défendables) plus basées sur le mouvement vers l'avant et la jubilation plutôt qu'une vision spéculative, organique et architecturale.

Là où les versions de Moroney et Leonhardt diffèrent, c'est sur la facon d'appliquer ces principes dans leur jeu.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x8bc46384) étoiles sur 5 2 commentaires
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x8bb50cb4) étoiles sur 5 Makes Bach the Star 29 septembre 2010
Par W. James, Ph.D. - Publié sur Amazon.com
Apparently, beauty is also in the ear of the listener. I've enjoyed Davitt Moroney's recording of Bach's Art of Fugue for several years now. I do not find it to be unimaginative, but humble. Bach's Art of Fugue is not about Davitt Moroney, but about Bach. Moroney humbly makes Bach the star rather than himself. This is not to say that Moroney's approach is the only valid one. If one likes Glenn Gould, then one would probably not like Moroney. If, on the other hand, one prefers an interpreter who pushes his own ego aside to let the composer's greatness shine through, then one would probably like Moroney.
9 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x8bdf4900) étoiles sur 5 A DRY, WOODEN COFFIN FOR BACH 20 juin 2003
Par Un client - Publié sur Amazon.com
This recording lacks life-signs altogether. The rhythmic sense is wooden and inflexible, the articulations unvaried, the registrations standard, the audiophile sound unremarkable due to the dullness of Moroney's harpsichord.
Instead of concentrating on making The Art of the Fugue live and breathe, Moroney enshrines it in a halo of post-Structuralism. His liner notes - the apparent crux of his efforts on this recording - harp extensively on the importance of getting the order of the movements just right. Because cyclical performance of Baroque works is merely a modern conceit (in Bach's day, even the Goldbergs were performed out of order, the performer selecting this and that movmement, rather than the "cycle"), getting the movements in the "right" order seems a tiny victory. And whatever can that victory really mean on a compact disc format, in which listeners routinely skip around the tracks?
Moroney has put so much stock in getting the right order of the movements that he forgot to interpret the work, to bring it to life. Instead, he has put it on a pedestal, as if it were an artifact in the British Museum, where it can be viewed as a sacred object, under glass and at a distance. In other words, he has buried it in a coffin made of his own ossified imagination.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?