• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Vendu par uglyspuds et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Bruckner : Symphonie n° 2... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par windmill books
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: UK BASED SELLER SHIPS DAILY ALL OVERSEAS SHIPPING VIA AIRMAIL,**PLEASE BE AWARE WE ARE A UK BASED SELLER AND ALL DVDS WILL BE IN A EUROPEAN FORMAT PLEASE MAKE SURE YOUR DVD PLAYER IS SUTIABLE BEFORE PURCHASING (THIS MAINLY AFFECTS OUR AMERICAN AND CANADIAN CUSTOMERS****
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Bruckner : Symphonie n° 2 en ut mineur (version de 1872)

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
18 neufs à partir de EUR 5,02 14 d'occasion à partir de EUR 2,58
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Bruckner : Symphonie n° 2 en ut mineur (version de 1872)
  • +
  • Bruckner : Symphonie n°1 (1866)
  • +
  • Bruckner : Symphonie n°3 (version originale de 1873)
Prix total: EUR 25,47
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Compositeur: Georg Tintner
  • CD (21 janvier 1998)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Naxos
  • ASIN : B0000060D5
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 64.994 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Pistesanstitre001002 - Anton Bruckner

Descriptions du produit

BRUCKNER : SYMPHONIE N° 2 EN UT MINEUR (VERSION DE 1872)


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 7 février 2005
Format: CD
Après avoir fui l'Anschluss, l'Autrichien Georg Tintner fit une carrière de second plan dans le Commonwealth. Dans les années 1990, une certaine attention se porte sur lui grâce au label Naxos, qui constitue un large fonds discographique économique avec des artistes "abordables". Tintner est retenu pour les symphonies de Bruckner, et se fait remarquer, dans un créneau passablement encombré, par le choix d'éditions rares, grâce au boom musicologique brucknérien. Ainsi, il est le deuxième chef, après Eichhorn, à enregistrer la version originale de la 2° symphonie, établie sur le texte de 1872 par Carragan, successeur à Vienne du très controversé Leopold Nowak. Tous ceux selon qui les symphonies de Bruckner ne commenceraient qu'avec la 3°, voire la 4°, en sont pour leurs frais. Voici une deuxième plus longue que la 4° et la 7°, avec ses plus de 70 minutes ! Le scherzo est en deuxième position, et nous voici dans l'univers de la 8°. Dans la descente du mouvement lent, passé 3°, ce n'est plus une timide clarinette qu'on entend, mais un cor qui anticipe, lui, sur le quatuor de tubas ténors qui termine celui de la 7° ! Les 4 mouvements, enfin, sont tous autrement plus exploratoires que dans la révision ultérieure et plus connue, où Bruckner a sans doute cherché à faire rentrer son inspiration dans un cadre classique. Il n'est guère utile de commenter l'interprétation, puisque l'intérêt de ce disque tient avant tout au choix de l'édition, dans lequel il n'y a pratiquement pas de concurrence.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Lorsqu'on évoque la Deuxième symphonie de Bruckner, il est difficile d'occulter aujourd'hui ce qui apparait aujourd'hui comme un scandale : la redécouverte de la version de 1872, supérieure sur le plan de l'audace, des idées, de la conception du temps, que les versions ultérieures. Or, ce sont les éditions Haas ou Nowak de la version de 1877 qui se sont imposées unanimement jusque dans les années 1990 !
Il faut dire que cette Deuxième, dans son premier jet, est une œuvre anticommerciale au possible, d'une longueur folle pour l'époque, avec des redondances rendues nécessaires par l'emploi d'une forme sonate complexe, se rapprochant parfois du rondo (notamment dans l'adagio), et l'emploi de nombreuses pauses. Elle fût déclarée "injouable" par Otto Dessoff, alors directeur musical du Philharmonique de Vienne, et dût donc subir un premier remaniement pour la création de 1873, à l'occasion du concert de clôture de l'Exposition Universelle de Vienne, sous la direction du compositeur et en grande partie à ses propres frais. Le fameux solo de cor à la fin de l'adagio, déjà très sollicité tout au long de l'œuvre, étant par exemple supprimé.
On s'aperçoit que cette Deuxième Symphonie, à la lumière des grandes œuvres ultérieures, peut être considérée comme la petite sœur de la Huitième, notamment pour sa durée, et pour son scherzo placé ici en seconde position. Le début de son premier mouvement annonce celui de la Septième symphonie. Sa coda finale, très différente aux versions ultérieures, est à connaitre absolument.
Lire la suite ›
2 commentaires 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x990b3150) étoiles sur 5 22 commentaires
32 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9916cb94) étoiles sur 5 I'M IN HEAVEN 14 septembre 2000
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
BRUCKNER's 2nd SYMPHONY
PERFORMANCE: 9 out of 10. RECORDING: 9 out of 10.
THE VERSIONS OF THE 2nd SYMPHONY:
There are 5 versions of this symphony. The first modern edition (by Robert Haas) is a composite of the 1877 version with elements of the 1872 version added. The second modern edition (by Leopold Nowak) apparently only indicates where the 1877 cuts should go and retains an error in the trumpet parts at the end of the first movement. (Often, conductors using the Nowak edition ignore many, if not all, of the cuts.) Since then, William Carragan edited the various versions of the 2nd and his editions supersede those of Haas and Nowak.
Tintner presents us with the original 1872 version (by Carragan). Many of the changes in the later versions involve rewrites, cuts and reorchestrations. Without going into a full discussion of all the changes, it should be said that the 1872 version is superior to the others because:
a) The scherzo comes second as break between the lyrical first movement and the slow movement;
b) The original horn ending of the slow movement is magical compared to the clarinet of later versions; &
c) There are no cuts.
It is true, there is a minor problem of orchestral balance at the very end of the finale, but Tintner overcomes that as well.
SUMMARY:
This CD lives up to the high standards that Dr. Tintner and Naxos have set. I hope that it will discourage the use of the later versions of this symphony. I heartily recommend the entire series to all those who are unfamiliar with the composer and to comparative "Brucknerheads".
20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9af53018) étoiles sur 5 The Carragan Edition 5 janvier 2001
Par Howard Grady Brown - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
This is actually the second recording of the Carragan Edition of Bruckner's Symphony No.2. Eichorn and the Linz Bruckner Orchestra offer this edition in two different releases. One, a two-disc set, also includes the 1873 revision of 1872. In 1873 the scherzo was moved to the more familiar third movement position. The other touches are too subtle to note, and I'm not sure anyone but a Bruckner scholar could spot the changes.
The Eichorn recording was also released coupled with rehearsal sessions (of 1872) on a second disc. Either way, Eichorn and his orchestra are equal to the challenge Tintner offers -- but Tintner on Naxos has a decided advantage in price. If you already own one of the Eichorn versions there is no reason to replace it. For those first coming to this version of the Bruckner Second, choose Tinter without a moment's reservation... !
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9916cfa8) étoiles sur 5 Original version, as composer intended it to be- 19 juillet 2008
Par L.T.N - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Although not a new release, and so less likely to be of help to potential buyers of the disc, I nevertheless feel the need to rave about this performance since a classical journal failed to even mention the Naxos/Tintner recording while recommending only the Eichorn in a Bruckner symphony overview.

Tintner's & Eichorn's are the only two (that I can find) that use the Carragan 1872 original version, but Tintner gets so much detail out of his Irish orchestra compared to Eichorn's. I'm in the extreme minority in having the 2nd as my favorite of Bruckner (I also think his Missa Solemnis and Requiem are better than the 3 famous Masses), so I'm probably more likely to notice small differences with this than the other symphonies. I listen to it far more often, and though I can respect another opinion's praise of the Linz orchestra of Eichorn, the Tintner is too beautiful to be passed over. Some like Karajan's Berlin recording from the late '70s or '80s, and some favor Giulini's Vienna disc. They're also worthwhile, but I hear more and experience it more acutely with the late Tintner. Sorry to see this wonderful recording passed over without an honorable mention. Definitely desert island stuff.
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9af53360) étoiles sur 5 a wonderful recording.it has a rightness about it. 30 octobre 2005
Par Peter Heddon - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This is the first time i've heard Bruckner 2 and this performance simply forces you to listen from the very outset.Bruckner can be tricky to grasp on first hearing but in Tintner's performance the argument is wonderfully lucid while not glossing over the rough hewn quality which is part of the essence of Bruckner.Orchestral playing is not up to the standards of Berlin(Karajan) or Dresden (Jochum)but this isn't a paramount issue.I can't imagine a more persuasive recording of Bruckner 2.
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9916cfcc) étoiles sur 5 Bruckner's Greatest Early Symphony 11 juillet 2009
Par Samuel Stephens - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
It's not easy for me to make a ranking of any kind for Bruckner's early symphonies, becuase I love them so much. My main focus with Bruckner's symphonies in recent times has been his symphonies Nos.00-6. All are spectacular in their own way, and No.3 is a force to be reckoned with. Nos.4 and 5 need no advocacy from me, since they are well-known already. But the Symphony No.2 is surely left behind when rankings of Bruckner's symphonies appear.

In Michael Steinberg's book "The Symphony" he includes all the symphonies from No.4 onwards. A good argument might convince him that Nos. 2 and 3 also belonged in his otherwise excellent book. With the Second Symphony it's not just a matter of having Brucknerized-Schubert (as with the Sym. No.00). This symphony is a titan. The melodic material is far above average, the material is cohesive---even more cohesive than No.8---and the tunes are even more memorable than in many of his other symphonies.

It is also my opinion that the early symphonies of Bruckner, and this one in particular, have the advantage of having more interesting and exhilarting Finales than the more famous symphonies. This isn't just an underrated symphony that you might kinda-sorta like; It's a masterpiece that commands your attention.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?