Acheter d'occasion
EUR 2,45
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Brahms - 4 Ballades / 10 Intermezzi

4.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

3 neufs à partir de EUR 30,87 7 d'occasion à partir de EUR 2,44
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • CD (23 septembre 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Sony Classical
  • ASIN : B00006G9UM
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 112.540 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Intermezzo no. 1 in e-flat major, op. 117: andante moderato
  2. Intermezzo no. 2 in b-flat minor, op. 117 - andante non troppo e con molta espressione
  3. Intermezzo no. 3 in c-sharp minor, op. 117 - andante con moto
  4. Intermezzo no. 6 in e-flat minor, op. 118: andante, largo e mesto
  5. Intermezzo no. 4 in e major, op. 116 - adagio
  6. Intermezzo no. 7 in a minor, op. 76 - moderato semplice
  7. Intermezzo no. 6 in a major, op. 76 - andante con moto
  8. Intermezzo no. 1 in b minor, op. 119 - adagio
  9. Intermezzo no. 1 in a minor, op. 118 - allegro non assai, ma molto appassionato
  10. Intermezzo no. 2 in a major, op. 118 - andante teneramente
  11. No. 1 in d minor "edward ballade" - andante
  12. No. 2 in d major - andante
  13. No. 3 "intermezzo" in b minor - allegro
  14. No. 4 in b major - andante con moto

Descriptions du produit

BRAHMS - 4 BALLADES / 10 INTERMEZZI

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Faire un commentaire sur Gould est un peu particulier, car Gould n'interprète pas la musique, il l'assimile pour en donner une vision toujours très personnelle. Les querelles concernant les interprétations de Gould sont donc toutes vaines. c'est un cas à part.
Et dans ce registre, ce CD Brahms est une pure merveille, je ne suis pas un inconditionnel de ce compositeur, mais vu sous l'angle Gouldien, c'est tout simplement merveilleux. Un plaisir perpétuel. Ecoutez les ballades, ce sont des pépites, on dirait du Liszt. Peu importe si l'interprétation n'est pas fidèle, c'est énorme, le plaisir est total.

C'est un des derniers enregistrements de Gould, un testament en quelque sorte. Gould est plus qu'un interprète, c'est un Artiste. (Bon évidemment, des fois il y a des ratés...). Si je ne devais conserver qu'un seul disque ce serait les Bach - Variations Goldberg (version 1981) revues et corrigées par Gould, 52 minutes de délices.

En tout cas ce CD fait parti des meilleurs enregistrements de Gould. 6:30 pour la première ballade là où Arrau en met 3:50, il n'y a pas à comparer, c'est deux musiques différentes, et pourtant, il faut les deux. Dans ma discothèque, Gould est classé à part, comme le sont ses enregistrements.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
L'intelligence de Gould est aussi, surement surtout, celle du coeur. Notre pianiste n'était pas féru des romantiques, et a émis des propos qui ont pu faire frémir (j'ai frémi moi même)...Mais il adorait Schoenberg, et Brahms, qui était son ascendant reconnu, et assumé. Le piano quasi intériorisé des grands opus brahmsiens (en dehors de la virtuosité des sonates), des Ballades opus 10 jusqu'aux derniers intermezzi, est tout simplement somptueux de précision et de poésie automnale sous les doigts de Gould. On est largement au niveau d'un Katchen: pas d'affèteries, c'est vraiment les brumes du nord, mais avec cet alliage de précision, de compréhension/interprétation du texte qui fait Gould. Disque admirable, à conseiller y compris hors du cercle des Brahmsiens...
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Savinien COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 19 février 2010
Format: CD
Gould hors Bach. Les oeuvres de Brahms semblent réussir au pianiste canadien : des ballades rudes, provocantes; des intermezzi inspirés, comme en apesanteur. Du Gould, forcément, mais un discours intérieur avec beaucoup de style. Une vision originale et cohérente, hors des sentiers battus.
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean PP TOP 1000 COMMENTATEURS le 3 septembre 2011
Format: CD
et, en tout cas, pas dans ces Intermezzi, dans lesquels Gould reste distant,
étranger, survolant une partition dont il ne comprend pas l'âme, proposant
une vision superficielle et parfois déstructurée.
C'est particulièrement cruel dans les Opus 117 et 119...
Non , ces merveilles du piano ne sont pas des "scènes d'enfants" (même si Brahms a
qualifié son opus 117 de "Wiegenlieder meiner schmerzen": Berceuses de mes douleurs)
mais de purs moments de mélancolie dans lesquelles Brahms annonce souvent musicalement
le tout prochain XXème siècle, en se retournant sur sa propre vie passée.
Pour Brahms, voir Katchen par exemple (mais, surtout, à mon avis Stephen Kovacevich).
Pour Gould et son génie, aller aux Suites anglaises
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.6 étoiles sur 5 10 commentaires
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Wow! 15 juin 2008
Par Sherman Lambert - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Gould delivers. He has a right style and attitude to give power to Brahm's late keyboard works. The sound is excellent. I hear every keystroke clearly.If there is humming, which I doubt, it never reaches the listner. This "oldie" will is still solid gold.
5.0 étoiles sur 5 Five Stars 31 juillet 2014
Par A. HAGGERTY - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
bot by mistake but well done
0 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 What a sore DISAPPOINTMENT -- not sure what other reviewers heard! 26 novembre 2012
Par C. Jack - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Wow...this 'interpretation' of Brahms was not a revelation or insightful, nor was it good. It was a travesty to Brahms and other performers that do it justice. I read the GLOWING reviews before buying it...and truly expected that STUDYING his insights into the Intermezzi would offer me new light on how to play it...on how to leave my audiences 'touched' by its nuances. Boy was I surprised when, piece after piece, I was appalled at its delivery...revolted by them. This was so bad that, trying to describe it is like reliving the trauma. I just can't -- it isn't worth very much more in typed letters.

The only 'light' associated with the album was the package insert which had a colorful dialogue of Glen with Glen. This CD will end where others of its kind does: donated to Good Will.
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Definitive, Exquisite, Without Peer 26 novembre 2009
Par Edwin J. Firmage - Publié sur Amazon.com
Format: CD
A pianist who made his mark with spare and precise recordings of Bach, Gould here shows a romantic and passionate side that may surprise many listeners unfamiliar with this regrettably small portion of his discography. Gould himself thought these recordings among his best, and I wouldn't quarrel. Over the years, I've listened to just about every recording of the Intermezzi ever made, and while Gould's has its drawbacks (notably his notorious humming and the now less-than-stellar sound quality) they're still my favorites by a league. The E-flat Intermezzo Op 117, No. 1 and the A-Major, Op. 118, No. 2 are among my favorite recordings of any composer by any artist. Absolute perfection that I can listen to on eternal repeat without tiring. If only Gould had returned to the Intermezzi to take advantage of digital recording technology! The recording of the Ballades, on the other hand, is not only a fine interpretation but also sonically good. The 4th is especially moving.
37 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Surprisingly Exquisite and Tender Brahms 27 octobre 2004
Par JMB1014 - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This album is a delight. Seldom has Brahms, or Glenn Gould, sounded better. The tenderness and understated eloquence with which these pieces are rendered reaffirmed something I had always felt about Gould: that he was not out merely to vindicate an artistic credo, but to make beautiful music. He asserted he had enjoyed an opportunity to play these pieces in an improvisational style. If that's true, he should have improvised a lot more. There is a sweetness, lyricism and quiet romantic quality to these works and Gould brings them off tremendously. I have never heard them played better, more simply and sincerely, utterly free of affectation. There is nothing more lovely and calming than to play this just before going to sleep. (They sound just as good when you're wide awake.) Great as Gould was, this is pure ravishment.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique