• Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE Détails
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Beethoven : les derniers ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Votre article correspondra à un disque impeccable accompagné d'un livret et d'une jaquette en parfait état. Il se peut qu'il manque l'emballage cellophane d'origine.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 29,99

Beethoven : les derniers Quatuors à cordes n° 12 à n° 16 - Grande Fugue op. 133 Super Audio CD

4.8 étoiles sur 5 5 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
12 neufs à partir de EUR 26,49 4 d'occasion à partir de EUR 20,50
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Tokyo String Quartet


Détails sur le produit

  • Interprète: Tokyo String Quartet
  • Compositeur: Ludwig van Beethoven
  • CD (11 octobre 2010)
  • : Requires SACD-compatible hardware
  • Nombre de disques: 3
  • Format : Super Audio CD
  • Label: Harmonia Mundi Usa
  • ASIN : B003QLY5KQ
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.536 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
6:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
13:40
Album uniquement
3
30
8:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
7:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
6:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
2:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
0:45
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
13:47
Album uniquement
9
30
5:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
1:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
6:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
Disc 2
1
30
13:03
Album uniquement
2
30
2:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
6:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:33
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
6:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
16:18
Album uniquement
7
30
10:06
Album uniquement
Disc 3
1
30
9:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
9:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
16:03
Album uniquement
4
30
2:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
6:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
6:25
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:20
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
6:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
6:56
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

Le Tokyo String Quartet achève son cycle Beethoven avec les ultimes quatuors des années 1825-1826. En s'orientant vers des structures et des mondes sonores inouïs en son temps, et ce tout en gardant à l'esprit les fondements du contrepoint occidental, Beethoven se repliait sur les ressources d'une expérience intérieure dont il aura su transposer la dureté dans le pouvoir transcendant de sa musique.

Critique

'This is the pinnacle of the Tokyo Quartet s artistic achievement' --Caroline Gill Gramophone, July 2015


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par HERVÉ Thierry COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 18 janvier 2011
Format: CD Achat vérifié
À bien l'écouter, on peut avancer que la lecture des cinq derniers Quatuors de Beethoven (des six, si l'on inclut la Grande Fugue, op. 133) du Tokyo String Quartet est d'un style assuré et serein. Avec eux, le discernement et la finesse priment sur la singularité des versions de quelques-uns de leurs plus téméraires challengers. Toutefois, que l'on ne s'y trompe pas, cette légère absence d'originalité ne condamne pas pour autant cette précieuse série de chefs-d'œuvre à l'inertie ou au mutisme ! Unis par une sonorité de bon aloi - ils bénéficient pour cela de quatre Stradivarius, ancienne propriété de Paganini -, les mouvements s'enchaînent avec une cohérence et une unité de ton exemplaires. Considéré par Beethoven comme étant son plus beau quatuor, l'op. 131 prend alors des proportions phénoménales, tandis qu'inexorablement, le vertigineux Adagio central de l'op. 132 nous entraîne aux confins de l'autisme - la surdité du composition n'étant certainement pas étranger à cet univers si personnel. De fait, si leur interprétation revendique une forme de pondération, c'est parce qu'elle s'appuie sur la raison et sur l'expérience. Elle entretient la tension, sans ressentir le besoin de l'amplifier. Par contre, pour qu'elle soit considérée dans sa juste dimension, sans doute faudra-t-il que l'auditeur partage avec elle les mêmes aptitudes. Dès lors que sa réceptivité le lui permettra, le mélomane accèdera à une technique impeccable et très expressive.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 24 octobre 2010
Format: CD
Je ne suis les conseils de la presse musicale qu'épisodiquement. Autant dire que je ne regrette absolument pas d'avoir fait confiance à la critique de Jean-Michel Molkhou (Diapason, novembre 2010), qui conseille chaleureusement cet ensemble de 3 disques. L'interprétation par le Quatuor de Tokyo des derniers quatuors de Beethoven, du 12ème au 16ème en passant par la "Grosse Fuge", fait événement, assure-t-il.

Savoir si cette intégrale, qui s'achève avec ce triple album - c'est leur 2ème, publiée chez Harmonia Mundi, la 1ère ayant été faite chez RCA - rejoindra effectivement celles des Berg, des Budapest, et surtout pour moi des Italiano et des Juilliard est bien sûr sujet à caution, mais je suis prêt à gager qu'il faudra compter avec elle, et qu'il s'agit bien là d'un nouveau sommet dans le massif.

On ne sait quoi admirer le plus. Le son de ces instruments désormais plus que fameux n'est pas qu'anecdotique - chacun d'entre eux est un Stradivarius et forme ce qu'on a appelé le "Quatuor Paganini", car ils étaient tous quatre en la possession de Nicolo Paganini. Mais cela ne serait pas déterminant sans la fusion opérée par cet ensemble, et plus encore la maîtrise du discours, partout admirable.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
À bien l’écouter, on peut avancer que la lecture des cinq derniers Quatuors de Beethoven (des six, si l’on inclut la Grande Fugue, op. 133) du Tokyo String Quartet est d’un style assuré et serein. Avec eux, le discernement et la finesse priment sur la singularité des versions de quelques-uns de leurs plus téméraires challengers. Toutefois, que l’on ne s’y trompe pas, cette légère absence d’originalité ne condamne pas pour autant cette précieuse série de chefs-d’œuvre à l’inertie ou au mutisme ! Unis par une sonorité de bon aloi – ils bénéficient pour cela de quatre Stradivarius, ancienne propriété de Paganini –, les mouvements s’enchaînent avec une cohérence et une unité de ton exemplaires. Considéré par Beethoven comme étant son plus beau quatuor, l’op. 131 prend alors des proportions phénoménales, tandis qu’inexorablement, le vertigineux Adagio central de l’op. 132 nous entraîne aux confins de l’autisme – la surdité du composition n’étant certainement pas étranger à cet univers si personnel. De fait, si leur interprétation revendique une forme de pondération, c’est parce qu’elle s’appuie sur la raison et sur l’expérience. Elle entretient la tension, sans ressentir le besoin de l’amplifier. Par contre, pour qu’elle soit considérée dans sa juste dimension, sans doute faudra-t-il que l’auditeur partage avec elle les mêmes aptitudes. Dès lors que sa réceptivité le lui permettra, le mélomane accèdera à une technique impeccable et très expressive.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?