• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Barbe bleue a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Barbe bleue Broché – 22 août 2012

3.3 étoiles sur 5 129 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,50
EUR 9,00 EUR 0,01
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Barbe bleue
  • +
  • Tuer le père
  • +
  • La nostalgie heureuse
Prix total: EUR 49,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Quand Saturnine arriva au lieu du rendez-vous, elle s'étonna qu'il y ait tant de monde. Certes, elle s'était doutée qu'elle ne serait pas l'unique candidate ; de là à être reçue dans une salle d'attente, où quinze personnes la précédaient, il y avait de la marge.
«C'était trop beau pour être vrai, pensa-t-elle. Je ne l'aurai jamais, cette colocation.» Comme elle avait pris sa matinée, elle résolut néanmoins de patienter. La magnifique pièce l'y invitait. C'était la première fois qu'elle entrait dans un hôtel de maître du VIIe arrondissement de Paris et elle n'en revenait pas du faste, de la hauteur sous plafond, de la tranquille splendeur de ce qui constituait à peine une antichambre.
L'annonce précisait : «Une chambre de 40 m2 avec salle de bains, accès libre à une grande cuisine équipée», pour un loyer de 500 €. Il devait y avoir une erreur. Depuis que Saturnine cherchait un logement à Paris, elle avait visité des bouges infects de 25 m2 sans salle d'eau, à 1000 € le mois, qui trouvaient preneur. Quelle embrouille cachait donc cette offre miraculeuse ?
Elle contempla ensuite les candidats et s'aperçut qu'il s'agissait seulement de candidates. Elle se demanda si la colocation était un phénomène féminin. Ces femmes semblaient toutes très angoissées et Saturnine les comprenait : elle aussi brûlait d'obtenir cette chambre. Hélas, pourquoi serait-elle choisie plutôt que cette dame à l'air si respectable ou que cette businesswoman au brushing impavide ?
Sa voisine, qui l'observait, répondit à sa question :
- C'est vous qui l'aurez.
- Pardon ?
- Vous êtes la plus jeune et la plus jolie. Vous aurez l'appartement.
Saturnine fronça les sourcils.
- Cette expression ne vous va pas, continua l'inconnue. Quand vous entrerez dans le bureau, soyez plus détendue.
- Laissez-moi en paix.
- Ne vous fâchez pas. N'êtes-vous pas au courant de la réputation du maître des lieux ?
- Non.
La femme se tut d'un air mystérieux, espérant que Saturnine mendierait l'information. Saturnine se contenta d'attendre, sachant qu'elle parlerait de toute façon. Dont acte :
- Nous ne sommes pas les premières à nous présenter. Huit femmes ont déjà obtenu cette colocation. Toutes ont disparu.
- Elles n'étaient pas contentes de la chambre, peut-être.
- Vous n'avez pas compris. Elles n'ont plus eu la possibilité de s'exprimer là-dessus : on n'a plus jamais entendu parler d'elles.
- Mortes ?
- Non. La mort n'est pas une disparition. La femme semblait satisfaite de l'effet produit.
- Pourquoi venez-vous alors ? demanda Saturnine. Voulez-vous disparaître vous aussi ?
- Je ne risque pas d'être choisie. Mais c'est la seule manière pour moi de rencontrer le propriétaire.

Revue de presse

« Amélie Nothomb, avec son art du dialogue épuré, se révèle plus spirituelle que jamais. » --L Express

« Une réflexion sur l amour et la mort, un récit réussi dans lequel la romancière renoue avec le meilleur de sa fantasque inspiration. » --Le Parisien/Aujourd hui en France

« Un roman plus surprenant qu il n en a l air. Amélie Nothomb a retrouvé l essentiel de son art de l alchimie romanesque. Et ça, sans être barbante. » --Lire

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Aeon le 4 septembre 2012
Format: Broché
Chaque année on se dit "cette fois c'est la bonne", et chaque année la déception...

L'histoire commence bien. Deux personnages "nothombiens", on aime ou on aime pas, que je parviens à apprécier. L'intrigue se met en place, gentillette mais prenante. Et là, au moment où ça devient intéressant, où la relation entre les deux protagonistes devient plus profonde et intéressante, paf, deux pages et fin du "roman". Eberlué je cherche à comprendre le pourquoi du comment : frilosité, incapacité à faire mieux, provocation de la part de l'auteur? Peut-être un peu des trois. Quoiqu'il en soit, 16€ pour une moitié de roman, ça ne me plait pas du tout. Nothomb vient de perdre un de ses lecteurs.
Remarque sur ce commentaire 34 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Joachim TOP 500 COMMENTATEURS le 22 août 2012
Format: Broché
Le Nothomb nouveau est arrivé, et comme pour le vin, on trouve dans l'oeuvre de Nothomb des cuvées plus ou moins bonnes. Ces dernières années, j'ai plutôt été déçu ou simplement guère emballé. Mais cette fois, j'en ressors avec un petit goût délicieux, enfin !

Ce dialogue entre un noble ermite espagnol intriguant et une jeune belge répondant à son annonce de colocation, m'a rappelé la confrontation jubilatoire de son premier roman (son meilleur ?) "Hygiène de l'assassin". Et cette fois, il y est question d'amour, de désir et de secret, avec plusieurs lectures possibles qui plus est.

En bref, un bon roman, un bon Nothomb et un bon moment de lecture.
2 commentaires 32 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
169 pages écrites en ARIAL 36 avec 22 pages blanches, comme d'habitude (Seul avantage du livre il peut servir de bloc-notes:-)
Mam'zelle Nothomb; entre quelques platitudes genre "Le champagne c'est cool et le St-Honoré ça fait un repas"... essaye une fois de plus de nous épater avec un prénom d'héroïne bobo ; hyper original-style "Saturnine" MAIS heureusement pour nous, pauvres consomateurs incultes; arrive toujours un moment dans le livre ou l'un demande " Vous portez un prénom étrange....Meuh! D'où vient-il donc? " Ô SURPRISE, et là Mam'zelle Nothomb peu nous montrer qu'il est normal de payer 28,70 chfrs( 23 euros) pour les recherches de prénoms originaux qu'elle a dût faire sur Wikipédia et dont elle garde une liste dans ses tiroirs pour les 20 prochaines rentrées:-((( ....Non, il faut arrêter de sortir ce genre de nullité chaque rentrée, il eût été plus judicieux d'en sortir un bon chaque 4 ans. Là on a vraiment;et comme ces 4 dernières années; l'impression d'être les tirroirs caisses d'Albin Michel.
Où donc est passée l'auteur brillante et prometteuse qui nous faisait tant rêver à ses débuts?
Domage que son look et ses couvertures soient devenus pour elle ou son éditeur, plus important que le contenu de ses livres:-(((
Comme dans la fable du "Corbeau et du Renard" je JURE...MAIS UN PEU TARD qu'on ne m'y prendra plus.
Personnellement pour moi, c'était LE DERNIER.
8 commentaires 42 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Pulp TOP 500 COMMENTATEURS le 10 mai 2016
Format: Format Kindle Achat vérifié
Un roman plaisant qui rappelle bien ‘Hygiène de l’assassin’.
C’est vrai que 170 pages (pour la version Kindle) c’est un peu frustrant. Je pense qu’Amélie NOTHOMB devrait développer davantage ses histoires, quitte à publier moins de roman. En effet, ses pitch sont bons mais on reste un peu sur notre faim.
Ceci est valable pour ‘Barbe bleue’ qui a le potentiel d’atteindre les 5 étoiles.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'ai lu dans une interview qu'Amélie Nothomb écrivait 4 livres par ans et en choisissait un en fin d'année pour son éditeur. Il serait peut être temps de laisser choisir l'éditeur et de se concentrer sur un seul livre ! Je suis persuadée que si quelqu'un d'autre que Mme Nothomb avait proposé ce livre à un éditeur, il aurait été bien vite refusé.
Ce Barbe Bleue là est un livre long et bavard qui n'apporte rien d'intéressant au final. Durant toutes ces pages l'héroïne se saoule au champ de luxe en critiquant un peu tout le monde. Il donne l'impression d'une histoire au rabais étirée jusqu'à plus soif pour les besoins de l'auteur.
Moi qui avait ADORE Ni d'Eve ni d'Adam, celui là a été vite lu vite oublié. Ca me tue juste d'avoir dépensé 16 pour ça.
Remarque sur ce commentaire 32 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Depuis Le Fait du prince, en 2008, Amélie Nothomb est dans une pente descendante. J'ai l'impression que ce ne n'est pas l'opus de 2012 qui va relever le niveau.

L'idée de départ est plutôt bonne : revisiter le très célèbre conte "Barbe Bleue" de Charles Perrault. Connaissant les grandes lignes, je me suis dit que cela pouvait donner un roman glacial et jouissif. Malheureusement, ce huis-clos est assez fade. Hormis vanter l'inquisition et le champagne, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. La fin est attendue et n'est pas sans rappeler celle d'Hygiène de l'assassin.

Sans être repoussant, ce roman n'apporte rien à l’œuvre de l'auteure, qui s'est pourtant souvent révélée magistrale dans l'art des dialogues (lire Hygiène de l'assassin ou Les Catilinaires).

Par ailleurs, il me semble que l'auteure devrait penser à changer de trame, tant de publication, que d'écriture. Il est grand temps qu'elle se renouvelle.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?