• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Beethoven : Trios pour pi... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Beethoven : Trios pour piano n° 6 et n° 7 Archiduc

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
18 neufs à partir de EUR 13,02 6 d'occasion à partir de EUR 8,92
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Compositeur: Ludwig van Beethoven
  • CD (24 février 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Harmonia Mundi France
  • ASIN : B00GIXPWN8
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 53.834 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
10:18
Album uniquement
2
30
5:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
6:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
7:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
12:57
Album uniquement
6
30
6:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
11:18
Album uniquement
8
30
6:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

Des trios pour une comtesse et un archiduc.C'est Beethoven qui donne au genre du trio avec piano la forme qu'il conservera tout au long du XIXe siècle, en accordant aux instruments à cordes le statut de partenaires à part entière. Trois Beethovéniens émérites vous proposent ici les deux derniers trios du Maître, l'op.70 n°2 (1808) dédié à la comtesse Marie Erdödy, et l'archi-célèbre? "Archiduc" (1811), qui marqua la dernière apparition en public de Beethoven pianiste.

Critique

Die Aufnahme ist ein exzellentes Beispiel für klangvolle und niemals trocken-spröde Kammermusik...Hier klingt sie klug und verspielt zugleich, sie verfügt über viele verschmitzte Momente, immer perlend und klangschön präsentiert. (hr2-kultur)


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Je précise que, comme il m'arrive parfois, je commente ce disque après me l'être fait prêter par un ami.

Beethoven est certainement le premier compositeur à avoir pris conscience de la véritable nature du trio avec piano, ou du moins d'avoir les moyens de la réaliser.

Les admirables trios de Haydn (que je recommande chaudement - leur discographie commence à être plus que respectable) répondaient au souci technique de rendre expressif le pianoforte, essentiellement par des doublures ou des contresujets confiés à des instruments d’intensité et d expression modulables face aux limitations du pianoforte.Et il est vrai que ses trios sont avant tout des pièces de pianoforte d'une virtuosité redoutable, qui appellent justement un 'complément d'expression' que Beethoven a trouvé dans les nouveaux 'Hammerklavier'.

Il a donc été un pionnier de l'émancipation du violoncelle par rapport au piano, et ce dès ses débuts. Mozart avait ouvert la voie pour le violon dans ses sonates encore un peu trop méconnues (du moins selon moi). Le génie constructiviste de Beethoven, sur les plans harmonique, mélodique, architectural, et d'équilibre des timbres lui permettait donc d'ouvrir une nouvelle page quasi vierge dans le genre de la musique de chambre. Il sera suivi par Schubert dans les deux impérissable trios que nous connaissons.

Nous avons ici deux trios: l'un caractéristique de sa 'deuxième période', l autre de l'orée de sa 'troisième période' marquée par une oscillation entre des architectures néoclassiques revisitées (l'op. 106!
Lire la suite ›
3 commentaires 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x8fb47f3c) étoiles sur 5 3 commentaires
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x8f316ae0) étoiles sur 5 A fine version for period afficianados 6 avril 2014
Par Larry VanDeSande - Publié sur Amazon.com
While the collection of violinist Isabelle Faust, cellist Jean-Guihen Queryas and period pianist Alexander Melnikov (playing an 1828 Graf in this recording) has neither the cache nor history of Kempff-Szeryng-Fournier, Istomin-Sern-Rose or Beaux Arts Trio in Beethoven's piano trios, they do have one thing these groups don't: period instruments and mentality, making this recording somewhat more in tune with the modern sensibility than the older ones or musicmaking from the likes of Cortot-Thibaud-Casals.

The trio No. 6 -- Op. 70 No. 2 -- is my favorite of all Beethoven's trio for its wonderfully singing opening movement, the joy of its allegretto, humanity of its allegretto ma non troppo and jollity and counterpoint of its concluding movement. Maybe the fact that there is no true slow movement endears the piece to me so greatly.

In any event, I like the way this trio plays it in terms of instrumental mixture, pacing and volume. They breathe early in the opening, as least as much as period groups do so these days, and allow the music to unfold in a way similar to my favorite rendition by the estimable Suk Trio. I like the reserve pianist Melnikov demonstrates in the second movement, aided no doubt by the fact his instruments doesn't have the power to overwhelm his partners. The long line of the third movement is also enticing and their finale is wonderfully effervescent.

I don't find as much good to say about the more important Archduke trio, the king of all piano trios and another place where the great Suk Trio -- in both its original and later groupings -- recorded one of the greatest recordings ever of the music. As far back as 1968 the critic Herbert Russcol said, "The version by the Suk Trio stands with any recording ever made at any price and there have been many great recordings."

This one is pretty good but fails to deliver the same impact in the important slow movement, where the players are a lot more literal and a lot less magical than the Suk players were in their first recording, before Josef Hala replaced Jan Panenka as pianist. Otherwise, Faust-Queryras-Melnikov delivers the goods in this music with elan and some depth. I think their instruments don't work as well as modern instruments in making the music's most important points but it's still a good version.

With good sound, I think this recording will probably satisfy most period music collectors and mavens. For those looking for an alternative I'd recommend the version from fortepianist Jos van Immerseel,violinist Vera Beths and cellist Anner Bylsma who play on elderly instruments that sometimes sound a little more wiry and other times sound more like modern instruments. Their recording is a tad more cavernous than this one but their playing of the Archduke slow movement is much better and among the best of all recordings. Immerseel-Beths-Bylsma link their Archduke to a pretty good recording of the Ghost trio if that's make a difference to you.
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x8fd3ab58) étoiles sur 5 beautiful and intimate 13 février 2015
Par Bob K - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I love this recording! The sound of the fortepiano mixes perfectly with the strings (especially the cello) in a way that a modern Steinway misses to my ears. The result is a much more intimate atmosphere that suits these pieces perfectly. The performance is outstanding, nuanced and very well recorded. I also own several recordings of the trios with a modern piano that are wonderful to listen to as well. This music is worth hearing in many interpretations and I believe this recording is among the best.
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x8f326720) étoiles sur 5 Big disappointment 12 janvier 2015
Par Proba - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
While I regard Isabelle Faust as one of the most interesting contemporary violinists whom I've followed by acquiring almost all of her recordings, this issue came as a great disappointment. Faust and colleagues' rendition of the great "Archduke" trio lacks a firm and robust skeleton, and has little thrust and sense of overall line and continuity. A contrasting comparison can be made with the Archduke recording by an aged Casals with Sandor Vegh and Horszowski at the Beethoven House in Bonn, remarkable for the way pianist Horszowski calmly and gracefully provides a framework that holds together a live performance otherwise in danger of collapse. Op. 70 No. 2 fares somewhat better here, but may not necessarily justify a purchase for many chamber music fans, despite the very high standard of recorded sound. The New York Times reviewer's endorsement of this disc (that I regard as Faust's least successful) makes me question his recent follow-up recommendation of the Beethoven Cello Sonatas by members of this ensemble. If you wish to hear these players at their best, try their outstanding Harmonia Mundi disc of the Brahms Horn Trio and Violin Sonata No. 2, especially unusual for expert use of the valveless horn!
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?