• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par LIBRAIRIE LIBREIZHART.
EUR 22,50 + EUR 5,99 Livraison
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 22,50
+ EUR 28,00 (livraison)
Vendu par : Cultyfix
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Baleiniers: Au large des îles Malouines et du Chili. Campagne de la Fanny (1836-1839) Broché – 2 septembre 2006

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 22,50
EUR 20,00 EUR 16,58

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de la préface de Philippe de Laborde Pédelahore :

Un érudit recopie et «collationne à l'original» un manuscrit puis en oublie la copie dans ses tiroirs qui sont eux-mêmes vidés après sa mort et leur contenu versé aux archives municipales dont il avait la charge. N'est-ce pas finalement le raccourci de bien des oeuvres de l'esprit ? Là, il s'agit pourtant de quelque chose en plus : le témoignage unique d'une épopée oubliée dont on parle et reparle sans plus connaître que quelques dessins coulés dans le bronze des armoiries (ainsi celles de la ville de Biarritz, représentant une baleinière) ou gravés dans la pierre. Ainsi que quelques chansons dont les paroles sont lues dans les ouvrages traitant de géant des mers, mais jamais plus entendues.
Autant de lignes donc, tracées sur l'estran, qui rendaient compte du sillon d'écume vite refermé derrière la Fanny - on disposait du nom du navire construit à Bayonne et naufragé au large des îles Kouriles, à défaut de celui de l'auteur. Mais de même que le Réel enregistre à jamais dans la mémoire du monde le moindre soupir, le simple sourire et jusqu'au souffle produit par le battement d'une aile de papillon, il devait subsister une trace de cet Anonyme ayant traduit dans son journal intime l'expérience vécue par tous les inconnus partis un jour à la chasse à la baleine (puisqu'il fait à un moment cet aveu : «J'ai puisé les documents qui précèdent dans les récits des officiers et matelots vieux pêcheurs, qu'ils nous font chaque soir et qui nous aident à passer notre quart avec moins de monotonie»).
Cette quête a été inspirée de loin en loin par Régis Bolling, mais toujours avec le souci d'aboutir. Elle a rencontré aussi depuis le début l'enthousiasme d'un passionné, Jean-Thierry Du Pasquier, que le hasard fait descendre de l'armateur de pêche à la baleine Jeremiah Winslow. Et trouvé sa justification à l'Inscription maritime de Rochefort où la carrière de l'Anonyme a pu être reconstituée. La piste avait été brouillée, certes, mais le crime n'est jamais parfait même si le délit d'anonymat ne figure pas, sous cette forme, dans le Code civil. L'auteur, tout en réclamant l'incognito, se déclare jeune officier de la marine marchande, connaissant un moment de gêne et obligé de s'embarquer sur un baleinier du Havre en compagnie d'un capitaine au long cours. La recension du texte et sa confrontation avec tous les documents administratifs ou comptables subsistant permettent d'avancer un nom, celui de Jean-Baptiste Margain.

Présentation de l'éditeur

Jean-Baptiste Margain est un jeune officier, qui embarque par nécessité sur le trois-mâts la Fanny, pour une campagne de pêche à la baleine qui va durer trois années, de 1836 à 1839. Son journal - inédit - est un témoignage exceptionnel sur la pêche à la baleine aux îles Malouines et le long des côtes du Chili. Il décrit en effet avec une grande précision la vie quotidienne des hommes à bord de la Fanny et l'organisation de la pêche dans les mers du Sud. Margain s'intéresse également aux populations locales, aux paysages, à la vie animale, aux ports... L'auteur analyse enfin la situation de la pêche à la baleine ainsi que ses conséquences. " Mon journal, qui s'écrivait sous les yeux, leur était soumis et ils m'en fournirent les éléments ou m'aidant à le rectifier au besoin... Ce diable de journal inquiétait surtout notre capitaine qui craignait qu'il ne fût trop véridique et ne savait trop à quel usage il serait destiné. " Le Journal de Margain est présenté et replacé dans son contexte par Thierry Du Pasquier, auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la pêche à la baleine.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

20 février 2011
Format: Broché

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?