• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par DVD Overstocks UK et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Article d'occasion en excellent état.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 15,88
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Born In The USA [Import anglais] Import

4.8 étoiles sur 5 29 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
6 neufs à partir de EUR 9,90 24 d'occasion à partir de EUR 2,31 1 de collection à partir de EUR 16,38
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Bruce Springsteen


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Born In The USA [Import anglais]
  • +
  • Born to Run
  • +
  • The River
Prix total: EUR 30,71
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (12 juillet 1984)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Columbia
  • ASIN : B0000266PJ
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Mini-disque  | 
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 29 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 89.600 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
4:38
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:48
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:12
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
2:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
4:00
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:46
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:29
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
4:14
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
4:01
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
4:39
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Description du produit

BRUCE SPRINGSTEEN Born In The U.S.A. (1998 issue Austrian 12-track CD album including the classic singles Born In The U.S.A. Glory Days and Dancing In The Dark with a picture / lyric booklet CD86304)

Amazon.fr

Longtemps pris pour un monument de chauvinisme yankee éhonté, Born In The USA est en réalité tout l'inverse. La pochette bannière étoilé-jeans usé-casquette d'ouvrier était assurément maladroite, voire démago mais elle avait le mérite de toucher sa cible : le public américain modeste, les petites gens ignorées par Reagan, désarçonnées par une crise qui les jette à la rue, hantées par le souvenir de la guerre du Viêt-nam imposée par les politiciens. Le boss tente de redonner une dignité à tout ce petit peuple humilié en partageant son désarroi, mais l'impact miraculeux de cet album repose avant tout dans son énergie. La batterie pilon du morceau titre le montre d'emblée : Springsteen veut réveiller l'Amérique, lui apprendre la solidarité mais en tapant du pied. Le E Street Band, fidèle orchestre rodé par les tournées marathon, l'épaule parfaitement, tout en discrétion. L'orgue, le saxophone, les claquements de mains réveillent le souvenir du rhythm'n'blues new-yorkais et des groupes comme les Young Rascals ou Sam The Sham And The Pharaohs. Pas vraiment des références branchées, juste des gens qu'on écoutait le samedi soir dans les dancings, après une semaine de labeur. --Hubert Deshouse

Voir l'ensemble des Description du produit

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
24
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 29 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
difficile d'exprimer avec de pauvres mots, ce qu'on a pu ressentir avec ce disque à sa sortie; en touts les cas, je suis bien contraint de reconnaitre qu'il est ,ici, impossible de mettre moins de 5 étoiles ! quel album, quelle fausse empathie pour l'amérique de reagan, quelle révolte face à ce que son pays est en train de devenir... si il y a un springsteen à avoir de toutes façons, c'est celui-ci, avec nebraska bien sûr...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
CHRONIQUE DE ERIC DECAUX MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 118
En France, début 1984, il y avait trois sortes de rockers. Ceux qui soutenaient le Boss depuis ses débuts, ceux qui avaient vaguement entendu parler de The River et les autres. Quelques mois plus tard, après le passage de l'ouragan Born In The USA, ces trois groupes distincts n'en formaient plus qu'un. Tout a commencé un beau jour d'avril avec l'arrivée sur les ondes de Dancing In The Dark, titre au tempo enlevé, armé d'une mélodie en béton. Deux mois plus tard, l'album débarquait dans les bacs des disquaires. Un album qui avait déjà la gueule des grands classiques avec sa drôle de pochette, une version recto-couleur de Sticky Fingers mais sur fond de bannière américaine. D'ailleurs, comme le rock est souvent friand de scandales, cette photo souleva immédiatement une question : N'y voyait-on pas le Boss en train de se soulager sur un bout de tissu ? Le décor était posé, l'humidité du débat commençait à faire tâche d'huile. Il ne restait plus qu'à attendre que la qualité du disque ravage les foules pour que la Springsteenmania déferle sur le monde. De toute façon, comment aurait-il pu en être autrement ? Après avoir pris le monumental Born In The USA en pleine poire, l'auditeur n'avait aucune chance de s'en sortir. Pris au piège comme un rat, un peu sonné, il recevait le coup de grâce dès le deuxième titre (Cover Me) et en redemandait. Encore, encore..., comme si un album pouvait s'arrêter au deuxième titre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Adanson COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURS le 28 avril 2009
Format: CD
Bruce Springsteen que j'ai vu à Bercy en 1999 est pour moi vocalement, scéniquement et musicalement une légende vivante du rock au même titre que les Flamin Groovies, Creedence, Inmates, Who etc...
Cet album avec son tube "Born in the USA" (chanson contre la guerre du Vietnam et utilisée pratiquement comme l'hymne Américain par le parti Républicain, ce que Bruce Springsteen ne supporte pas) est une merveille.
Ecoutez aussi "Glory Days" ou encore "My Hometown" qui sont supers.
En fait tout le CD est excellent.
Je vais paraître un peu vieux jeu, mais le rock n'a jamais fait mieux que ces mecs (née en 1949 pour Bruce ou en 1943 pour les Stones).
Je ne parle évidemment pas d'Elvis (1935) ou de John Lennon (1940).
Actuellement il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent et ça m'énerve.
C'est juste un mini cri de colère d'un internaute qui attend avec impatience que musicalement, il se passe quelque chose.
Inutile de dire que je le conseille.
Un must come les albums "Born to Run", "Darkness on the Edge of Town", "The River" ou encore "Nebraska".
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Yann Cozilis MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 19 mars 2006
Format: CD
Ce disque est magique mais je ne comprends pas pourquoi. Lorsque j'avais 13 ans, j'ai entendu le titre Born In The USA à la radio et inutile de dire que je n'y comprenais rien. J'étais même persuadé que le chanteur hurlait Band In the USA ...
Quelques semaines plus tard, j'ai eu l'occasion d'écouter le disque en entier chez un copain et bizarrement cela m'a fait du bien.
Cela pourrait provenir des paroles mais comme je ne parlais pas anglais à cette époque, j'exclut cette explication.
J'ai ensuite acheté cet album en cassette, puis il y a quelques années en CD.
A chaque fois que je suis déprimé, que j'en marre de la vie, j'écoute ce disque et ça va mieux. Magique, je vous dis !
Comme dit Springsteen dans un autre de ses très bons albums (Nebraska), c'est étonnant comme les gens trouvent des raisons d'espérer à la fin d'une dure journée :
It strucks me kind of funny, seemed kind of funny sir to me
That at the end of every hard earned day people find some reason to believe
Et c'est ce qu'il fait sur ce disque, il nous donne des raisons d'espérer.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Chroniquer l'album qui a propulsé Bruce Springsteen au rang de star internationale n'est pas une mince affaire. L'esprit doit rester critique malgré les millions d'exemplaires vendus (des millions d'acheteurs n'ont pas pu se tromper...) et l'analyse doit replacer l'album dans un contexte, à savoir l'aeuvre de Springsteen dans sa globalité.

Après Nebraska, album ultra sombre et dépouillé publié en 82, le Boss revient au coeur des années 80 à un format plus conventionnel, l'album de rock taillé pour les radios et les stades. De ce côté là, objectif atteint puisque Born In The USA est un réservoir à hits : Glory Days, Dancing In The Dark, My Hometown, Bobby Jean et biensûr, Born In The USA, le titre, à l'origine de la désormais célèbre incompréhension collective sur laquelle on ne reviendra pas.

Mais Born In The USA pêche par sa production qui ne pouvait pas être plus marquée « années 80 ». Or on sait, avec du recul, que le son des années 80 n'est pas ce que cette décennie nous a laissé de plus mémorable. La batterie claque, les claviers dégoulinent et prennent en permanence le dessus sur les guitares, le son est glacial et sans âme.

Malgré ce et faute de réelle concurrence, Born In The USA reste indéniablement un des meilleurs albums des 80's. Avec ce disque et le succès commercial qu'il a engendré, Springsteen s'est assuré une indépendance artistique pour la suite de sa carrière, indépendance qu'il a depuis su exploiter avec brio, pour le plus grand bonheur de son public.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents