• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
The Bends a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 12,63
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DiscountMediaStoreFR
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

The Bends

4.6 étoiles sur 5 19 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
44 neufs à partir de EUR 6,59 41 d'occasion à partir de EUR 0,47
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Radiohead


Produits fréquemment achetés ensemble

  • The Bends
  • +
  • OK Computer
  • +
  • Pablo Honey
Prix total: EUR 28,92
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (9 mars 1995)
  • Date de sortie d'origine: 11 mars 1995
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B000002TQV
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Mini-disque  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 19 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.303 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Planet telex
  2. The bends
  3. High and dry
  4. Fake plastic trees
  5. Bones
  6. Nice dream
  7. Just
  8. My iron lung
  9. Bullet proof I wish I was
  10. Black star
  11. Sulk
  12. Street spirit fade out

Descriptions du produit

Description du produit

Un pas de géant. Telle est la leçon qu'on retient à propos de « The Bends » en regard du précédent album de Radiohead, « Pablo Honey ». D'emblée, le groupe ne tolère guère la concurrence avec ces douze titres prestigieux et communique le frisson à ses auditeurs. Dès « Planet Telex », la guitare de Jonny Greenwood y égrène toute son ambition, allant jusqu'à faire date sur « Fake Plastic Trees » ou « My iron lung », tandis que la voix de Thom Yorke se fait tantôt douce, tantôt écorchée sur l'ensemble des morceaux. Le groupe a ouvert une boîte de Pandore mélodique et cherche à se démarquer pour toujours, sentiment que diffuse le dernier titre « Street Spirit », magnifique spirale mélancolique.

Amazon.fr

Si la réalisation d'un second album est une épreuve risquée dont beaucoup de groupes ne savent pas trop comment se sortir, voire ne se remettent pas, Radiohead franchit l'étape haut la main, transformant son premier essai. Pourtant, l'examen de passage est dur puisque The Bends fait suite à Pablo Honey qui contient le hit "Creep", sorte d'hymne fédérateur dont les paroles rappellent "Smells Like Teen Spirit" de Nirvana, voire "Loser" de Beck (la distanciation de l'ironie propre à ce dernier en moins). The Bends propulse le succès du groupe un cran plus loin grâce à des chansons comme "(Nice Dream)", "Fake Plastic Trees" ou "Street Spirit (Fade Out)". La guitare de Jonny Greenwood (il évolue entre le classicisme de Bernard Butler tout en restant ouvert aux plus avant-gardistes des expérimentations façon Arto Lindsay/Tom Verlaine) et les nappes de cordes et synthés font la part belle à la voix de Thom Yorke, charismatique leader dont le jeu de scène est au moins aussi original que celui de feu Ian Curtis de Joy Division. Onirique à souhait et raffiné, The Bends annonce O.K. Computer et le génial "Paranoid Android". --Philippe Robert

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Avec le Nevermind de Nirvana et le Definitely Maybe d'Oasis, The Bends complète sans doute le podium des trois meilleurs albums de rock indépendant des années 90 (les plus jeunes auront peut-être du mal à le croire mais, à ses débuts, Oasis était effectivement considéré comme un groupe de rock indé !). Et au risque de surprendre, The Bends rivalise sans grande difficulté avec le pourtant génial et multiplatiné Ok Computer.

Plus direct, plus rock, tout en restant subtil et raffiné, cet album reprend les choses là où le groupe les avait laissées avec Creep, single dévastateur qui connut un succès à retardement grâce à son utilisation pour la BO de Cyclo. The Bends profita donc de ce succès inespéré et transforma l'essai en proposant une collection de chansons « chefs d'oeuvre » que l'on ne se lasse toujours pas de réécouter 15 ans après sa sortie initiale.

On y trouve bien évidemment les singles High And Dry et Just, mais également les Bones, Planet Telex et autres The Bends, joués toutes guitares dehors, le genre de titre qui manque tant sur les albums de la période électro-chic de Radiohead, soit en gros de
...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par HmJ TOP 1000 COMMENTATEURS le 7 février 2003
Format: CD
Si les années '90 ont commencé avec Nirvana, la fin aura plutôt été inspirée par Radiohead et ce superbe The Bends. Une construction parfaitement maîtrisée fait de ce deuxième album un incontournable de toute discothèque. D'ailleurs, le groupe a par la suite pris une autre voie, preuve qu'il a atteint avec celui-ci un sommet. Pas un titre à jeter dans l'ensemble, l'homogénéité est vraiment parfaite. Au point que l'on aurait du mal à trouver un single représentatif. On notera particulièrement l'enchaînement final, avec Bullet Proof... I Wish I Was, Black Star et Sulk. Enfin, Street Spirit arrive en guise de conclusion, comme pour relâcher la pression après que l'on ait retenu son souffle si longtemps.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Michael Stipe d'REM dit de Radiohead qu'ils ont tellement de talent que c'en est effrayant. C'est plus que jamais le cas sur The bends qui reste leur chef d'oeuvre malgré OK Computer :

Planet Telex : Un cri d'entrée, un tourbillon majestueux et stellaire, sur le fil. La voix saturée de Thom Yorke déjà à pleine force, comme un don divin.

The Bends : Du rock comme aucun groupe au monde ne sait en faire. D'une générosité totale. Tendu, crachant, explosif, le suspense puis l'espoir éclatant.

High and dry : La ballade parfaite. Pour la voix de tête angélique de Thom Yorke en contrepoint des guitares de Jonny Greenwood et pour ce désormais célèbre break d'intro.

Fake plastic trees : Sublime. Préfigure des titres comme "Exit music" sur "OK Computer", une montée en puissance depuis la guitare la plus douce, jusqu'au cri et à la saturation, sans pathos ni manière mais qui prend littéralement aux tripes

Bones : Un morceau de rock qui pourrait être banal s'il n'était pas sublimé par le chant de Yorke

(Nice dream) : Des harmonies de guitares ensorcelantes, faussement douces, faussement accoustiques, diaboliques. Un pont épique, qui rappelle que l'armée Radiohead est en marche et qu'on ne l'arrêtera pas

Just : un des plus grands morceaux de l'histoire du rock. La rage de "Smells like teen spirit", le talent harmonique d'un Nick Drake, des cassures, des coupures, une construction hallucinante, Jonny Greenwood joue sa vie sur des solos rhytmiques urgents, saccadés, presque funkys. Une puissance bouleversante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Pour moi cet album vaut le coup d'être acheté rien que pour le génialissime "Fake plastic trees" que je considère comme la plus belle chanson que j'ai jamais entendu. Le reste de l'album constitue quant à lui le premier volet d'une superbe élégie (Ok computer étant le deuxième) que nous offre Thom Yorke. Le mal de vivre de ce dernier nous apporte le bonheur d'écouter de la musique à l'état pur!
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 1000 COMMENTATEURS le 10 septembre 2015
Format: CD
Tenu à distance des radios anglaises pour délit de dépression affichée, CREEP (lumineux single extrait du premier album en 1993) n’obtiendra son logique succès que sur la durée et c’est un Radiohead sur les rotules et en pleine tournée qui accueillera la nouvelle de son avènement dans les charts, alors que l’ambiance interne est plutôt au maussade. Et lorsque que le groupe entre en studio pour son deuxième album, les tensions entre le chanteur Thom Yorke et les autres membres du groupe se sont accentuées, aidées en cela par une pression inévitable de EMI afin de les voir pondre un nouveau hit single. Réalisé dans la difficulté, THE BENDS sortira vainqueur de son accouchement pénible et marquera la rencontre avec le co-producteur (ici) Nigel Godrich qui officiera sur tous leurs albums suivants, devenant le sixième membre tacite de Radiohead.
THE BENDS voit Radiohead privilégier son côté mélodique plutôt qu’enfoncer le clou du grunge et trouver les marques qui constitueront le style qui fera sa gloire. Au bénéfice d’un chanteur qui sait mieux que personne mettre ses tourments en mélodie, le groupe se fond dans le lyrisme que sa morosité induit (FAKE PLASTIC TREES), retient les guitares par les rennes (BONES) et se rapproche plus de R.E.M. que de Nirvana (NICE DREAM, HIGH AND DRY), tout au long d’un album plus cohérent que son prédécesseur et qui, de Travis à Coldpay, influencera toute une génération gémissante qui ne craindra plus le mariage des plaintes et de l’adrénaline.
Tops : HIGH AND DRY, FAKE PLASTIC TREES, MY IRON LUNG, BLACK STAR, PLANET TELEX, THE BENDS, STREET SPIRIT
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?