Acheter d'occasion
EUR 11,82
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Bach: L'Offrande musicale ~ Musikalishes Opfer, BWV 1079 Import

5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

2 neufs à partir de EUR 38,50 8 d'occasion à partir de EUR 11,82
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Interprète: Gustav Leonhardt, Robert Kohnen, Sigiswald Kuijken, Barthold Kuijken
  • Compositeur: Jean-Sébastian Bach
  • CD (25 août 1997)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Sony Classical
  • ASIN : B000025GQP
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 97.931 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Ricercar A 3 Voci
  2. Canon Perpetuus Super Thema Regium
  3. A. Canon A 2
  4. B. Canon A 2
  5. C. Canon A 2, Per Motum Contrarium
  6. D. Canon A 2, Per Augmentationem, Contrario Motu
  7. E. Canon A 2, Per Tonos
  8. Fuga Canonica In Epidiapente
  9. Ricercar A 6
  10. Canon A 2, Quaerendo Invenietis
  11. Canon A 4
  12. Sonata Sopr'il Soggetto Reale, Trio - I. Largo
  13. Sonata Sopr'il Soggetto Reale, Trio - Ii. Allegro
  14. Sonata Sopr'il Soggetto Reale, Trio - Iii. Andante
  15. Sonata Sopr'il Soggetto Reale, Trio - Iv. Allegro
  16. Canon Perpetuus, Contrario Motu


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Avec cette ''Offrande Musicale' Bach nous donne un de ses derniers joyaux et G. Leonhardt s'empare de cette partition pour nous en livrer une version magnifique et personnelle.
Retenue et émotion sont rendez vous, cette captation est tout simplement magnifique et la prise de son est parfaite.
Il existe, de cette même captation, une nouvelle mouture chez Sony Classical, n'hésitez pas le CD est le même seul "l'emballage" change comme c'est souvent le cas lors de de rééditions à répétition pour des œuvres qui se vendent toujours depuis leur sortie... signe de la qualité de l'enregistrement !
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par ALIBERT Michel MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 mai 2005
Si certains ont pu penser qu'avec l''Offrande Musicale' Bach tentait une dernière fois de s'arracher aux pesanteurs de Leipzig en montrant au roi Frédéric de quoi il était capable et le persuader ainsi de lui offrir un poste à Berlin, il est évident que G. Leonhardt et ses complices ne partagent pas cette opinion. Car ils interprètent plutôt l'oeuvre sur le mode du regret de ce qui aurait pu être, comme si le compositeur avait pleinement conscience, qu'en raison de son âge et de son état de santé, il était de toute façon trop tard pour commencer une nouvelle vie. En pleine possession de ses moyens, certes, mais jusqu'à quand?
Il suffit d'écouter le violon plaintif, un peu voilé, de S. Kuijken pour se convaincre de cette optique. Mais la flûte de son frère Barthold est au diapason cependant que le clavecin à la sonorité émaciée de Leonhardt semble avoir déjà un pied dans l'éternité.
Une vision où sérénité et mélancolie sont inextricablement mêlées.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Nicolas TOP 50 COMMENTATEURS le 29 avril 2015
5 ans après avoir enregistré, pour Deutsche Harmonia Mundi, une version inoxydable et simplement splendide de l'Art de la Fugue au clavecin seul (juste un peu aidé par le jeune Bob van Asperen), Gustav Leonhardt enregistra en 1974 avec ses complices de la famille Kuijken et sa femme Marie, une version non moins de référence, de l'Offrande musicale, pour le label Seon.

On pourrait dire que cette offrande musicale est un peu, par rapport à l'art de la fugue, ce que l'Annapurna est à l'Everest, parmi les monuments musicaux spéculatifs marqués par une insertion de symbolique et de proportions pythagoriciennes et d'une rhétorique très élaborée, voire codée, dans ses oeuvres.

C'est à dire qu'il s'agit d'une oeuvre apparemment moins monumentale, mais pas forcément plus facile à aborder, de par sa variété formelle, entre forme archaique du ricercar et sonate en trio galante, des "problèmes"(ou libertés) d'agencement et d'instrumentation que cela pose (chaque version propose quasiment sa solution à cet égard) et de la difficulté à restituer l'unité, ou en tout cas le fil conducteur, de cette oeuvre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par KANTATEN TOP 500 COMMENTATEURS le 21 juin 2012
Il faut s'imaginer notre Jean Sebastien BACH interprétant le 7 Mai 1747, au piano-forte cette oeuvre complexe et extraordinaire devant Frédéric Le Grand lui-même qui restera abasourdi devant tant d'émotions et de talents exprimés. Cette composition hétérodoxe et complexe du Cantor de Leipzig peut paraitre austère. Avec l'Art de la Fugue", elle fait partie des pièces majeures du testament musical de JS BACH. La proposition "multi-instrumentale" délivrée ici par ces "artistes-musiciens" d'exception ne fait pas "trahison" de l'oeuvre originale, bien au contraire, elle l'élève par une interprétation, une coloration et une addition de tonalités superbes.Magnifique, intemporel.Un Bachophile, comme tout mélomane, ne peut que détenir cette captation pour venir se ressourcer à ses subtilités sans cesse renouvellées.Bonne prise de son. Mériterait bien plus que 5 étoiles !
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Imaginez le 7 mai 1747 Bach improvisant sur un fortepiano devant Frédéric le Grand en personne ! Le monarque demeura consterné devant tant de talent. C'est cette page d'histoire musicale que nous offre ce disque d'or dont les canons savants d'un art contrapuntique génial semblent intemporels. Un disque indispensable dans une discographie de Bach.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?