EUR 21,22
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Bruckner : Symphonie n° 5

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
12 neufs à partir de EUR 12,82 3 d'occasion à partir de EUR 12,35
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Orchestre: Gewandhausorchester Leipzig
  • Chef d'orchestre: Herbert Blomstedt
  • Compositeur: Anton Bruckner
  • CD (5 janvier 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Querstand
  • ASIN : B0040VJU7O
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 127.684 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Herbert Blomstedt, dans son très grand âge, est en train de graver avec un orchestre allemand confondant de beauté une intégrale qui, si l'on en croit cette Cinquième, pourrait bien faire date. Enregistrée en public, et dans des conditions techniques optimales, nous retrouvons ici les qualités qui rappellent avec bonheur le passage à Lyon en octobre dernier de ce chef et de cet orchestre dans la Quatrième Symphonie : à savoir une mise en place exceptionnelle qui fait la part belle aux voix secondaires et aux bois, des cors aux sonorités idoines, une réserve de puissance formidable associée à des qualités d'écoute entre les musiciens qui aboutissent à des crescendos d'une grande plénitude sonore sans duretés. La disposition particulière de l'orchestre (contrebasses à gauche derrière les premiers violons, seconds violons à droite) n'étant pas étrangère à cette conception à la fois raffinée, transparente, et pourtant aussi grandiose du plus grand monument symphonique (à mes yeux) du Maître de Saint Florian.
On sent clairement une certaine retenue dans l'expression des premiers et seconds mouvements, quelque peu allant, alors que les contrepoints serrés du scherzo sont tout simplement "délicieux", et annonciateurs de la fête orchestrale du Finale. Que dire en effet de ce dernier mouvement, splendidement articulé de bout en bout, et qui culmine dans une coda d'un souffle inouï, où l'on entend pourtant bien le motif de flûte ascendant peu avant les toutes dernières mesures.
Lire la suite ›
1 commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par VF le 25 décembre 2013
Achat vérifié
Une interprétation qui concurrence les plus grands : Jochum, Wand, Harnoncourt.
Vous ne serez pas déçus : Blomstedt est un vrai brucknérien.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.0 étoiles sur 5 3 commentaires
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bruckner 5 15 juillet 2013
Par Christopher Henrici - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
Audio disc is playable on a regular CD or SACD player. So the "multilayer" disc gives 3 possible play options- CD player in stereo, SCAD player in stereo, SACD player in surround sound.
The playing from Leipzig Gewandhaus orchestra under Blomstedt is muscular and energetic for this Bruckner symphony 5. The sound is dynamic. The perspective is upfront- the brass parts having great impact especially. A considerable option if you are looking for a more recent rendition in "modern" sound.
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A miss 1 janvier 2016
Par Mogulmeister - Publié sur Amazon.com
Before I put this disc in, I took a look at the CD and saw that the performance runs 73:46 minutes. Uh-oh, I thought…not a good omen. My favorite performances of B5 (Karajan, the final Jochum) run in the 82+ minute range. More than that, with all the performances I’ve heard of B5 in recordings and live, I’ve never heard a convincing performance that comes in under 76 minutes. Sad to say, Blomstedt’s performance is not causing me to re-think this. Why the rush, Herbert?

Blomstedt’s B5 a solid, well-played performance that to my ears falls short while giving us a bunch of nice things along the way. But it also introduces for the first time in this cycle interpretive disruptions, most of all in the first movement and at one key moment in the 4th movement, which are unwelcome. I’m not sure why Blomstedt chose at the beginning of the symphony to interpretively underline as he does with weird tempo shifts and unnatural phrasing, but the natural flow is interfered with. The 2nd movement unfortunately falls short, and for me it’s the emotional soul of this whole symphony. Blomstedt seems uncomfortable letting the second theme of the 2nd movement sing out, keeping it in emotional check, unlike in Karajan’s revelatory interpretation in his magnificent B5 performance with the Berlin Philharmonic and Jochum’s final performance with the Concertgebouw in 1986. On the plus side, the 3rd movement is excellent, and the 4th movement, with one major interpretive disruption, comes across superbly. The giant chorale in the 4th movement that crowns this magnificent symphony is about as thrilling and well done as I’ve ever heard it. It really stirred me.

But at the end of the day, this performance, while enjoyable, does not truly reveal the magnificence of this masterpiece nor displace the great performances of Karajan and Jochum, or the near-great performances of Celibidache (Munich) and Eichhorn (Bav. RSO). Further, it would not make my cut of the second tier of performances that include Thielemann (Munich) and Haitink (VPO). Still, I’m glad to have heard it.
3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 First class recording 15 novembre 2012
Par Mr. A. J. Clark - Publié sur Amazon.com
This is one of two recordings that I bought after hearing this review of recent releases of Bruckner CDs on BBC Radio 3 (the other being B8 by the Orchestre de la Suisse Romande with Marek Janowski):-

[...]

I cannot fault the playing or the direction. The sound is also beautifully clear - so good that I was sure it was a studio recording till I heard the audience applaud at the end!

A five star CD, unhesitatingly.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique