Acheter d'occasion
EUR 19,20
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 14,99

Bruckner Sym 5 [Import allemand] Import

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

3 neufs à partir de EUR 78,70 6 d'occasion à partir de EUR 19,20
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Interprète: Sergiu Celibidache
  • Compositeur: Sergiu Celibidache, Anton Bruckner
  • CD (14 septembre 1998)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Voix de Son Maitre
  • ASIN : B00000IG31
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 275.643 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
0:51
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
17:27
Album uniquement
3
30
22:34
Album uniquement
4
30
8:38
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
15:16
Album uniquement
6
30
1:00
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

CELIBIDACHE SERGIU

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 7 octobre 2007
Format: CD
Excellent enregistrement en concert pour une performance orchestrale qui laisse songeur, d'autant que depuis les années 1950 l'Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise fait de l'ombre au Philharmonique de Munich. On découvre, dans une acoustique très présente et chaleureuse, une sonorité ronde, nourrie, et profonde dans la tradition germanique et assez opposée à l'esprit chambriste de l'OSRB. On découvre aussi des musiciens mobilisés à fond, attentifs à 100 %, dévoués corps et âme à leur chef, qui exerce un contrôle absolu de tout, tout le temps. Une direction lente, si l'on y tient, mais qui le paraît nettement moins que dans d'autres captations, car elle est compensée dans la perception par l'intensité du jeu et le soin apporté par le chef au mouvement, à la relance et à l'enchaînement. En outre, le tempo est juste suffisant pour la réalisation des nuances et des phrasés, qui serait impossible sans cela. Car Celibidache a pensé chaque détail, non de manière pointilliste, mais pour lui donner sa place exacte selon lui dans la hiérarchie de l'oeuvre. Les équilibres sont également d'une précision assez ahurissante. On sait à chaque instant où est l'élément principal et où est l'accompagnement. L'oeuvre est pensée en entier et en détail à un point tel, et cette pensée est traduite par les musiciens avec une fidélité telle qu'on a l'impression d'assister à la fusion entre l'oeuvre, le chef et l'orchestre.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 décembre 2008
Format: CD
Retour d'un commentaire supprimé par Amazon.

Excellent enregistrement en concert pour une performance orchestrale qui laisse songeur, d'autant que depuis les années 1950 l'Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise fait de l'ombre au Philharmonique de Munich. On découvre, dans une acoustique très présente et chaleureuse, une sonorité ronde, nourrie, et profonde dans la tradition germanique et assez opposée à l'esprit chambriste de l'OSRB. On découvre aussi des musiciens mobilisés à fond, attentifs à 100 %, dévoués corps et âme à leur chef, qui exerce un contrôle absolu de tout, tout le temps. Une direction lente, si l'on y tient, mais qui le paraît nettement moins que dans d'autres captations, car elle est compensée dans la perception par l'intensité du jeu et le soin apporté par le chef au mouvement, à la relance et à l'enchaînement. En outre, le tempo est juste suffisant pour la réalisation des nuances et des phrasés, qui serait impossible sans cela. Car Celibidache a pensé chaque détail, non de manière pointilliste, mais pour lui donner sa place exacte selon lui dans la hiérarchie de l'oeuvre. Les équilibres sont également d'une précision assez ahurissante. On sait à chaque instant où est l'élément principal et où est l'accompagnement. L'oeuvre est pensée en entier et en détail à un point tel, et cette pensée est traduite par les musiciens avec une fidélité telle qu'on a l'impression d'assister à la fusion entre l'oeuvre, le chef et l'orchestre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 5.0 étoiles sur 5 6 commentaires
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Roll over Magellan 16 avril 2012
Par Bernard Michael O'Hanlon - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Voyager 1 has navigated the Kuiper Belt. Interstellar space awaits it. It has clocked up miles aplenty. Its destination is uncertain. Who knows if Edda Moser's performance of "Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen", inscribed on the Golden Record, will one day perplex the citizens of Orion?

Those listeners with "ears to hear" would acclaim Celi's performance of the Bruckner Fifth as a longer odyssey by far; sceptics would largely agree but ascribe it to tedium. This performance is Celi's Credo: it takes stamina and empathy on the part of the listener to encompass this "Religion of Sounds" but the rewards are there for those who have the wherewithal. This Fifth is not a universally safe recommendation as comparisons with the likes of Furtwangler, Karajan, Wand (BP) & Barenboim (BP) make clear:

C 23'03 / 24'13 / 14'56 / 26'09
F 18'48 / 15'26 / 11'48 / 21'37.
K 20'45 / 21'25 / 13'43 / 24'21
W 21'31 / 16'26 / 14'20 / 24'57
B 20'13 / 16'20 / 12'15 / 22'59

The Celi Fifth is not merely the slowest performance on offer. It is a Copernican Revolution: Bruckner as near-stasis. It takes a unique talent to sustain momentum under such circumstances and Celi has the mojo to do it. I ascribe to the view that the Fifth is Bruckner's greatest symphony; provided one can adjust to Celi's time-space continuum, this is nothing short of a Grand Tour of the Cosmos, culminating in the coda of the finale where all things converge. It is an overwhelming, incandescent experience.

The one weakness here - and it is relative - is the Munich Philharmonic: while they are suitably idiomatic, the strings lack the torque of the Berlin Philharmonic in the opening movement. Funnily enough, they more or less rise to the occasion in the Finale. The woodwind and brass are exemplary. The recording is leagues above the Karajan version in its hoary state.

Here is a sure test: if you love to behold the constellations in their majesty as they revolve around the magnetic poles, this recording is for you. Credo.
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A unique...experience 13 mai 2010
Par R. Germinario - Publié sur Amazon.com
Format: CD
A vintage Brucknerian performance for Bruckner lovers. Not for all tastes, yet very different and ultimately, quite satisfying.

A mammoth first movement, just under 23 minutes. And what a glorious second movement! Lush, exquisite melodies of such subtlety. And over 24 minutes long!

Ravishing music to be felt and cherished rather than heard.
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Essential for Bruckner fans 29 mai 2002
Par David Keyes - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Well, if you are not a Bruckner fan, how did you get here? This was the first of Celibidache's Bruckner recordings I bought, and have been looking for more ever since. His way with Bruckner is unique. It is probably 15 minutes longer than any other recording, but you'll wish it was even longer! The attention to dynamic and rhythmic detail, and the sense of drama, is unparalleled. You can hear so much more here that gets buried everywhere else. After listening to this recording, all other Bruckner 5's will sound pale in comparison.
12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Not for clock watchers! 27 mai 2004
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Celibidache’s Bruckner is not for the faint hearted. Not for people looking at the clock for inspiration. No instant gratification here. Celibidache’s Bruckner is like a rare single malt, best savored slowly in private. Where hopefully you will experience something revelatory, that you may not so easily be able to put your finger on.
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Not for clock watchers! 27 mai 2004
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Celibidache’s Bruckner is not for the faint hearted. Not for people looking at the clock for inspiration. No instant gratification here. Celibidache’s Bruckner is like rare single malt, best savored slowly in private. Where hopefully you will experience something revelatory, that you may not so easily be able to put your finger on.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous