EUR 28,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Temporairement en rupture de stock.
Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d'estimation de livraison dès que nous aurons plus d'informations. Cet article ne vous sera facturé qu'au moment de son expédition.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Berlin légendes ou la Mémoire des décombres : Une capitale littéraire en rêveries et en conversations Broché – 17 avril 2014

Découvrez toutes les nouveautés de la Rentrée Littéraire 2017

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 28,00
EUR 25,00 EUR 5,20
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

L'emprise d'une ville sans prise

Berlin ou le photogramme impossible

«Le 8 mai 1945 nous sommes sortis de notre cave en ce magnifique jour de printemps ensoleillé, sans peur d'être dénoncés, d'être bombardés, et pleins de gratitude pour n'avoir pas trépassé, incrédules, étonnés d'avoir survécu ensemble.»

Quand elle émerge des sous-sols de la capitale du IIIe Reich où elle a vécu terrée durant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, Ilse Rewald ne voit rien que l'impossible soleil de son bonheur : elle avait 27 ans en mai 1945 et, en ce printemps 2001, au coeur de ma rencontre avec elle, elle se demande encore ce qui a bien pu lui arriver, ainsi qu'à Werner, son mari.
La lumière de cette sortie de l'ombre est toujours aveuglante.
«À compter d'aujourd'hui, tu t'appelles "Sara"» : comme Inge Deutschkron, qui figure aussi parmi les personnages du présent livre, Ilse Rewald s'est vue affublée de ce prénom un jour de 1938, quand Werner est devenu «Israël» et que leurs papiers respectifs ont été frappés d'un «J» pour «Juif». Plus tard, à partir de 1943, ils vont entrer dans la clandestinité : nouveaux changements de noms... L'énigmatique survie, la sortie improbable de l'obscurité des années du nazisme et la troublante mélancolie qui lie le destin d'Ilse Rewald à un ineffaçable principe espérance, tout cela m'a parfois fait penser au beau texte d'un Berlinois d'adoption, Imre Kertész, qui s'est souvent demandé pourquoi il était finalement si attaché à Berlin, une ville où il réside depuis 2002. Sur la désertique Potsdamer Platz de 1993, décrite par le prix Nobel de littérature, se mêlent subtilement des impressions du printemps 1945.

Potsdamer Platz ; le soleil blafard du matin ; le vide au beau milieu de la ville, jonché de gravats et de poussière, à l'endroit où se dressait le Mur et autour. Comme après de grands bombardements destructeurs. La légère odeur de brûlé, les routes qui ne mènent nulle part, l'odeur et l'atmosphère du printemps 1945, la mélancolie insaisissable d'être encore en vie... Combien de fois suis-je resté ainsi devant le portail du camp de Buchenwald, goûtant la liberté qui avait une odeur de cadavre, le goût de la soupe du camp et le parfum du printemps...

Berlin est une des ces villes où l'herbe pousse entre les pavés. Où le passé, naguère, et parfois encore, pullule entre les ruines.
Berlin est une des ces villes où, après des semaines nocturnes, de brumes interminables et d'extinctions, les mâchoires de l'hiver se desserrent... d'abord timidement, puis soudainement, dans une lumière si glorieuse et longtemps désirée qu'elle en est éblouissante.
Un cinematographer - un «directeur de la photographie», en cinéma - dirait alors que dans un tel mouvement de l'obscurité à la lumière il n'y a rien, ni écriture, ni photographie, rien qu'un impossible rattrapage de diaphragme : ce moment d'invisibilité où l'on ne peut quasiment rien fixer sur une pellicule que le flash ardent de l'éblouissement. Pas d'enregistrement : dans l'excès de lumière, qu'on appelle aussi la surexposition, on ne voit rien qu'un impossible voir. De ce pas de photo, on pourrait toutefois encore écrire la légende.
Dans la lumière éclatante c'est à hauteur d'enfant que se déplace l'oeil : ne pouvant regarder dans la direction des rayons, c'est dans l'aura de cette grande lumière retrouvée qu'on voit pointer les germes de petits brins d'herbes dissimulés entre les pavés, ici et là. Rarement...
De l'hiver berlinois qui touche à sa fin, quand les chocs et les tourments se relâchent, quand l'herbe printanière recommence à pousser dans les interstices, que reste-t-il ? Que reste-t-il, sinon l'incertitude quant à ce qui s'est passé et, dans la rétine, la marque du soleil persistant qui atteste qu'il s'est passé quelque chose de débordant, d'insaisissable.
(...)

Biographie de l'auteur

Olivier Morel enseigne la littérature et le cinéma à l'université de Notre-Dame (Indiana, Etats-Unis). Il est réalisateur de films documentaires : L'Ame en sang, arte/Zadig, 2011, D'ailleurs et d'Allemagne, L'Europe des écrivains, arte/Seconde Vague, 2013.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : alimentation universelle

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?