• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par FastMedia "Navires De USA".
EUR 60,29 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Cet article est un tres bon etat. Nous allons expedier du Japon, le delai de livraison est 10-18 jours. Nous expedions tous les paquets avec suivi e-paquet international.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Bach Partitas for Solo Violin Import

4.3 étoiles sur 5 18 commentaires client

4 d'occasion à partir de EUR 21,16
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Hilary Hahn


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Bach Partitas for Solo Violin
  • +
  • Bach : Concertos pour violon n° 1 et 2 (BWV 1041, 1042), pour 2 violons (1043), pour violon et hautbois (1060)
Prix total: EUR 74,78
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (18 octobre 2005)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00077F96Q
  • Autres versions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 18 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 277.389 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Il n'est pas décemment possible de bouder son plaisir en écoutant Hilary Hahn. Ce disque est magnifique. Bien sûr, ça et là, on trouve le jeu trop académique, comme sur la gavotte où l'interprétation est un peu empruntée. Mais ce n'est rien en face de l'extraordinaire pureté du son, de la fidélité au texte et surtout de la maturité musicale de l'artiste. Il suffit d'écouter la chaconne pour comprendre combien la violoniste a du talent !
Remarque sur ce commentaire 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Hilary Hahn, au moment où j'écris, a largement confirmé son talent et la perfection de son jeu depuis ce disque, qui va avoir 10 ans. Néanmoins, il fait partie de ma discothèque comme l'un de ceux que j'écoute le plus. Le son de ce violon seul, parfaitement souple et libre, ne laisse passer aucun académisme, ni aucun effort; C'est du vrai Bach à mes oreilles, finement et justement composé, mais venant droit du coeur. Hilary a compris Bach, et elle le respecte. Elle a, depuis, fait de ces morceaux ses "encore" favoris dans une carrière de concertiste remarquable, et personne ne viendra s'en plaindre.
Remarque sur ce commentaire 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Avec ce disque, Hilary Hahn a démarré une carrière riche en promesses et en réussites. Mais ce premier coup de génie reste l'un des plus éblouissants en la matière. Ce n'est pas tant la sûreté technique, l'aisance de l'archet qui fascinent mais plutôt la qualité de la respiration, la clarté de la pensée et de l'architecture d'ensemble, la capacité de tenir l'auditeur au cœur de l'œuvre, de ne jamais succomber à l'ostentation, en somme, de rester d'une humilité exceptionnelle face à la musique. Cette immense qualité est primordiale pour aborder Jean-Sébastien Bach. Les philologues pourront épiloguer à l'infini sur le style de l'américaine : à ce jour, ils n'ont pas fait mieux !
Autre qualité incontestable : Hilary Hahn sait se rendre maîtresse du temps et sa capacité à varier ses phrasés à l'infini, à créer les éclairages les plus divers sur les tempos les plus distendus force l'admiration. Le programme s'ouvre sur la partita n°3 qui gagne en expression intériorisée ce qu'elle perd en éclat superficiel. La Loure est une véritable élévation vers les plus hautes sphères de la Musique et le Menuet II semble venir d'ailleurs. Les danses ne perdent rien de leur sève populaire auxquelles le jeu assez raide d'Hahn donne une rusticité de bon aloi. Le prélude de cette même partita est l'un des plus stables du point de vue du rythme.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par XENOPHON TOP 500 COMMENTATEURS le 14 mai 2015
Format: CD
Pour la première fois, cette musique sublime chante...un chant parfait comme un Souffle s'élevant pour glorifier ce qu'il y a de plus détaché du Monde...Une aspiration au haut vol au-delà des cîmes....Dieu sait si cette Musique m'est connue...Là , la Colombe quitte l'Arche et trouve le Rameau d'Olivier

SDG
2 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
c'est le premier disque de Hilary Hahn. Quand je l'ai découvert à la radio, j'ai eu un véritable choc: seul Milstein avait cette perfection technique d'articulation, sans romantiser ces pièces de Bach qui représente un Everest artistique et technique pour tous violonistes !
Depuis la jeune Hilary Hanh est devenu une grande voix du violon. On pense à Menuhin pour le précocité, Milstein pour la perfection classique.
Je réécoute toujours avec émotion ce premier jet. Certains voudront plus d'épanchements, mais cette perfection hautaine n'appartient qu'au dieux et déesses.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Je n'arrive pas à me faire au son de son instrument, surtout dans le début de la chaconne. le tempo est lent et c'est bien, mais le son est agressif et acide. du coup j'ai redécouvert la version de Thomas Zehetmair, lumineuse et surtout cette de Poulet autrement plus poétique.
9 commentaires 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Quand on aime un compositeur, on se fait, à tort ou à raison, une idée de l'interprétation idéale que l'on aimerait entendre.
Sûrement que les grands violonistes ont déjà très bien interprété Bach.
Mais avec Hilary Hahn, c'est la première fois que j'entends une interprétation de Bach comme je rêvais de l'entendre.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
L'age n'y fait rien à l'affaire ; Menuhin les enregistra pour la première fois sensiblement au même âge, et il grava alors la version la plus débordante d'humanité, la plus musicale que je connaisse, en dépit d'une justesse parfois hésitante. Rien de tout cela ici, bien au contraire : on sent un archet incisif, parfois dur, et une précision implacable qui rend parfois effrayante cette œuvre souvent austère et difficile. Le pari était risqué, les versions historiques pléthoriques, et je n'ai pas compris l'intérêt de mesurer un "tendron" à ce monument de a musique baroque. Ce qui m'a frappé à la première écoute, c'est le coté désincarné, froid et sans âme de cette interprétation, parfois à la limite du robot : c'est formidablement interprété sur le plan technique, avec une virtuosité à faire pâlir les violonistes plus agés, mais H Hann ne nous transmet ni ne nous raconte rien. Je le répète, l'âge n'y fait rien à l'affaire, puisque la suite de sa carrière a confirmé cette tendance de façon évidente : technique et aisance incroyables, sensibilité et musicalité inexistantes. Pour moi, c'est tout ce que je déteste en musique...
4 commentaires 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique