Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Bastien-Thiry : Jusqu'au bout de l'Algérie française Broché – 15 avril 2003

5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,00

Il y a une édition plus récente de cet article:

Jusqu'au bout de l'Algérie française : Bastien-Thiry
EUR 21,90
(6)
Habituellement expédié sous 1 à 2 mois.

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Présentation de l'éditeur

Le 11 mars 1963, le lieutenant-colonel Jean Bastien-Thiry, 35 ans, polytechnicien, ingénieur en chef de l'air, issu d'une famille appartenant à la grande bourgeoisie lorraine, est fusillé pour avoir voulu supprimer le président de la République française, le général de Gaulle. L'événement est entré dans l'histoire sous le nom d'attentat du Petit-Clamart. Grâce à de nombreux documents inédits, notamment les souvenirs d'Yves Cantelaube, directeur de la sécurité du général de Gaulle et contrôleur général de la police, les lettres de Geneviève Bastien-Thiry, les procès verbaux d'interrogatoire de l'inculpé, le dossier d'instruction et de police de l'affaire, Jean-Pax Méfret apporte de nombreuses et stupéfiantes révélations. Ayant rencontré des membres encore inconnus du commando qui a organisé l'attentat, il nous entraîne au cœur des années terribles qui ont marqué la fin de l'Algérie française, dans les coulisses, alors opaques, des milieux politiques et des ministères parisiens.

Quatrième de couverture

Le 11 mars 1963, le lieutenant-colonel Jean Bastien-Thiry, 35 ans, polytechnicien, ingénieur en chef de l'air, issu d'une famille appartenant à la grande bourgeoisie lorraine, est fusillé pour avoir voulu supprimer le président de la République française, le général de Gaulle. L'événement est entré dans l'histoire sous le nom d'attentat du Petit-Clamart. Grâce à de nombreux documents inédits, notamment les souvenirs d'Yves Cantelaube, directeur de la sécurité du général de Gaulle et contrôleur général de la police, les lettres de Geneviève Bastien-Thiry, les procès verbaux d'interrogatoire de l'inculpé, le dossier d'instruction et de police de l'affaire, Jean-Pax Méfret apporte de nombreuses et stupéfiantes révélations. Ayant rencontré des membres encore inconnus du commando qui a organisé l'attentat, il nous entraîne au coeur des années terribles qui ont marqué la fin de l'Algérie française, dans les coulisses, alors opaques, des milieux politiques et des ministères parisiens.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Magnifique, brillant! A lire à tout prix pour enfin comprendre le drame de l'algérie française,la méprise de l'arrivée au pouvoir de De Gaulle, le drame de ces populations pieds noirs et harkis, les tribulations de l'attentat du petit clamart,le procés et les motivations de bastien-thiry.
Ce livre, bien documenté, remarquablement bien écrit, va au fond des choses, avec beaucoup d'objectivité.
Bastien-Thiry, un terroriste, un fou? non un héro d'un autre siècle, mort car débordant d'honneur et de panache, un des derniers fusillés dela république.
Plus qu'un livre, une référence du pourquoi-comment de la tragédie algérienne. A mettre entre toutes les mains, notamment dans celles pour qui l'algérie française est un vrai mystère.
1 commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Enfin la vérité sur le drame de l'Algérie, les Pieds-Noirs et le drame des Harkis . Un livre dur, mais vrai, qui bouscule tous ce qu'on a voulu nous faire croire sur ce drame. Les révélations de Jean-Pax Méfret sur ces terribles années et les horreurs qu'elles ont amenées nous ouvrent enfin les yeux sur le vrai rôle des dirigeants français de l'époque . Merci Mr Méfret. Il fallait oser le dire, vous l'avez fait !
1 commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Comme toujours, c'est très bien écrit et très documenté.
Qu'on l'accepte ou non, c'est un moment de notre histoire qui méritait d'être "éclairci".
A lire absolument!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 5.0 étoiles sur 5 2 commentaires
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent detail of this sad story 10 octobre 2007
Par Bachelier - Publié sur Amazon.com
Format: Broché
The French civil war of 1960 to 1965 of the OAS and Algerian forces and their sympathisers is the untold story in the consciousness of the U.S.A., and Jean Marie Bastien-Thiry is its martyr.

Bastien-Thiry led the August 22, 1962 assassination attempt of De Gaulle at the Paris suburb Petit-Clamart in a hopeless efffort to impede Algerian independence. De Gaulle escaped without injury.

It is difficult to understand the sense of betrayal of the French Algerians by De Gaulle for reversing his position that Algeria was just another department of France and holding a referendum on self-determination. Imagine Ronald Reagan suddenly deciding that Texas was not part of the United States any longer and giving the illegal immigrants there the right to vote. The decision cost the lives of loyal Frenchmen on both sides of the conflict, and gave birth to inflamed Arab rhetoric and gave a foundation for the current ills the West suffers from such ideology.

De Gaulle gave clemency to Bastien-Thiry's co-conspirators, but refused clemency for Jean Marie even after a last minute personal appeal to de Gaulle by Bastien-Thiry's aged Father, who had known de Gaulle all his life. De Gaulle gave four reasons for refusing to spare his son's life: 1) Bastien-Thiry had directed his subordinates to fire on a car in which there was an innocent woman present (Madame de Gaulle). 2) he had endangered civilians (the Fillon family, travelling coincidentally in a nearby car). 3) Bastien-Thiry had brought foreigners, specifically three Hungarians, into the plot. 4) the other conspirators did the actual gunplay and placed themselves in danger but Bastien-Thiry had only directed events and acted as a lookout for the gunmen.

De |Gaulle's third point is technically true, but morally wrong, since the "Hungarians" in question had served in both the French Foreign Legion and in the OAS (which the French latter paradoxically honoured the pensions and service records of members). Like many soldiers serving under a foreign flag, they were using their service to try to become citizens.

Jean Bastien-Thiry was executed by firing squad at Ivry-sur-Seine on March 11, 1963, while clutching his rosary. Of Bastien-Thiry Charles de Gaulle said "The French need martyrs... They must choose them carefully. I could have given them one of those idiotic generals playing ball in Tulle prison. I gave them Bastien-Thiry. They'll be able to make a martyr of him. He deserves it."

This is the touching story of Bastien-Thiry told from the anti-OAS side but generally gives a balanced treatment in journalistic detail.

Bastien-Thiry is a product of both France's nobility and meritocracy. A soldier, a patriot, a father, a Catholic, and now a martyr. This is an excellent story of his life and death, and the plot that almost brought down the Fifth Republic.
0 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 An interesting-looking book... 3 avril 2008
Par Myrna Minkoff - Publié sur Amazon.com
Format: Broché
An interesting book, judging from the review by Bachelier. I wish Amazon could manage to make it available again.

(So how many stars should I give? With only two "reviewers," it matters a lot. I decided to go with five so as to leave the judgment of Bachelier in tact as the average. Obviously, I don't know how good this book is, but don't want to take it down a peg. It would be nice if it were possible to enter a comment without a rating.)
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Rechercher des articles similaires par rubrique