Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Blake & Mortimer - tome 8 - S.O.S. Météores - Version Journal Tintin Album – 3 octobre 2014

Retrouvez toute la série Blake et Mortimer, cliquez ici.
3.2 étoiles sur 5 14 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album, 3 octobre 2014
"Veuillez réessayer"
EUR 63,00

Boutique BD Boutique BD

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Des phénomènes météorologiques d'une alarmante ampleur sévissent sur toute l'Europe occidentale, bouleversant la vie de millions d'hommes... À un hiver long et meurtrier a succédé un dégel propice aux inondations. Ces calamités n'ont pas épargné la France, et c'est dans un Paris que les affres du temps ne laissent pas d'inquiéter la population que débarque le professeur Mortimer. Préoccupé par ces fluctuations météorologiques et ses désastreuses conséquences, son gouvernement l'a chargé d'en déterminer les causes, et c'est avec cet objectif en tête qu'il se rend à Jouy, chez son vieil ami le professeur Labrousse, directeur de la météo. Mais Mortimer est détourné de ces préoccupations scientifiques passionnantes par une malheureuse affaire : la disparition inexpliquée du chauffeur de taxi que Labrousse avait envoyé chercher Mortimer à la gare. De fait, Mortimer est le dernier à l'avoir vu vivant et devient le principal suspect de la police. Notre bouillant Écossais décide de résoudre cette nouvelle énigme, et compte sur l'aide du capitaine Blake, lui aussi de passage en France. Le chef du MI5 est sur la piste d'un réseau d'espions dont le centre semble se situer à Paris même. Cependant Mortimer disparaît à son tour, avant d'avoir pu contacter Blake. Dès lors, ce dernier, aidé de Labrousse, se lance dans une double enquête : débusquer la mystérieuse filière, et retrouver son ami. Il va rapidement se rendre compte que tout semble lié : les catastrophes climatiques, la disparition de Mortimer et du chauffeur, et l'existence de ce réseau dont on ignore les motivations et les fantastiques possibilités. Et sur tout cela plane l'ombre inquiétante d'Olrik et d'une puissance étrangère aux moyens colossaux et aux intentions hostiles...

Biographie de l'auteur

Né à Bruxelles, le 30 mars 1904, Edgar Pierre Jacobs devient d'abord artiste lyrique de 1917 à 1940, notamment à l'Opéra de Lille. Il poursuit parallèlement une carrière de dessinateur (illustrations, publicités, catalogues, etc.) C'est en 1942, que Jacobs est chargé de continuer, dans l'hebdomadaire "Bravo", Flash Gordon d'Alex Raymond. L'histoire parvient en noir et blanc. Jacobs colorie et couvre d'un pinceau pudique certains sujets féminins trop dévêtus des planches de Flash Gordon. À la suite de problème entre l'Amérique et l'Allemagne, il doit faire du faux Gordon (5 planches) pour terminer l'histoire en cours. On demande à Jacobs de créer alors une transposition du célèbre héros américain ; ce sera le Rayon U (édité, plus tard, aux éditions RTP en 1967). Jacobs débute chez Hergé le 1er janvier 1944. Remarqué en 1943 pour ses dons de coloriste, il se voit confier le remaniement de sept albums de Tintin, dont Les 7 Boules de Cristal et Le Temple du soleil. Puis, c'est la création dans le journal Tintin belge, en 1946, de la célèbre série des aventures de Blake et Mortimer qui se continue, deux ans plus tard, dans le Tintin français. Ce premier tome, intitulé Le secret de l'Espadon, inaugure le début des aventures de ses héros culte Blake et Mortimer, chacun inspiré par des amis de sa connaissance. En 1947, Jacobs arrête sa collaboration avec Hergé pour se consacrer exclusivement à sa propre série, dont il réalisera 10 tomes en l'espace de 27 ans. Il rédige également une autobiographie, Un Opéra de papier, sous-titrée « Les mémoires de Blake et Mortimer », parue chez Gallimard en 1981. S'il écrit le scénario du second tome des Trois Formules du Professeur Sato, celui-ci reste néanmoins graphiquement inachevé à sa mort en 1987. Ainsi, son ami, le dessinateur flamand Bob de Moor, se dévouera pour mettre en images le tant attendu scénario de conclusion, qui paraîtra en 1990. Il décède le 20 février 1987, à Lasne en Belgique. Il avait 83 ans.

Né à Bruxelles, le 30 mars 1904, Edgar Pierre Jacobs devient d'abord artiste lyrique de 1917 à 1940, notamment à l'Opéra de Lille. Il poursuit parallèlement une carrière de dessinateur (illustrations, publicités, catalogues, etc.) C'est en 1942, que Jacobs est chargé de continuer, dans l'hebdomadaire "Bravo", Flash Gordon d'Alex Raymond. L'histoire parvient en noir et blanc. Jacobs colorie et couvre d'un pinceau pudique certains sujets féminins trop dévêtus des planches de Flash Gordon. À la suite de problème entre l'Amérique et l'Allemagne, il doit faire du faux Gordon (5 planches) pour terminer l'histoire en cours. On demande à Jacobs de créer alors une transposition du célèbre héros américain ; ce sera le Rayon U (édité, plus tard, aux éditions RTP en 1967). Jacobs débute chez Hergé le 1er janvier 1944. Remarqué en 1943 pour ses dons de coloriste, il se voit confier le remaniement de sept albums de Tintin, dont Les 7 Boules de Cristal et Le Temple du soleil. Puis, c'est la création dans le journal Tintin belge, en 1946, de la célèbre série des aventures de Blake et Mortimer qui se continue, deux ans plus tard, dans le Tintin français. Ce premier tome, intitulé Le secret de l'Espadon, inaugure le début des aventures de ses héros culte Blake et Mortimer, chacun inspiré par des amis de sa connaissance. En 1947, Jacobs arrête sa collaboration avec Hergé pour se consacrer exclusivement à sa propre série, dont il réalisera 10 tomes en l'espace de 27 ans. Il rédige également une autobiographie, Un Opéra de papier, sous-titrée « Les mémoires de Blake et Mortimer », parue chez Gallimard en 1981. S'il écrit le scénario du second tome des Trois Formules du Professeur Sato, celui-ci reste néanmoins graphiquement inachevé à sa mort en 1987. Ainsi, son ami, le dessinateur flamand Bob de Moor, se dévouera pour mettre en images le tant attendu scénario de conclusion, qui paraîtra en 1990. Il décède le 20 février 1987, à Lasne en Belgique. Il avait 83 ans.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par M. Florian Goujon MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 10 octobre 2014
Achat vérifié
Pour beaucoup, il s'agit de "La Marque Jaune" ou "Le Secret de l'Espadon" voire "Le Mystère de la Grande Pyramide" qui sera considéré comme leur livre de chevet. Pour moi, "S.O.S Météores !" (ici avec le point d'exclamation au bout) est la meilleur B.D. de Blake & Mortimer.
Les couleurs d'origine sont ici superbes, notamment dans les dégradés qui montrent les routes brillantes et pluvieuses à cause des phénomènes météos décrits. De grosses différences donc notamment au niveau des couleurs mais également des petites surprises : ainsi, on voit Olrik sans son déguisement dès la page 13 (forcément les textes au même moment sont en adéquation).
Les planches scannées à la perfection n'ont certainement pas été retravaillées, en témoigne à la page 17 le bandeau en haut qui montre encerclé Mortimer avec des couleurs baveuses. Et c'est ce qui fait ce côté root, démo, appelez cela comme vous voulez qui en fait un album exceptionnel.
Les bonus sont plutôt pauvres comparativement aux autres "versions journal Tintin" même si leur apport est loin d'être négligeable.
L'histoire enfin, avec notamment l'épisode de la poursuite hallucinante des bandits derrière Blake, est passionnante. Les reconstitutions minutieuses des lieux par Jacobs, son soucis du détail, la finesse de ses dessins font que cet album est le must du must !
Sublime !
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Romain69 TOP 500 COMMENTATEURS le 3 octobre 2014
Troisième tome classique réédité et quel bonheur à chaque fois renouvelé que ces éditions fac-similés Journal de Tintin, reproduction des parutions d'origines dans une exactitude parfaite, de nos enquêteurs préférés ! Enquête marquante du duo, un tome toujours limité à 5000 exemplaires (cette fois-ci numérotés) et non-retouchés (contrairement aux éditions commentés Spirou par exemple, ce qui est très appréciable !), complété de croquis préparatoires rares et d'annotations diverses, le tout dans un ouvrage magnifique avec illustration d'origine et dos toilé. Un plaisir intense pour les collectionneurs !
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Une édition particulièrement intéressante comprenant des dessins originaux, ainsi que la version de l'histoire telle qu'elle est parue dans le journal TINTIN en 1958 sous forme hebdomadaire. C'est un vrai délice, façon "jeu des 7 erreurs" de comparer cette édition avec la version "actuelle".
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
On se réjouissait de la parution, régulière, des aventures de Blake et Mortimer telles que son créateur les avaient conçues (parfois dans l'urgence, pour le Journal Tintin. Les premières éditions de ces planches, connues seulement des collectionneurs et des archivistes, pouvaient séduire. Mais là, le résultat n'est pas à la hauteur des espérances et du prix de l'ouvrage. Un ouvrage faussement luxueux, dont les pages sont affreusement scannées. Il est loin, le temps où on reprenait, pieusement, chaque page, chaque détail, avec un véritable photograveur.
C'est d'autant plus étrange que, dans le même groupe (DDL), les éditions Dupuis produisent des intégrales de différents personnages contemporains (Gil Jourdan, Spirou..) qui sont d'authentiques chefs d'oeuvres, très travaillés. On sent ici que l'ouvrage a été traité de manière plus indolente par les éditeurs. C'est regrettable. Je déconseille donc cette édition, non pour l'album et les planches (ayant subi de légers changements entre cette version et celle de l'album définitif) de Jacobs, qui constituent un chef-d'oeuvre du Neuvième art, mais pour la piètre tentative de restitution que Dargaud nous donne ici à lire. Je regrette fortement mon achat.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
A' tous les amis de Edgard Pierre Jacobs je conseille de ....faire attention aux mètèores car c'est un album
vraiment parfait dans sa version du journal Tintin : j'espère que la collection dans cette forme continue .
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Bien d'accord avec le commentaire précédent, les scans sont de TRES mauvaise qualité. Encore une fois, on sacrifie la qualité pour rendre moins cher et tout le monde y perd...
Même la qualité de reproduction des crayonnés originaux est déplorable.
Je reste avec une désagréable sensation d'avoir été grugé.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Les scans de reproduction des pages originales parues dans l'hebdomadaire Tintin sont décevantes. Autant les deux précédents albums de cette collection étaient de parfaites réussites, autant celui-ci est raté. Les suppléments (quelques croquis de Jacobs) sont pauvres si on les compare aux dossiers d'introduction qui avaient été réalisés pour les deux précédents albums de cette série. Les deux seuls points positifs de cet album sont la couverture, magnifique, et le dos toilé rouge. On a l'impression que la confection de l'ouvrage a été bâclée. Je suis extrêmement déçu.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?