EUR 7,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Black cocaïne: Une enquête de Solo, le privé malien Poche – 12 mars 2015

Retrouvez toute notre sélection de livres à paraître, précommandez dès maintenant !

4.3 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,20
EUR 7,20 EUR 7,27
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Top NYP 2017 Top NYP 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Black cocaïne: Une enquête de Solo, le privé malien
  • +
  • Mako
  • +
  • Les Eaux troubles
Prix total: EUR 20,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Extrait du prologue

Lyon, le passé

Elle est là, carcasse inerte gisant sur le pont hydraulique de ce garage clandestin de la banlieue lyonnaise ; un monstre de métal et de plastique aux flancs lourds et au moteur trafiqué. Parfait pour les Go Fast. «Ils» auraient dû rabattre la porte basculante, mais la température caniculaire les en a découragés.
C'est une erreur.
Il vaut mieux transpirer que saigner.
Je consulte ma montre, il ne me reste que peu de temps avant que les autres arrivent avec leurs gyrophares, leurs sirènes hurlantes et tout le bordel. Je passe la main par-dessus le portail, soulève le loquet et pousse le battant le plus silencieusement possible. Ça grince à peine. A l'allée de gravier, je préfère le bas-côté en terre. Plus discret. Partout sur le terrain devant le pavillon transformé en atelier de mécanique, des carcasses abandonnées de bagnoles pourrissent, l'huile de vidange et l'acide de batterie suintant de leurs entrailles, faisant des trous dans la mauvaise herbe. «Ils» sont là et «ils» n'ont rien entendu, occupés qu'ils sont à démonter le capot de la voiture. La calandre et le pare-chocs avant ont déjà été déposés.
Le molosse, lui, m'a repéré. C'est un bâtard de rottweiler, le poitrail large et musclé. Sa robe noir et fauve est constellée de cicatrices dont certaines sont récentes. «Ils» doivent le faire combattre dans les caves clandestines des cités avoisinantes.
Par chance, il est à l'attache, une chaîne à gros maillons enserrée dans le châssis rouillé d'une Renault 11. Il bondit sur ses pattes, ses babines se retroussent, dévoilant un véritable piège à loup de crocs jaunâtres.
Un grondement sourd, caverneux.
J'avance tout doucement, pas à pas, en portant à mes lèvres un index dérisoire.
«Chut !» je souffle tout en sachant combien je suis pathétique. Le chien tourne sa grosse tête vers ses maîtres. Comme «ils» ne réagissent pas, le monstre se met à aboyer. «Ils» lèvent enfin la tête et me repèrent instantanément. Je me fige. «Ils» échangent un regard et sortent du garage en jetant des coups d'oeil inquiets aux alentours. Normal vu ce qui se trouve sur le pont. Eddy le géant essuie nerveusement ses grosses pognes pleines de cambouis sur un chiffon. Steve, le gringalet, s'approche du fauve qui aboie de plus belle, l'écume à la gueule. Le chien bondit vers moi, les yeux fous. La chaîne se tend, prête à rompre, et le squelette de la voiture tressaute à chaque impulsion.
- Qui t'es, le négro ? demande Steve.
- Tu vois pas que c'est un Schmidt, bordel ! beugle Eddy.
- Si c'est un Schmidt, pourquoi il est seul ?
Perplexe, le mastard reste sans voix. Un petit sourire ravi sur ses traits cauteleux, Steve entreprend de défaire le mousqueton qui retient le monstre. --Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Revue de presse

En marge de l'intrigue, Guillaume - flic lui-même -, qui a servi quatre ans en Afrique dans le cadre de la coopération pour les affaires de drogue, décline une remarquable connaissance des bas-fonds d'un Mali devenu terre de passage de la coke latino-américaine à destination de l'Europe. Un reportage sous le polar. (Gérard Thomas - Libération du 22 janvier 2014) --Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 4 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 20 juin 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2014
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 24 novembre 2013
Format: Broché
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 16 novembre 2013
Format: Broché
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?