Acheter d'occasion
EUR 1,69
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par wonderbook_fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Ships from the US. Expected delivery 9-15 business days. Serving Millions of Book Lovers since 1980. Very Good condition. VHS Tape. Case Very Good. Quality guaranteed! In original artwork/packaging unless otherwise noted.
1 d'occasion à partir de EUR 1,69
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Bats [VHS] [Import USA]

3.2 étoiles sur 5 5 commentaires client

1 d'occasion à partir de EUR 1,69

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Acteurs : Lou Diamond Phillips, Dina Meyer, Bob Gunton, Leon, Carlos Jacott
  • Réalisateurs : Louis Morneau
  • Scénaristes : John Logan
  • Producteurs : Bradley Jenkel, Brent Baum, Dale Pollock, John Logan, Leif Larson
  • Format : Closed-captioned, Couleur, Dolby, NTSC, Import
  • Studio : Sony Pictures
  • Date de sortie VHS : 8 août 2000
  • Durée : 91 minutes
  • ASIN: B00003L9CR
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Contenu additionnel

1 Bande-annonce
Teaser
Interviews dans les coulisses du tournage
Comparaisons film/storyboard
Comparaisons film/effets spéciaux
Dessins préparatoires
Commentaire audio
Bande originale isolée (5.1)

Description du produit

Description du produit

Algo llega envuelto en la oscuridad de la noche. Se escucha un sonido, parece el aletear de alas y chillidos ensordecedores. La noche tiene alas y el miedo levanta el vuelo. Una bandada de murciélagos se ha posado en una tranquila ciudad de Texas.

Amazon.fr

Ce film mérite bien plus que le flop subi lors de sa sortie en salle ! Une série B bien troussée, des acteurs surjouant pour notre plus grand plaisir, des effets spéciaux excellents, des chauves-souris bulldogs rappelant le temps béni des films de monstres : tout est là pour passer une très agréable soirée ! L'image en 2.35 16/9 est somptueuse et très détaillée, les contrastes tout à fait pointus. Côté bonus, on se régale des dessins préparatoires du grand Berni Wrightson et de la piste musicale en Dolby 5.1 séparée. La featurette est amusante. Le commentaire audio du réalisateur et de LD Phillips donne quant à lui l'envie de regarder les comparaisons entre film et story-boards. D'autres gâteries parachèvent ce DVD très réussi : de la conception artistique (10 dessins) aux effets mécaniques (12 photos), l'aspect technique du film n'aura plus de secret pour vous ! --Pascal Goubereau --Ce texte fait référence à l'édition DVD.

Voir l'ensemble des Description du produit

Commentaires en ligne

3.2 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Après la nuit des morts vivants I, II, ou III, les chauves souris nous remettent ça... Dans une petite ville américaine, des chauves souris mutantes attaquent les habitants, mais un petit groupe mené par une spécialiste des chauves souris va essayer de leur mettre des bâtons dans les roues, enfin les ailes. Eh bien on nage en pleine série Z, avec tous les ingrédients qu'il faut, les chauves souris en plastique étant de la fête. Ce qui veut dire qu'il s'agit d'une bonne distraction, mais pour les amateurs du genre. Son dolby digital 5.1 VO/VF, c'est pas mal pour la catégorie. Côté bonus ils n'y sont pas allés de main morte non plus, making-of, effets spéciaux, croquis des mécaniques, bande annonce, commentaires acteur/réalistateur et surtout la BOF seule en regardant le film en 5.1 (ce type de bonus devrait servir pour des éditions à bien plus gros budget) ! On remarque au passage l'hommage aux Oiseaux d'Hitchcock et le fait que ce film devait servir de référence entres autres à "Arack Attack", à coté duquel ce DVD a sa place, mais pas trop près car ils pourraient se manger les uns les autres.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Elvis 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 7 juillet 2001
Format: DVD
C'est un chef-d'oeuvre à l'instar des films cultes des années cinquante. Tout à l'intérieur est présent pour en faire un futur grand classique du cinéma d'épouvante kitsch. Ce film est mon monument de l'année.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Il en est de ces spectacles qui vous font regretter d'avoir jadis descendu bon nombre de séries B fantastico-horrifiques. Car hormis l'agréable minois de Dina Meyer, qui encore est loin d'arborer une couleur capillaire qui puisse se targuer de la mettre en valeur, rien n'est à retenir de ce long métrage si ce n'est la précellence dans l'impéritie dont font preuve aussi bien le réalisateur que le scénariste.

L' « œuvre » débute par une succession de clichés, pardon, de clins d'œil, comme l'amorce du générique qui semble reproduire celle du Batman de Tim Burton (musique similaire, passage d'une chauve-souris devant la pleine-lune au beau milieu d'une nuit brumeuse...). Puis, on vient nous dénicher deux experts en plein travail façon Godzilla ou Jurassic Park. Par la suite, l'histoire se caractérise par toute une série d'omissions narratives: de quelle nature est la mutation génétique subie par les bestioles? Quels sont les rapports entre l'héroïne et le scientifique qui se sacrifie pour la sauver et à qui elle offre un médaillon en cadeau posthume? Quelle est l'implication de la Maison blanche dans cette expérimentation qui provoqua le désastre? Même favorable à ce que le spectateur reste libre d'imaginer certains composants d'une histoires, un tel degré d'indépendance laisse subodorer les excavations de l'intrigue.

Les personnages, pour leur part, s'avèrent tout aussi inédits: un shérif courageux bouffi d'enracinement local, une scientifique croftienne garantie prix Nobel à moins de trente-cinq ans, un savant fou putride et un assistant afro blagueur.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
This modern remake of "In Cold Blood." This is not the first bat movie and will probably not be the last. However you have to admit that the close-ups show such little cuties that only a mother could love them. And the mad scientist makes faces that look like Peter Sellers in "Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb (1964) ASIN: 0800141709."
At one point they decide that the bats are intelligent (e=(mc*2)). So when they thought about cooling off the little critters. I had this vision that a farmer saying that the bats had snatched his sheep bald. And the next scene is of all these bats wearing cardigan sweaters.
The plot is simple and straightforward; get rid of the bats. Some may say that this is a bat plot. But I say it is good.
By using batteries and fencing to protect a building, the movie looked like a cross between a bug zapper and the old James Arness "The Thing" movie where he is the vegetable from outer space. Sometimes I think the actors winged it. The graphics were great. You could tell they were graphics and did not have to guess wither it was real or Memorex. And have you ever seen a movie where they said Chiroptera with a straight face. Was she that Egyptian Pharaoh with Anthony?
What do you want from this movie? "BLOOD?"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
This modern remake of "In Cold Blood." This is not the first bat movie and will probably not be the last. However you have to admit that the close-ups show such little cuties that only a mother could love them. And the mad scientist makes faces that look like Peter Sellers in "Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb (1964) ."
At one point they decide that the bats are intelligent (e=(mc*2)). So when they thought about cooling off the little critters. I had this vision that a farmer saying that the bats had snatched his sheep bald. And the next scene is of all these bats wearing cardigan sweaters.
The plot is simple and straightforward; get rid of the bats. Some may say that this is a bat plot. But I say it is good.
By using batteries and fencing to protect a building, the movie looked like a cross between a bug zapper and the old James Arness "The Thing" movie where he is the vegetable from outer space. Sometimes I think the actors winged it. The graphics were great. You could tell they were graphics and did not have to guess wither it was real or Memorex. And have you ever seen a movie where they said Chiroptera with a straight face. Was she that Egyptian Pharaoh with Anthony?
What do you want from this movie? "BLOOD?"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique