Acheter d'occasion
EUR 8,62
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par dvd2000cd
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: EXPEDITION RAPIDE DE FRANCE
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Beyond Daylight Import

4.7 étoiles sur 5 10 commentaires client

1 neuf à partir de EUR 10,00 3 d'occasion à partir de EUR 8,62
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Vanden Plas


Détails sur le produit

  • CD (22 janvier 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: NTS
  • ASIN : B00005UCIR
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 642.025 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
7:33
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
5:16
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
5:38
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
5:47
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
7:25
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:31
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
4:11
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
5:59
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
10:40
Album uniquement
10
30
3:16
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Amazon.fr

Comme en témoignait déjà le précédent Far Off Grace, Vanden Plas ne s'est jamais imposé aucune barrière, de quelque ordre que ce soit, et encore moins stylistique. Aussi, ne sera-t-on qu'à moitié surpris de les voir, pour parvenir à leurs fins, poser quelques fusionnels jalons dans les camps du progressif et du metal. Toutefois, par la maîtrise des arrangements, la réussite est totale qui ne laissera aucun amateur sur sa faim. Jamais oppressantes, les compositions, mélodiques à souhait, se montrent propices aux envolées instrumentales sur lesquelles le groupe ne lésine pas. Inspiré et remarquablement construit, Beyond Daylight, album majeur dans la carrière du groupe allemand où Andy Kuntz atteint des sommets, le positionne comme un de ceux avec lesquels il faut compter. --Hervé Comte

Critique

Esprit de métal. Totalement mis en confiance par l'accueil réservé à ses albums précédents qui firent de lui l'étoile montante du prog métal, Vanden Plas s'attaque aujourd'hui à l'épreuve ultime que se doit d'affronter chaque groupe ambitieux : le concept album. Il y en a certains que l'ampleur du propos empèse, au point de leur plomber les ailes. La grandeur de la tâche a eu l'effet inverse sur les allemands de Kaiserslautern : non seulement ils sont encore meilleurs qu'avant, mais ils ont mis à profit ce challenge pour affiner leur identité musicale, en accomplissant notamment de considérables progrès dans la facture même de leurs chansons. Tout ce qui est vocal s'est fortement amélioré, au point que l'on peut désormais affirmer que voici venu le Yes du heavy metal. -- Compact

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Pierre Dulieu TOP 500 COMMENTATEURS le 18 septembre 2002
Format: CD
Ce Beyond Daylight se démarque des productions des ténors du genre comme Dream Theater, Evergrey ou Threshold. La différence provient de la qualité des mélodies pourvues d’une émotion et d’une puissance dramatique hors du commun. Le premier titre, Nightwalker, permet instantanément de juger des capacités du groupe : une orchestration spectaculaire et originale comme si la musique était pulsée par un gigantesque ensemble de cordes, un refrain troublant scandé par le chanteur exceptionnel Andy Kuntz, une limpidité au niveau de l’arrangement rarement rencontrée dans ce genre trop souvent confronté à des murs de sons engendrant une fatigue auditive, un texte épique bien écrit, sans oublier la guitare virtuose de Stephan Lill qui boute le feu quand il veut à ce mid-tempo d’une lenteur menaçante. Et le plus surprenant, c’est que tout le reste est à l’avenant sur ce compact qui offre une heure de véritable évasion.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 8 janvier 2003
Format: CD
On pourrait simplement s'arrêter en disant que cet album est l'album de l'année 2002, que c'est un chef d'oeuvre etc...Mais il y a trop de choses à dire sur cet galette. Un groupe hors norme qui dans l'ombre de Dream Theater, grimpe et prouve qu'il fait partie des ténors du style. Chaque titre est d'une intensité rare, qui procurent des émotions phénoménales, grâce des melodies subliminales, des refrains inoubliables. Les musiciens sont au top de leur forme,la production est parfaite : bref 60 minutes de jouissance extrême.Dieu que c'est beau...
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Beaucoup feront le parallèle avec Dream Theater, qui sort son Six Degrees Of Inner Turbulence en même temps (sans parler du magnifique Remedy Lane de Pain Of salvation, quelle belle saison!). La comparaison s'arrêtera là tant ces deux albums sont différents. Car si Dream Theater s'est éloigné de ses bases, Vanden Plas suit son chemin tracé depuis The God Thing. En reprenant les bases du précédent Far Off Grace, Vanden Plas devient plus mélodique encore. Et quel bonheur! Le divin duo "Scarlet Flower Fields"/"Healing Tree" vous convaincra de la capacité du groupe à émouvoir. L'album est très réussi et Vanden Plas semble avoir trouvé sa véritable identité sur cet album. Vanden Plas vient de sortir le meilleur album de metal à tendance progressive de l'année, c'est dit...
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 16 juin 2008
Format: CD
Ce 4ème album, on aurait été étonné du contraire venant d'un groupe si talentueux, est excellent, comme les autres. Si un reproche devait êtr formulé, ce serait peut-être le manque d'innovation à la longue... bien que toujours de très bonne qualité. Ceci dit seul Vanden plas fait du Vanden Plas et l'on serait bien embêté de devoir s'en passer. Donc le groupe revient avec du bien rentre-dedans ayant encore un petit stade d'évolution, les morceaux étant atmosphériques et épiques, les sentiments à fleur de peau toujours bien là. beaucoup plus élaboré que "Colour temple", plus speed que "The God Thing", plus mélodique que "far Off Grace", ce "Beyond Daylight" prend une niche que V. Plas n'avait pas encore rempli dans le panel de son oeuvre. L'album concept est un exercice difficile (dont Superior se tire d'ailleurs à merveille avec leur dernier opus, "Ultima Ratio", une vraie splendeur), et celui-ci demande tout de même de nombreuses écoutes pour être totalement apprivoisé et apprécié à sa juste valeur. Vanden Plas a encore frappé fort... les fans ne seront pas déçus.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Pierre Dulieu TOP 500 COMMENTATEURS le 5 février 2006
Format: CD
Ce Beyond Daylight se démarque des productions des ténors du genre comme Dream Theater, Evergrey ou Threshold. La différence provient de la qualité des mélodies pourvues d’une émotion et d’une puissance dramatique hors du commun. Le premier titre, Nightwalker, permet instantanément de juger des capacités du groupe : une orchestration spectaculaire et originale comme si la musique était pulsée par un gigantesque ensemble de cordes, un refrain troublant scandé par le chanteur exceptionnel Andy Kuntz, une limpidité au niveau de l’arrangement rarement rencontrée dans ce genre trop souvent confronté à des murs de sons engendrant une fatigue auditive, un texte épique bien écrit, sans oublier la guitare virtuose de Stephan Lill qui boute le feu quand il veut à ce mid-tempo d’une lenteur menaçante. Et le plus surprenant, c’est que tout le reste est à l’avenant sur ce compact qui offre une heure de véritable évasion.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?