Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 12,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Bloody Miami par [WOLFE, Tom]
Publicité sur l'appli Kindle

Bloody Miami Format Kindle

3.5 étoiles sur 5 37 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 12,99

Longueur : 616 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur


Le Bûcher des vanités des années 2010



" Miami est la seule ville d'Amérique – et même du monde, à ma connaissance – où une population venue d'un pays étranger a établi sa domination en l'espace d'une génération à peine. Je veux parler des Cubains de Miami. Ici, Nestor, un policier cubain, se retrouve exilé par son propre peuple pour avoir sauvé de la noyade un misérable émigrant clandestin de La Havane ; Magdalena, sa ravissante petite amie, le quitte pour des horizons plus glamour dans les bras d'un psy spécialiste de l'addiction à la pornographie ; un chef de la police noir décide qu'il en a assez de servir d'alibi à la politique raciale du maire cubain ; un journaliste WASP aux dents longues s'échine à traquer le scoop qui lui permettra de se faire une place à la hauteur de son ambition... et je n'évoque là que quelques-uns des personnages de Bloody Miami. C'est un roman, mais je ne peux m'empêcher de me poser cette question : et si nous étions en train d'y contempler l'aurore de l'avenir de l'Amérique ? "
Tom Wolfe


" Tentaculaire, foisonnant, obsédant, exaltant, exigeant, dopé à la caféine " The Miami Herald

" Lire Tom Wolfe, c'est comme passer une journée au parc d'attractions : on est lancé à toute allure sur les rails sifflants d'une narration où les scènes s'enchaînent, portées par une prose électrique. " The Wall Street Journal




Biographie de l'auteur

Tom Wolfe est né à Richmond, en Virginie, en 1931. Après des études de lettres à Yale, il commence une carrière de journaliste. Depuis 1965, il a écrit une douzaine de livres, des documents dans un premier temps, mais c’est avec son premier roman, Le bûcher des vanités (1987), adapté au cinéma en 1990 par Brian de Palma, qu’il est devenu un auteur de renommée mondiale. Il a notamment publié Embuscade à Fort Bragg, Un homme, un vrai et Moi, Charlotte Simmons. Marié et père de deux enfants, Tom Wolfe vit actuellement à New York. Retrouvez toute l'actualité de l'auteur sur www.tomwolfe.com/

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 2151 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 616 pages
  • Editeur : Robert Laffont (28 mars 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00BWZA89K
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5 37 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°27.086 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Avec Bloody Miami, Tom Wolfe nous livre une fresque des Etats-Unis modernes ; le roman décrit avec une intelligence remarquable le fonctionnement de la société américaine, le cloisonnement communautaire ...
Ce roman va passionner tous ceux qui s'intéressent aux Etats-Unis.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Tom Wolfe est à l'origine du nouveau journalisme, son modèle est Emile Zola. Et ça se sent.
Chaque chapitre, extrêmement documenté, nous fait découvrir un nouvel aspect de Miami, qu'on a rarement vu comme ça.
Et même si certaines situations flirtent avec le cliché, ce n'est pas grave puisque ce que décrit Wolfe c'est justement une société de l'image hyper friquée que contemplent en rêvant d'en faire partie des gens d'extraction modeste.
Le portrait de Miami, la main mise sur la ville par les Cubains, les conflits raciaux entre Cubains, Blacks et Americanos est parfaitement décrit.
on est emporté par le récit, c'est dynamique, tonique, enlevé, pertinent ; l'écriture s'empare de grommelots et d'onomatopées pour se dynamiser et nous faire entrer dans les pensées des personnages, l'utilisation de la ponctuation crée un effet "parole exprimée/pensée" extrêmement judicieux.
Bref, c'est de l'excellent Tom Wolfe.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par San San COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 19 août 2013
Format: Broché
L'Amérique va mal selon l'écrivain journaliste qui se plait à nous dépeindre ce "grand Corps Malade" sans nous arracher une seule larme, en se focalisant sur une une ville célèbre: Miami. Grâce à certaines séries policières télévisées, nous, amateurs d'enquêtes salées et salaces ne sommes pas ébahis devant les crimes et débauches qui s'y perpètrent, alors que d'autres plus idéalistes et rêveurs seront surpris de ne pas y trouver que le soleil, le sable chaud et les petites tenues légères sur des corps musclés et bronzés.

Oh bien sûr cette image torride est bien présente puisque Tom Wolfe n'est pas manchot de la plume pour faire frémir les petits shorts minimalistes des bombas Latinas qui se déhanchent dans cette ville où le sexe est omniprésent. Mais Miami c'est aussi un lieu de troubles qui abrite une population aux origines vraiment diverses et variées, qui ne savent cohabiter en paix! Les communautés se détestent et se font la guerre. Tout n'est que dépravation et magouilles, enjeux politiques et trafics en tous genres.

Après avoir passé 2 ans dans cette ville à traquer la Muse et les outils pour ce livre l'auteur nous concocte un panel de personnages marquants, illustrant sa vision du melting pot américains.
Lire la suite ›
58 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par traversay TOP 100 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 29 avril 2013
Format: Broché
Bloody Miami est un pavé, dans tous les sens de terme, de 600 pages, que le lecteur se prend en pleine poire, s'il ne demande pas grâce avant d'arriver au terme d'un ouvrage qui procure les mêmes sensations qu'une virée sur les montagnes russes. Tom Wolfe a enquêté pendant 5 ans dans tous les milieux de Miami avant de pondre ce roman vertigineux aussi excitant qu'agaçant. C'est que, tout en citant ses maîtres, Zola et Balzac, le loup blanc des lettres américaines ne conçoit pas la littérature comme un jeu innocent. Ce qu'il aime, c'est l'excès et les turpitudes de personnages plongés dans un bain acide, l'humidité de la Floride achevant de les rincer, physiquement et moralement. Le roman de Wolfe est moite et Chandon et le lire équivaut à se trouver coincé dans un shaker à cocktails. Secoué de bout en bout. Le grand sujet de Bloody Miami, c'est le communautarisme avec ses confrontations et ses haines qui ne sont pas loin de dégénérer en guerre civile. Les cubains tiennent la ville mais les oligarques russes ont débarqué. Haïtiens et wasps se contentent des miettes de ce melting pot mal digéré et brulant comme de l'acier en fusion, transformé par l'auteur en un gigantesque spectacle qui tourne au cirque absurde. Le livre est décapant et abonde en scènes d'anthologie mais, d'un autre côté, Tom Wolfe ne peut s'empêcher d'en faire des tonnes, se délectant d'onomatopées et usant d'une ponctuation en délire. Si l'on applaudit l'artiste qui, in fine, rassemble comme par miracle toutes les pièces de son puzzle narratif, il faut bien avouer que le livre est épuisant et qu'il donne parfois envie de le balancer par la fenêtre sans autre forme de procès. Sauf qu'il est terriblement tentant de savoir jusqu'où le dandy écrivain ira trop loin.
1 commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Après nous avoir trimbalé dans un vieux bus conduit par un des personnages de sur la route, nous avoir fait survolé la Terre et envoyé la tête dans les étoiles, nous avoir fait découvrir la bourgeoisie d'Atlanta, le monde impitoyable de New- York, celui des universités américaines, sans compter les essais , voilà que le Dandy nous entraîne à la découverte de Miami Beach.
Un seul reproche Tom Wolfe écrit trop peu, le dernier était sorti en 2004, si l'on met de côté son essai sur le mouvement bahaus.
La voilà sa nouvelle héroïne après Charlotte, elle s'appelle Miami.
Nouvelle destination, à l'égal de ce que fût Los Angeles à une époque, à la mode et creuset où se rencontre moults générations, ethnies et classes sociales.
Ici l'intrigue ne revêt quasiment aucun intérêt bien qu'elle soit très sympa, ce qui fait le sel de ce roman, ce sont les galeries de personnages, le rendu des dialogues, le situations iconoclastes, on visite les bas-fonds, les restaurants huppés, les clubs de striptease, une rédaction de journal, un penthouse gigantesque, la mairie typique de Miami, vestige de la Pan-am, des accros à la pornographie, des psychiatres...
On pourrait reprocher à Wolfe d'être dans le cliché, mais à mon sens il ne fait que retranscrire les schémas véhiculés, les latinos sont des J.lo, les russes ressemblent à Poutine, etc...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents