• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 17,80 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Back In Black

Découvrez notre promotion sélection de vinyles à -10%* avec le code VINYLE10 (offre non cumulable, reservée aux produits vendus et expédiés par Amazon.fr)
4.8 étoiles sur 5 69 commentaires client

4 neufs à partir de EUR 15,00 14 d'occasion à partir de EUR 3,80
Promotion: CD à moins de 7.99€
Découvrez notre sélection de bestsellers CD à moins de 7.99€: M Pokora, Stromae, Nirvana, Sting etc. Cliquez ici

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste AC/DC


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Back In Black
  • +
  • Highway To Hell - Edition digipack remasteriséé (inclus lien interactif vers le site AC/DC)
  • +
  • Let There Be Rock - Edition digipack remasteriséé (inclus lien interactif vers le site AC/DC)
Prix total: EUR 45,78
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (29 août 1994)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: East West America
  • ASIN : B000002JS6
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Accessoire  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 69 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 68.479 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
5:12
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
5:17
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:31
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:15
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:15
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:30
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:58
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
4:05
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
4:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Amazon.fr

Miraculeusement, Angus Young le diablotin de la guitare hard et ses complices se transcendent pour surmonter la mort accidentelle de Bon Scott, leur chanteur bien aimé. Comme l'indiquent la couleur de la pochette, le titre et le tocsin qui résonne au début de "Hell's Bells", Back In Black est un hommage en bonne et due forme au cher disparu. Hommage façon AC/DC, c'est-à-dire rentre-dedans à souhait, célébrant le rock qui n'est pas une pollution sonore, affirment-ils et les femmes, avec un (faux) mauvais goût assumé. Qui d'autre aurait osé composer un morceau intitulé "Have A Drink On Me" quand on sait que Bon Scott a succombé en s'étouffant dans son vomi après une nuit de beuverie. Son successeur, le sympathique Brian Johnson, sait se montrer à la hauteur du déluge de feu et de sang qui l'entoure. A circonstances exceptionnelles, disque exceptionnel, la marque d'un très grand groupe. Toutes catégories confondues, n'en déplaise aux détracteurs du hard-rock. --Thierry Chatain

Critique

Dédié à Bon Scott bien sûr, de par son enveloppe noire. Inutile de préciser que le groupe était plutôt attendu au tournant après la disparition de son chanteur charismatique et adulé, et le fait de poursuivre une carrière déjà lucrative, même avec un nouveau vocaliste qui, quel qu’il soit, aurait du mal à faire oublier le précédent. Ce qui fût le cas. Deux jours après les obsèques de Bon Scott le 1er mars 1980, Malcolm propose à son frère de répéter les chansons qu’ils avaient écrites auparavant et tous deux se convainquent que leur aîné aurait voulu que le groupe poursuive sa route (vers l’enfer, bien entendu), avant d’engager après une audition l’ex-chanteur du groupe de Newcastle Geordie, Brian Johnson, que Bon Scott avait déjà eu l’occasion d’apprécier et de le faire savoir.

L’accueil dépasse toutes les espérances ; plus que la personnalité de Johnson et son inclinaison au hurlement, ce sont les compositions qui remportent l’affaire. Le lugubre « Hells Bells » inaugurera la cloche métallique de scène, « Shoot To Thrill » engendrera l’exaltation des fans, tandis que les amateurs se régalent de la puissance du titre phare, « Back In Black », de la profession de foi qui doit couper court aux critiques « Rock And Roll Ain’t Noise Pollution », et, malgré des couplets un poil longs, de l’un de ses meilleurs solo de guitare dont nous gratifie Angus pendant trente secondes lors de « You Shook Me All Night Long ». Instantanément double disque d'or en France (et 800 000 ventes depuis sa sortie), Back In Black possède l’honneur d’être la plus grosse vente mondiale de l’industrie musicale d’un album original par un orchestre, rock ou pas, avec plus de 42 millions de copies écoulées, et le deuxième album le plus vendu de l’histoire, derrière le Thriller de Michael Jackson.

                                                                                                       - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Mon coeur balance depuis plus de 30 ans maintenant pour savoir lequel d'HIGHWAY TO HELL ou BACK IN BLACK est le meilleur album d'AC/DC. 30 années de changement d'avis selon mes humeurs succéssives et maintenant selon mes rhumathismes. Depuis 30 ans, je m'oppose, me divise, m'argumente, m'engueule parfois même, pour savoir quel album je dois conseiller à une nouvelle oreille qui s'ouvre à la musique des frères Young. Mais HIHGWAY TO HELL est tout aussi imparable que BACK IN BLACK... Sur les 10 chansons que proposent les deux albums, 8 titres sur chacun d'eux sont des classiques en puissance de la ROCK MUSIC, au sens large du terme. Là, je vois bien au dessus de ton oeil goguenard que ton sourcil plein de doute se soulève tant tu penses que je te bobardise. Meuh non ! J'ai seulement envie que rock'n'rolle avec les boys et que tu passes bon temps.
Pour essayer de résumer mes diverses analyses au fil des ans, HIGHWAY TO HELL semble encore conserver la fraicheur des débuts du groupe bien qu'il y ait déjà, malgré leur très jeune age, une la grande maitrise des compos et du son. On devine encore que le groupe s'éclate encore et qu'il va devenir énorme. BACK IN BLACK est lui extrêmement sérieux. Le disque de la maturité, cet album semble plus sobre et sombre (Bon Scott la première voix d'AC/DC, est mort il y a moins de 3 mois). Un album où les garçons sont devenus des hommes.
Conclusion : Achète LET THERE BE ROCK et jette toi sur HIGHWAY TO HELL et BACK IN BLACK... ils sont truffés de hits et si tu n'es pas satisfait fais moi le savoir à mon adresse : 79 autoroute pour l'enfer, 1980 Sin City, Rock Land.
BonneS écouteS.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Davoï COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 22 avril 2002
Format: CD
AC/DC avait connu un énorme succès avec "Highway to hell" sorti en 1979, ce qui permit au groupe d'accéder au rang de "rockstars". La tournée qui suivit fut énorme, mais ce n'était sans doute rien à côté des immenses beuveries qui suivaient les concerts,ces excès multiples coûtant la vie au chanteur Bon Scott. Les cloches qui ouvrent l'album "Back in Black" semblent rappeler la mort de Bon, mais la musique reprend vite le dessus, comme pour montrer que le groupe a décidé de continuer malgré tout, car d'après Angus Young (le guitariste) : "c'est ce qu'aurait voulu Bon Scott". C'est donc avec un nouveau chanteur, Brian Johnson, évoluant dans le même registre que Bon, mais à la voix plus aigüe, qu'AC/DC va poursuivre sa route. "Back in Black" conserve les racines blues, boogie et rock n'roll du groupe, mais l'athmosphère qui s'en dégage, ne-serait-ce que pour la pochette toute noire, semble beaucoup plus pesante. AC/DC a mûri, il n'est plus l'adolescent insousciant des années 70, il est devenu adulte à l'aube des années 80, en ayant pris conscience du danger guettant les rockstars au travers des diverses tentations souvent tragiques pour de nombreux groupes (Jimi Hendrix, Led Zeppelin, The Who ou dans une moindre mesure, Black Sabbath). Il en ressort une musique plus posée, mais aussi plus aboutie ("Hells bells"," Back in black", "Let me put my love into you"), que le groupe n'aurait peut-être pas pu écrire auparavant, en tout cas un excellent album de hard-rock, un des trois meilleurs d'AC/DC.
Remarque sur ce commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Cet album est une célébration dédiée à un frère de sang "Bon Scott". Ils auraient pu arrêter la musique et vivre de leurs rentes, ils auraient pu se remettre à la musique en livrant un truc commercial, comme la plus-part des groupes.

Mais, ces hommes sont tout autres, ce sont des purs. Ils voulaient reprendre la musique car le rock est leur vie, et Bon Scott l'aurait voulu ainsi, mais sous l'avalanche de chanteurs qu'on leur proposa, ils choisirent le plus simple, un des plus inconnu, un homme qui conduisit leur bus, un homme vrai comme eux, sans artifices.

Ainsi "back in black" naquit et le tocsin retentit. "hells bells" marque les esprits et les titres magnifiques s'enchainent "shoot to thrill", "giving a dog a bone", "let me put my love into you", "back in black", "have a drink on me", "shake a leg", et le bouquet final hommage au rock "rock'n'roll ain't noise pollution".

AC/DC est revenu avec Brian Johnson, "back in black" est le plus bel hommage qu'un groupe de rock ai pu léguer à un frère disparu. Par la suite, dans les années 80, ils traversèrent une crise car il fallait reconstruire sur de nouvelles bases, et il était trop tôt. Ils se retrouvèrent vraiment avec le retour de Phil Rudd, 15 ans plus tard, avec l'album "ballbreaker". Le deuil avait été long, la disparition de Bon Scott avait vraiment mis beaucoup de temps à cicatriser, mais dés lors AC/DC est le groupe rock, un MONUMENT qui a su traverser les enfers pour embraser les cieux.
3 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 10 mai 2012
Format: CD
Du début à la fin, voici un album inspiré, l'un des très grands albums du genre et sans doute le meilleur album du groupe. Tout fait mouche dans ce disque mortel, des compos au son, rien à jeter, et l'on pratique le disque depuis trente ans, sans s'en lasser. Les esprits chafouins regretteront Bon Scott mais, non seulement les autres membres du groupe lui rendent un immense hommage et c'est peut-être là la clef du truc, le fait qu'ils se surpassent, inspiration et exécution surmultipliées, et il faut avouer que si la voix de grenouille grimaçante de Brian Johnson est moins bonne que celle de Bon Scott, elle colle néanmoins parfaitement à la musique du groupe. Un grand classique du rock.
4 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents




Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?