• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Boussole - Prix Goncourt ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Boussole - Prix Goncourt 2015 Broché – 19 août 2015

2.8 étoiles sur 5 56 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,80
EUR 21,80 EUR 11,04
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Rentrée Littéraire
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Boussole - Prix Goncourt 2015
  • +
  • Les Prépondérants - Grand prix du Roman de l'Académie française 2015
  • +
  • La cache - Prix Fémina 2015
Prix total: EUR 62,80
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Insomniaque, sous le choc d'un diagnostic médical alarmant, Franz Ritter, musicologue viennois, fuit sa longue nuit solitaire dans les souvenirs d'une vie de voyages, d'étude et d'émerveillements. Inventaire amoureux de l'incroyable apport de l'Orient à la culture et à l'identité occidentales, Boussole est un roman mélancolique et enveloppant qui fouille la mémoire de siècles de dialogues et d'influences artistiques pour panser les plaies du présent. Après Zone, après Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants, après Rue des Voleurs… l'impressionnant parcours d'écrivain de Mathias Enard s'épanouit dans une magnifique déclaration d'amour à l'Orient.

Biographie de l'auteur

Né en 1972, Mathias Enard a étudié le persan et l'arabe et fait de longs séjours au Moyen-Orient. Il vit à Barcelone depuis une quinzaine d'années, interrompues en 2013 pour une résidence d'écriture à Berlin. Il est l'auteur de cinq romans chez Actes Sud : La Perfection du tir(2003, prix des Cinq Continents de la francophonie ; Babel n° 903), Remonter l'Orénoque (2005), Zone(2008, prix Décembre, prix du Livre Inter ; Babel n° 1020), Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants(2010, prix Goncourt des Lycéens, prix du Livre en Poitou-Charentes 2011) et Rue des Voleurs(2012, prix Liste Goncourt/Le Choix de l'Orient 2012, prix littéraire de la Porte Dorée 2013, prix du Roman-News 2013). Il est également l'auteur de Bréviaire des artificiers (Verticales, 2007) et de L'Alcool et la nostalgie (Inculte, 2011 ; Babel n° 1111) et, chez Actes Sud BD, de Tout sera oublié, roman graphique dont les illustrations sont signées Pierre Marquès (2013).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit



Médias liés

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Anouchka TOP 500 COMMENTATEURS le 31 août 2015
Format: Broché Achat vérifié
Frantz a du mal à s endormir. Et pour cause...il vient d apprendre qu'il est atteint d un mal incurable. La nuit lui apparaît bien longue voire épouvantable. Envoûtée par une charmante Sarah, veille amie, il somnole, alternant des phases d éveil et des moments d errance nocturne dans son passé. Ce récit est un mélange de souvenirs, de rêves, de fantasmes et d anecdotes historiques concernant les plus grands compositeurs orientalistes de ce monde. On nous parle de Mozart, Beethoven, Listz...d écrivains aventuriers tels Cahteaubriand, Rimbaud, Hugo, Balzac....ce récit évoque les écrits du siècle passé...des rêves hallucinatoires du Loup des steppes d Hermann Hess, Aux méharées du célèbre Lawrence d Arabie de T.E. Lawrence en passant par l Itinéraire de Jérusalem à Paris de Chateaubriand. Ces escapades nocturnes ont eu raison de ma patience. Cette érudition à profusion n a pas réussi à me maintenir éveillée. Les cieux étoilés et les descriptions infinies des sites orientaux m ont achevée...j ai renoncé. J ai abandonné à la 200 eme page, épuisée, gavée par une indigestion culturelle et perdue au milieu de ces anecdotes illimitées sans lien....j y ai perdu le Nord, étourdie...ce songe d une nuit d été (ou plutôt d hiver...il se déroule à Vienne en plein mois de janvier) avait tout pour me plaire. Malheureusement cette balade orientale ne m a pas envoûtée. Je suis déçue d être déçue.
4 commentaires 123 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Solal TOP 1000 COMMENTATEURS le 3 novembre 2015
Format: Broché
J'ai été épuisé par ce roman (non terminé, j'avais peur du coma) et j'ai trouvé le sommeil facilement à chaque lecture contrairement au héros Franz qui est insomniaque.
Certes, Enard est cultivé, certes, Enard a voyagé, certes, Enard sait écrire, certes Enard connaît et aime l'Orient mais enfin, ne pense t-il pas une seconde à ceux qui vont le lire? Et qu'il perd, à force de digression, à force d'arrogance culturelle, à force de gavage d'érudit. Un écrivain égocentrique qui fait étalage de lui même.
Et puis l'Orient, l'Orient... A le lire, on dirait que l'Occident lui doit tout. Le "Grand Orientalisme" dont il rêve!..."ce Monde entre les Mondes"...Je m'y suis personnellement noyé alors que certains développements étaient intéressants. Si l'auteur voulait nous faire aimer son Orient, c'est raté. En outre, Le livre est dédié à la Syrie. Un acte politique qui procure un certain malaise...
J'en ai marre de ces surdoués de la littérature qui rendent indigeste la littérature. Et il y en a d'autres...Garcia par exemple.
Qu'on pense à Camus, Céline, Balzac, Flaubert, Lemaître...ils savent écrire AUSSI et ne nous ennuient pas. La littérature n'est pas un étalage, ni une langue, ni une histoire, c'est tout cela PLUS une alchimie entre 2 personnes: l'écrivain et le lecteur.

On aura au moins réussi à réduire, grâce à Boussole, notre consommation de somnifère.
Une bonne affaire pour le trou de la Sécu donc.
14 commentaires 147 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
le jour et la nuit se lèvent à l'orient, et même en Antarctique l'aiguille de la boussole pointe vers le Nord. Pluie en novembre et Noël en décembre et pierre qui roule n'amasse pas mousse. Et que je l'ai commencé dimanche et que je l'ai planté là lundi à la page 135.
Oui j'ai lu Rûmi et Attar et Haffiz à 20 ans, et j'aime Heddayat et vénère Khayam, et oui, je suis d'accord, Sharham Nazeri est l'une des plus belles et prenantes voix du monde.
Mais puisque quelqu'un doit le dire : Mathias Enard tourne en rond et nous emm****. Et cher : 21,80 €, quasi le tarif Pléiade au prorata du nombre de pages. Car s'il existe des livres qui se méritent celui-ci est un livre qui se paie. Ce roman est une litanie de références, d'insinuations, d'apparitions, lâchée avec la malignité de la dénonciation, dont la plus grande partie aurait pu être cantonnée au rang des notes infrapaginales. Son seul mérite jusqu'à la page 135 c'est de nous avoir non pas promenés, mais bernés et baladés dans des couches de sucre glace sur une pâte inconsistante. Mille sortilèges ! Car il y a une comme une menace bouffie dans ces pages.
Boussole est donc un égarement, ce point ne se discute pas, mais c'est aussi le fichier morbide d'un orient fantasmé, écrit les mains dans des poches comme pour autrefois les onanistes. Ah frayeur ! Ce Franz insomniaque et souffrant, j'ai même craint d'y voir les traits du cher K. Vite ! mon Mohammad Reza Shajarian préféré, mon Erkan Ogur et sa guitare sans frettes, ma Parissa, mes miniatures, ma chère et morte Aziyadé. Vite !
Lire la suite ›
8 commentaires 35 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?