3 neufs à partir de EUR 42,89
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 24,69

Beethoven : Les dix Sonates pour violon et piano (Coffret 3 CD)

5.0 étoiles sur 5 16 commentaires client

3 neufs à partir de EUR 42,89
Boutique Coffrets
Retrouvez tous nos coffrets et intégrales ici.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Arthur Grumiaux


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Compositeur: Ludwig van Beethoven
  • CD (27 octobre 2007)
  • Nombre de disques: 3
  • Label: Philips
  • ASIN : B000OPPSX0
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 16 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 24.359 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
6:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
6:46
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:47
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
4:31
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
5:40
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
8:04
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
8
30
6:16
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
4:13
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
5:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
5:42
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
5:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
Disque 2
1
30
10:14
Album uniquement
2
30
5:25
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
1:06
Ecouter Acheter : EUR 0,69
 
4
30
6:03
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
5:27
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
6:57
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
7:32
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
8
30
7:32
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
9
30
9:21
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
10
30
3:10
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
5:00
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
Disque 3
1
30
6:05
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
7:49
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
3
30
3:21
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
10:53
Album uniquement
5
30
2:54
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
2:09
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
1:52
Ecouter Acheter : EUR 0,69
 
8
30
3:11
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:19
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
2:41
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
6:38
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
9:26
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
13
30
5:41
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
14
30
1:36
Ecouter Acheter : EUR 0,69
 
15
30
8:24
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 

Description du produit

BEETHOVEN : LES DIX SONATES POUR VIOLON ET PIANO

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
16
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 16 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 25 octobre 2007
Format: CD Achat vérifié
Dans ces dix Sonates, les plus grands violonistes (Thibaud, Francescatti, Szeryng, Heifetz, Szigeti, Menuhin, Oïstrakh, Perlman, Kremer...) et les plus grands pianistes (Cortot, Casadesus, Rubinstein, Arrau, Kempff, Ashkenazy, Argerich, Barenboïm...) se sont illustrés.

Et pourtant, je ne tergiverserai pas : nonobstant les mérites respectifs de ces vénérables interprétations, je ne connais aucune intégrale qui puisse rivaliser avec cette version de Arthur Grumiaux et Clara Haskil, gravée au milieu des années 1950 dans une excellente monophonie.

Le clavier de la pianiste roumaine caresse, chante, maugrée et fulmine tour à tour, animé par une conviction qui révèle un caractère en acier trempé. Même si le piano est relégué au fond d'une acoustique assez ingrate, sa présence dramatique crève l'écran.

Le violoniste belge fait vibrer ses cordes avec une convivialité suprêmement élégante dans les opus de jeunesse, où la sonorité chaleureuse de son Guarnerius est un baume pour l'oreille.
La "Printemps" est un miracle de poésie et de plaisir partagé. Pour un peu, l'on entendrait chanter les oiseaux.
La malicieuse Huitième n'a ici plus rien de salonnard, ou alors nous sommes chez les Guermantes...

Car sous ce classicisme limpide, le feu couve, les passions brûlent. Dans la Septième, en do mineur, l'archet décoche des flèches qui ne sont pas celles de Cupidon.
Et la "Kreutzer" franchit le Rubicon : écoutez donc ce Presto qui vitupère avec une ardeur qui nettoierait d'un souffle les écuries d'Augias !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 32 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
C'est un coffret splendide que je recommande absolument -
Une parfaite entente entre les artistes qui jouent merveilleusement bien - Un grand équilibre de prise de son entre les deux instruments permet une écoute rare - Un son extraordinaire -
Aucun effet superflu dans un jeu sobre, parfaitement fidèle au texte, et pourtant plein d'allant - Quelle pureté ! Quelle finesse !
Haskil - Grumiaux un couple en effet mythique qu'il faut entendre et réentendre - Ils sont extrêmement heureux de jouer ensemble et ça s'entend !
Indispensable dans toute discothèque -
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
L'écoute entre ces deux interprètes d'exception est magistrale et d'une précision exemplaire, ils vont au bout de la musique et de ces magnifiques oeuvres. L'intonation du violon d'Arthur Grumiaux est confondante et le piano de la grande Clara d'une musicalité et d'un toucher remarquable. Une pure merveille!
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 30 avril 2008
Format: CD Achat vérifié
Dans ces dix Sonates, les plus grands violonistes (Thibaud, Francescatti, Szeryng, Heifetz, Szigeti, Menuhin, Oïstrakh, Perlman, Kremer...) et les plus grands pianistes (Cortot, Casadesus, Rubinstein, Arrau, Kempff, Ashkenazy, Argerich, Barenboïm...) se sont illustrés.

Et pourtant, tergiversera-t-on ? : nonobstant les mérites respectifs de ces vénérables interprétations, je ne connais aucune intégrale qui puisse rivaliser avec cette version de Arthur Grumiaux et Clara Haskil, gravée au milieu des années 1950 dans une excellente monophonie.

Le clavier de la pianiste roumaine caresse, chante, maugrée et fulmine au gré des humeurs réclamées par la partition, animée par une conviction qui révèle un caractère en acier trempé. Même si le piano est relégué au fond d'une acoustique assez ingrate, sa présence dramatique crève l'écran.

Le violoniste belge fait vibrer ses cordes avec une convivialité suprêmement élégante dans les opus de jeunesse, où la sonorité chaleureuse de son Guarnerius est un baume pour l'oreille.
La "Printemps" est un miracle de poésie et de plaisir partagé. Pour un peu, l'on entendrait chanter les oiseaux.
La malicieuse Huitième n'a ici plus rien de salonnard, ou alors nous sommes chez les "Guermantes" de Marcel Proust...

Car sous ce classicisme limpide, le feu couve, les passions brûlent. Dans la Septième, en do mineur, l'archet décoche des flèches qui ne sont pas celles de Cupidon.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Il y en a beaucoup d’interprétations de ces sonates de Beethoven..., mais de toutes celles que j'ai pu écouter, je reviens sans problème et avec combien de plaisir sur l’interprétation génialissime d'Arthur Grumiaux et Clara Haskil, que j'écoute régulièrement en boucle dans la voiture... une autre interprétation n'est pas à sous estimer également, celle de Christian Ferras et Barbizet, trés bon également. Il m'arrive d'écouter des versions récentes comme Capucon-Braley, AS Mutter-L Orkis , Argerich-G Kremer, mais que dire, même s'ils font parties de la cour des grands, la complicité Haskil-Grumiaux c'est le must, dans la grace , l'equilibre, une belle lumière qui rayonne toujours...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique