undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
 
Blue Horizon

Blue Horizon

21 février 2014
4.6 étoiles sur 5 9 commentaires client
Indisponible
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

Titre Durée Popularité
1 6:01
Indisponible
2 5:28
Indisponible
3 6:01
Indisponible
4 5:07
Indisponible
5 6:45
Indisponible
6 4:46
Indisponible
7 4:38
Indisponible
8 5:07
Indisponible
9 7:45
Indisponible
10 7:24
Indisponible

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 21 février 2014
  • Date de sortie: 21 février 2014
  • Label: Solid House Diamonds
  • Copyright: (C)2014 Solid House Diamonds
  • Durée totale: 59:02
  • Genres:
  • ASIN: B00IIRICRU
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 9 commentaires client

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Andy Powell, seul maître à bord originel depuis la naissance en 1969 de Wishbone ash, nous livre donc le successeur d’”Elegant stealth” paru 3 ans plus tôt.
« Blue horizon » est un album inspiré et donc très plaisant à l’écoute, dès l’intro travaillée de « Take it back » laissant arriver les quelques notes de guitares, l’auditeur est intrigué et le restera jusqu'à la fin tant il y a toujours ici et là quelque chose de captivant.
Bien sûr nous sommes ici dans un soft rock qui ne déchainera pas les foules amatrices uniquement de Hard rock pur et dur, les tempos restant pour la plupart assez médiums hormis les plus enlevés « Mary Jane » et surtout « Deep blues » (dont les longs passages de guitares en final nous font penser à ZZ TOP).
On notera aussi qu’il se dégage de « Blue horizon » un ressentiment éminemment nostalgique qui fait qu’il aurait pu sortir à n’importe quelle période phare des années 70 ou 80.
Et c’est loin d’être un argument péjoratif tant les albums sortis après cet ère de rêve sont souvent dénués de la moindre émotion … mais entendons-nous bien ce n’est pas général non plus car il y a également une multitude d’excellents albums parus après cette période. Disons simplement que les décennies 70 et 80 étaient dans l’ensemble plus propices à la créativité.
Lire la suite ›
2 commentaires 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Je suis arrivé chez mon disquaire préféré et là, mon oreille est tout de suite aguichée(n'ayons pas peur des mots) par cette façon inimitable de faire jouer deux guitaristes valeureux que j'ai toujours tant aimé dans ce groupe.Je n'en crois pas mes oreilles, mais le vendeur me le confirme, c'est bien le nouveau Wishbone Ash ! Je reste à l'écouter jusqu'à la fin, et ça finit sur un magnifique morceau.
Bien qu'il n'y aie plus que Andy Powell du groupe original, le bassiste et le batteur ont retrouvé le son de la glorieuse section rythmique de l'époque Argus.Bref c'est la fête !!!
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 5 juin 2014
Format: CD
Un premier LP éponyme qui met le feu aux bacs des disquaires en 1970 puis un excellent Pilgrimage (1971) pour affiner la technique, avant un détonnant Argus (1972) qui installe définitivement leur fusion et leur son si particuliers et débouche sur le titre de meilleur album de l’année 73 (Melody Maker), un grand numéro 4 plein de maturité (1973), enfin, last but not the least, un double live anthologique , Live Dates publié en 1974… le Wishbone Ash de la première moitié des 70’s trône en bonne place dans toutes les discothèques qui se revendiquent incontournables.

Après, c’est autre chose, le groupe se perd en route entre tensions en interne et perte d’orientation artistique. La sanction tombe implacablement dès There’s The Rub (74) : Wishbone Ash est sur le reculoir ce que confirme New England (76), bien qu’il s’en sorte encore honorablement dans ces deux albums. Après et jusqu’aux années 80, c’est une autre paire de manches.

En ce qui me concerne, après Live Dates, j’ai décroché avec ces britanniques immortalisés par leur jeu à deux guitares. A priori, au regard des retours que j’ai pu en avoir sur tout ce qui est postérieur à New England, je n’ai pas à regretter d’avoir pris mes distances avec une formation à la dérive et qui ne me faisait plus bander. Ou alors bander mou, mais ça ne change rien au problème. Au final, ils n’ont pas attendu après moi pour charger leur discographie puisque le Blue Horizon qui nous réunit ce jour doit être le numéro 21 ou 22 de leur catalogue.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
cet album aurait pu "sortir" juste après "argus" ,et je pèse mes mots! il y a longtemps que notre groupe préféré n'avait pas fait aussi bien!
oui, je n'ai pas peur de le dire ,cet album est tout bonnement génial ,même si ,comme le dit le commentaire précédent ,il manque un peu de punch...mais écoutez "take it back " et juste aprés "the king will come" et vous verrez qu'il y a quelques similitudes!"being one" aurait sa place sur "wishbone four","way down south" est certainement un morceau oublié de "pilgrimage" ,etc,etc,etc,...oui,je le redis c'est du grand,du bon ,du fort ,bref c'est du wishbone ash que l'on aime! ce qui est bizarre ,c'est que pas une revue "spécialisée" n'en parle! il est vrai qu'il y a peu de temps,un rédacteur en chef célèbre pour son journal et ses anciennes émissions télévisées me disait qu'il ne ferait pas abattre d'arbres pour écrire sur des groupes comme celui ci! il préfère effectivement raconter pour la énième fois les concerts des "pierres qui roulent" ,qui EUX, ne sortent plus rien et vivent sur leur gloire passée....donc ,en conclusion ,c'est album est frais et prêt à déguster sans modération...
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique