undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
86
4,5 sur 5 étoiles
Format: Cassette vidéo|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"Big Fish". Derrière ce nom mystérieux se cache sans doute un des meilleurs films pondu par le magicien Tim Burton, et peut être même un des meilleurs films tout cours.
L'histoire d'Edward Bloom, un homme à l'imagination sans limite dont le principal plaisir est de faire partager les événements extraordinaires de sa vie à une audience souvent captivée par ce conteur hors pair, et de son fils William qui, excédé par les mensonges de son père, ne lui adresse plus la parole depuis des années. Alors qu'Edward est mourrant, William décide de faire le point sur la vie de son père afin d'en tirer le vrai du faux. Commence alors un conte comme seul Tim Burton sait les mener...
"Big Fish" est tout simplement magique : un incroyable bol d'air et un très fort sentiment de joie s'empare de nous dès le film terminé. On s'éloigne un peu du style baroque auquel Burton nous avait habitué, mais la patte du réalisateur reste là, intacte. La forme a peut-être légèrement changé, mais la poésie est toujours là, bien vivante. Un conte rempli d'optimisme.
22 commentaires| 60 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2006
Après la déception, toute relative, du remake de "La Planète des Singes", l'impatience était grande, mais cette attente ne fut pas veine. Dans ce film, Tim Burton nous montre la relation entre un père agonisant et son fils qui se rend compte qu'il ne connait de son père que les belles histoires pour enfants qu'il lui racontait.
Le réalisateur nous plonge dans l'univers et le graphisme qui lui est propre et qui a fait son succés jusqu'alors, à la façon d'un poème gothique. Ewan McGregor, qui incarne le personnage principal de ce film, profite de la beauté de l'histoire pour nous montrer la vaste étendue de son talent. Impossible de rester indifférent en regardant cette fable magique et en admirant ce fils cherchant à assembler les lambeaux du passé de son père.
0Commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2006
BURTON nous entraîne une nuvelle fois dans son monde si particulier, mélange d'imaginaire et de réel ; de féerie et de rationnel.Mais pour la première fois, il aborde un sujet qu'il n'avait jamais traîté auparavant : les relations entre un père et son fils, faites d'incompréhensions et de non-dit. Côté réalisation, la réussite est une nouvelle fois au rendez-vous : la lumière, les paysages, les effets spéciaux et surtout, les acteurs que BURTON aime plus que tout : Albert FINNEY, merveilleux cabotin veillissant ; Jessica LANGE, toujours aussi troublante de sensualité : Ewan Mc GREGOR, tempétueux et fougueux ; Dany DE VITO, qui fait son cirque (!). Laissez-vous emporter par la magie de ce conte, pas si conte que cela au final...
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2005
Ah!! Enfin! Après le remake (affligeant) de La Planète des singes, on renoue avec du vrai Burton, ce qui a fait son succès. Entre le fantastique et le monde réel, on découvre un monde totalement haut en couleurs avec des personnages plus attachant les uns que les autres.
L'histoire est touchante, elle dépasse le drame et tous les clichés qui peuvent l'accompagner et elle est merveilleusement bien menée, on ne s'ennuie jamais.
De plus, c'est une magnificence visuelle, chaque nouvelle scène nous éblouit plus que la précédente, si bien qu'on voudrait partir avec les personnages du film!
C'est du délire à l'état pur, mais pas n'importe lequel, celui de M. Burton qui a sû le rendre tout à fait cohérent et plausible.
En ressortant du cinéma j'étais heureuse d'avoir vu un si bel univers, on dirait une sorte d'entre-deux fantasmagorique. Et les acteurs m'ont enchantée!
Un plaisir pour les yeux et pour nos petits sentiments!
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai longtemps attendu avant de visionner ce film. Mais en le voyant, j'ai passé un moment magique, de rêve(s). Apprenant que son père (Edward) est sur le point de mourir, un homme retourne aux Etats Unis le voir après 3 ans de séparation. Ce père, c'est un peu un magicien incompris, un éternel optimiste qui a toujours raconté à son fils des histoires empreintes de fantastique pour parler de sa vie. On navigue entre le présent, où le fils tente de comprendre pourquoi son père ne s'est jamais contenté de dire la vérité, et le passé, où l'on voit Edward côtoyer des êtres extraordinaires, dignes d'un conte de fée. Ces moments sont empreints de poésie, on a l'impression de se faire bercer par l'innocence de notre enfance, on se sent bien, protégé. On se rend compte, sûrement en même temps que ce fils prodigue, que rêver n'est pas mentir et devient nécessaire pour mieux accepter la réalité dans laquelle nous vivons.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film présente quelques longueurs et ne me semble pas être le meilleur de Tim Burton, mais certains passages sont vraiment enchanteurs.

Cette histoire possède l'allure d'un conte: on y trouve un géant, une sorcière, des arbres qui s'animent et un schéma proche d'une histoire merveilleuse.

Finalement, que retient-on de ce récit? Que le rêve enchante la vie, la rend plus belle, plus supportable, qu'il en est un constituant essentiel pour garder le moral et rester optimiste. Qu'est-ce que le vrai? Sinon, ce à quoi on croit. Et mieux vaut des croyances enchanteresses que des cauchemars éveillés.

"Big Fish", c'est un gros poisson qui ne mord que les anneaux d'or, insaisissable, représentant le père du narrateur et son récit légendaire. Toute sa vie fut enchantée par les fictions et il fut alors heureux.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 20 novembre 2006
Quand j'ai acheté le film il y a deux ans (il était temps de le regarder...) je n'avais aucune idée de son contenu (je savais que c'était un Burton, c'était déjà prometteur!!). ça semblait être bon et puis c'était Burton (encore une fois donc obligatoirement bon). Je dois dire que j'ai été captivée par la vie haute en couleur de Edward Bloom's (un véritable conte de fées - masculin- je dois le préciser pour les machos Burton ne fait pas de films seulement pour les fillettes dont je fais encore et toujours partie).
Quand le film s'est terminé ma première pensée a été « adorable ».
Il n'y a aucun gros fusil, pas de sang, pas une parole plus haute que l'autre (pas de s grossièretés en somme), pas de sexe explicite ( !!) bref aucun rapport avec les film du gros box office et pourtant `Big Fish' est simplement merveilleux (son histoire est merveilleuse, dans le sens fantastique du terme) on s'assoit et on se régale pendant deux heures.
Comme le fils d'Edward nous avons tous besoin d'un excellent conteur pour nous faire oublier le stress de la vie qui nous entoure (en ce sens Burton en est un fantastique). Des contes et histoires où les géants existent, où les villes parfaites sont cachées de la société que l'on connaît si bien..... Le film est un moyen de s'échapper ; beaucoup de grands noms invoqués et finalement de petites histoires à côté... Le début est magnifique tout comme l'est le milieu mais la fin.... La fin est merveilleuse car elle arrive à remettre en cause tout ce que vous avez pu voir jusque là!!!!!!!!!!
Comme je le disais plus haut Tim Burton a un véritable don de conteur et c'est aussi un excellentissime réalisateur. Il mérite bien plus de reconnaissance que ce qu'il a actuellement et les critiques devraient regarder ses films comme certains de nous le faisons : avec notre âme d'enfant (celle qui n'est pas formatée, celle qui n'est pas étriquée, celle avec laquelle nous avons découvert de magnifiques choses) et grâce à ses films il est encore possible aujourd'hui de retrouver le Edward Bloom qui sommeille en nous... un film de Tim Burton est le meilleur des remèdes contre l'anxiété, le mal-être et toutes autres choses qui nous feraient faire du mouron.......... (Tous à vos lecteurs DVD)
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Edward Bloom était-il un affabulateur ou a-t-il vécu toutes les aventures qu'il se plaît à raconter ? Son fils, quant à lui, aurait aimé avoir un père moins fantasque et plus présent. Condamné par un cancer, Edward devra s'expliquer pour reconquérir un fils qui ne demande qu'à le connaître vraiment. Will a toujours entendu Edward, son père, raconter des histoires. Son enfance a été bercée par les incroyables récits épiques de celui qui en contant les fabuleux épisodes de sa destinée, a toujours fasciné et enchanté ceux qu'il rencontrait. Aujourd'hui, Will n'en peut plus. Bientôt père lui-même, il voudrait enfin connaître l'homme qui se cache derrière ces fables. Alors qu'Edward n'a plus que quelques jours à vivre, et après trois ans de distance entre eux, Will entame son propre voyage, à la recherche de son père.

"Big Fish" peut au premier abord déconcerter les admirateurs de Tim Burton. Certes, Edward Bloom rejoint la galerie des personnages solitaires et fantasques, en décalage vis-à-vis de la société qui comme Pee-Wee, Edward aux mains d'argent, Ed Wood, et même Batman n'accèdent au bonheur qu'en assumant ce décalage vis-à-vis de la société. Certes, des plans de son nouveau films citent ses chefs d'œuvres passés : les pavillons de banlieue où chacun tond sa pelouse ou la main mécanique qu'il vend rappellent Edward aux mains d'argent et la forêt maléfique semble un prolongement de celle où mourut le cavalier sans tête de Sleepy Hollow. Mais le héros n'est pour une fois pas un adolescent mais un père, et, surtout, la structure du film est moins limpide que d'habitude, et peut-être d'allure moins fantastique qu'habituellement.

De flash-back en flash-back, Tim Burton s'enroule autour d'un vieillard assimilé à un gros poisson pour prôner la possibilité de transfigurer le réel et, mieux encore, de transmettre cette morale de père en fils. Un humour léger, pince sans rire et décalé flotte constamment sur le film (à l'image du plan final du saut du poisson singeant la grâce du dauphin). Il permet surtout de mettre en place la constante économie de moyen du film.

Big Fish est inégal, un peu bancal. L’alternance entre les scènes familiales mélodramatiques et les trouées oniriques en flash-backs peine à trouver son point d’équilibre. Cette absence de fluidité ne nuit pourtant pas durablement à la réussite du film. Entre les affabulations héroïques du père et le réalisme contrit du fils, on craint longtemps que le film ne choisisse la résolution la plus consensuelle. Le dénouement est plus subtil. Le film trace une ligne médiane. Burton dénude alors les mécanismes de la fiction, jamais totalement imaginée, jeu retors de travestissement avec des faits avérés.

Big Fish est l’auto-analyse d’un conteur, une méditation un peu désabusée sur l’acte de raconter une histoire et la lente combustion de ceux qui mettent tant d’énergie à ce qu’on y croie. Un film touchant en somme.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2006
Une veritable histoire d'amour entre un pere et un fils qui donne a reflechir et nous enseigne la tolerance envers nos parents et nos proches. Prendre les personnes avec leurs defauts et qualites, sans se poser trop de questions. Vrai ou faux ? Quelle importance, les histoires du pere sont tellement bien contes et Tim Buron arrive, une fois de plus, de nous faire sourire et pleurer. Tres beau film qui sort du lot. Malgre la violence partout et autour de nous, il y a encore de belles histoires, des bons films qui nous touchent et qui vont droit au coeur.Absolument a voir.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2013
Avis au amateur de fantastique. Ce film est pour vous !
Vrai chef d'oeuvre des temps modernes des histoires plus folles les unes que les autres . Ce film déborde d'imagination et de merveilleux. Pour tous les âges, pour tous les goûts. Ce film raconte des histoires permettant de s'évader pendant quelques heures de la réalité et de la vie de tous les jours. 20/20
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici