undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Plus d'options
Beethoven, Van L.: Symphonies Nos. 3, "Eroica" and 8
 
Agrandissez cette image
 

Beethoven, Van L.: Symphonies Nos. 3, "Eroica" and 8

1 octobre 2009 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
17:07
30
2
15:13
30
3
5:58
30
4
12:01
30
5
9:11
30
6
4:08
30
7
4:49
30
8
7:48
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Pèire Cotó TOP 100 COMMENTATEURS le 26 juillet 2014
Format: CD
Je m'aperçois que mon commentaire figure aussi sur un disque de Osmo Vänskä, et peut-être sur d'autres. Je n'y peux rien, j'ai commenté George Szell dans Beethoven.

A trouver aussi dans l'intégrale : George Szell dirige Beethoven : Symphonies n° 1 à n° 9 - Ouvertures.

C'est peut-être dans l'Héroïque que l'art de George Szell, classique, pondéré, à la recherche de la perfection de la forme, atteint son sommet.
Szell est évidemment plus pacifique et moins dionysiaque que tant d'autres, mais il choisit de faire bien entendre les soli des vents (quels musiciens !) et tous les étages de l'orchestre, ordonne les gradations, les attaques et les réponses de manière parfaite. Si cette Héroïque est grisante, c'est de pure beauté formelle, car son contenu émotionnel se soumet à une grande réserve.
A la rigueur, on pourrait la comparer à celle de Böhm avec Berlin Beethoven : Symphonie n° 3 - Ouverture de Coriolan, mais Böhm est plus passionné et, assez typiquement, accepte des contrastes d'intensité plus importants que Szell, qui les dose au minimum.
La Marche funèbre elle-même tire de ce traitement une grande clarté, une sorte de fermeté, qui ne nuit pas trop au sentiment de deuil. Les tempi sont plutôt rapides, mais évidemment sans excès.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Beethoven dans toute sa splendeur... et son authenticité.
Les Beethoven que Georges SZELL avait enregistré de 1957 à 1963 à Cleveland représente un des très rares et un des plus bel accomplissements des symphonies de toute l'histoire du disque jusqu'à nos jours et n'est pas près d'être égalé. La perfection à tous les niveaux : direction, instrumentistes, prise de son stéréo, clarté et transparence, vigueur et subtilité des nuances... bref s'il ne fallait garder que deux intégrales discographiques, ce serait celle-ci avec celle de René LEIBOWITZ. ( Avis d'un musicien professionnel )
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus