• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Berlin-Stasi a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Berlin-Stasi Broché – 29 octobre 2009

4.9 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,31
EUR 22,31 EUR 15,61
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Berlin-Stasi
  • +
  • Histoire d'un Allemand de l'Est
Prix total: EUR 31,01
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Biographie de l'auteur

Né à Pau, germaniste et politologue, Jean-Paul Picaper est arrivé à Berlin deux ans avant la construction du mur, en 1959. Professeur de sciences politiques à l'université de Berlin-Ouest pendant treize ans, puis correspondant du Figaro en Allemagne pendant vingt-six ans, il collabore aujourd'hui à Valeurs actuelles, Politique internationale et à des radios et journaux allemands. Il a publié plus d'une vingtaine d'ouvrages en allemand et en français, et réside toujours dans la capitale allemande.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Jean-Paul Picaper, professeur de sciences politiques à l'université de Berlin-Ouest pendant treize ans puis journaliste pendant 26 ans, décortique l'infâme fonctionnement de la STASI dans les entrailles du Mur de Berlin.
La STASI (descendante de la Tcheka Soviétique de Lénine et Dzerjinski) créée en 1950, était la police politique du régime Totalitaire Communiste de la R.D.A. (Allemagne de l'Est) "filiale" de l'U.R.S.S., et dont les fonctions tyranniques étaient d'appliquer contre la population Est-Allemande :
- La Terreur ;
- La surveillance, la délation, l'oppression, la répression ;
- L'espionnage ;
- L'endoctrinement Idéologique, notamment dans les Jeunesses Communistes... ;
- Le mensonge, la propagande (Agit-Prop) ;
- Des fausses accusations totalement aberrantes :
- Des rafles et arrestations arbitraires ;
- Des tortures physiques et psychologiques ;
- Les exécutions sommaires ;
- Etc..

Cette STASI comprenait des effectifs gigantesques avec 100 000 salariés officiels, plus, les non-officiels, soit un total de 300 000 agents sous ses ordres, pour une population de seulement 17 millions d'habitants en R.D.A..
Bref, le plus grand réseau d'espionnage et de répression contre sa propre population, de l'Histoire.

Le 13 août 1961, pour stopper la fuite des Allemands de l'Est (R.D.A.) vers l'Allemagne de l'Ouest (R.F.A.), Ulbricht décide de construire un MUR afin de séparer physiquement la ville de Berlin en deux.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Voilà un livre qui mérite d'être lu ! Jean-Paul Picaper, germaniste, a enseigné à l'université de Berlin Ouest avant les années 67-68 et décrit par le menu les opérations d'infiltration de la Stasi à l'Ouest. L'objectif était de pourrir Berlin-Ouest de l'intérieur, de déstabiliser le système au point qu'en fin de compte les habitant de Berlin Ouest auraient « spontanément » demandé leur rattachement à la RDA!

Les 100 premières pages sont particulièrement intéressantes car elles donnent une analyse détaillée de l'opération qui a donné naissance à mai 68.
La Stasi avait infiltré de longue date les milieux étudiants et l'université où régnait une propagande incessante sur les thèmes classiques de l'Est comme le pacifisme et la dénonciation de la RFA comme machine à recycler les anciens nazis. Mais le plus intéressant est l'utilisation de thèmes hétérodoxes comme la « libération » des mœurs et le soutien à des mouvements d'apparence libertaire comme l'opposition extraparlementaire (APO), ce qui était bien loin de l'idéologie dominante dans l'austère RDA.
Les libertaires étaient l'arme idéale pour déstabiliser l'Ouest : ce sont des professeurs qui ne veulent pas rentrer dans le rang qui subissent un harcèlement constant, comme celui-ci qui fut entouré d'une ronde de filles aux seins à l'air dans son amphi pour l'empêcher de faire cours.
Blague d'étudiants direz-vous ? Non.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Olivyaya TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 juillet 2010
Format: Broché
Un livre passionnant, plein d'anecdotes plus incroyables les unes que les autres !
Une référence en la matière !
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Pour avoir visité Berlin en 1981 et l'ex-RDA en 1993, j'atteste que tout ce qui écrit dans cet ouvrage est malheureusement vrai.
Et encore tout n'est as dit car tout ne peux être dit.

Un beau complément de tout ce qui est écrit sur le sujet.

A posséder absolument pour les "témoins" de cette période, somme toute pas si loin de nous mais si loin des jeunes générations.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Parfait pour comprendre comment un Etat totalitaire, sous prétexte sécuritaire, réduit sa population au silence, en la maintenant dans une peur permanente. Heureusement "les pensées sont libres", et certains ont réussi à s'enfuir pour dénoncer cette oppression multiforme et pernicieuse.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Les commentaires me semblaient très utiles. Mais je me demande pourquoi on n'a pas en France une traduction du livre de Wolfgang Welsch: "Ich war Staatsfeind Nr. 1" - ca veut dire: J'étais l'ennemi d'état numéro 1 - c'est l'autobiographie d'un jeune homme qui voulait quitter l'Allemagne-Est en 1964, emprisoné par la Stasi, battu et mis en tortures, libéré par Willy Brandt, ancien chancelier, en 1971. M Welsch faisait son dissertation sur la Stasi en 1977 - et il a aidé de libérer plus de 200 personnes de l'Allemagne-Est. La Stasi, son chef Erich Mielke, dit: Il est l'ennemi d'état numéro 1 et il donnait l'orde de le tuer. M Welsch a survécu t r o i s attentats de la Stasi; le dernier était l'essai en Israel le et sa famille, épouse et sa fille, tuer avec Thallium, très toxique. M Welsch a survécu une troisième fois. Après la chute du mur en 1989/90 M Welsch lu ses actes de la Stasi: et voilà - c'étaint sa femme et un ami qui collaboraient avec la Stasi!!! Pour lui c'était presque la fin - mais il a survécu aussi. En 2001 il a publié son livre et plusieurs autres. Il existe aussi un film "Der Stich des Skorpion". Pour moi c'est tellement domage que n'on pas ce livre en francais - qui va s'occuper d'une traduction - je suis sure ca serait un grand succès en France; c'est néssecaire d'apprendre la vérite sur la Stasi et sur l'Allemagne-Est entre 1949 et 1989. Aujourd'hui M Welsch visite des universités, des lycées, il est invité par des partis etc.
Mais son sort doit etre plus connu!!
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique