• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Bruckner : Symphonie n° 7 a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par aweiss75
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: expédié sous 48h. très bon état, sans rayures, idem photo, complet, envoi soigné et rapide de paris.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 5,99

Bruckner : Symphonie n° 7

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
26 neufs à partir de EUR 3,94 22 d'occasion à partir de EUR 2,94
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Wiener Philharmoniker


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Bruckner : Symphonie n° 7
  • +
  • Bruckner : Symphonie n° 9
Prix total: EUR 36,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: Karl Böhm
  • Compositeur: Anton Bruckner
  • CD (25 février 2016)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B00000E3HJ
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 71.821 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Descriptions du produit

BRUCKNER : SYMPHONIE N° 7


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
C'est en amateur non averti que je rédigerai ce commentaire. Je ne connais rien de l'oeuvre d'Anton Bruckner et pas grand chose à la musique classique. Je ne me livrerai par conséquent qu'à quelques impressions très personnelles et non avisées, voire tout à fait fugaces.

Cette symphonie n°7 est organisée en quatre temps :
- un allegro moderato, à la fois lent et mélodieux, où alternent moments tout en retenue et délicatesse et instants de plus haute intensité, en particulier à son issue, relativement majestueuse,
- un adagio dans la continuité, lent et vigoureux à la fois, plein de nuances imprimant une atmosphère assez romantique à l'ensemble, accompagné d'un sentiment tourmenté, s'animant par phases pouvant atteindre une certaine grandeur avant de retomber dans un certain apaisement,
- un scherzo qui débute par un thème captivant, qui deviendra vite entêtant, dans le sens d'enivrant, imprimant à la composition son âme,
- et enfin un final alternant entre quiétude et tourmente, pour s'achever de manière grandiose et résolue.

Une belle symphonie, agréable à l'écoute après que l'on s'y soit familiarisé.
8 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
...et sans compter les multiples « live » exhumés par tel ou tel label, tous les enregistrements brucknériens de Karl Böhm furent réalisés avec le Wiener Philharmoniker. C'est le cas de la Symphonie n°7, qui fut gravée en juin 1943 pour le label Vox, et refaite pour Deutsche Grammophon en septembre 1976 -le dernier disque que le maestro autrichien consacra au compositeur.

Diapason d'or, version recommandée comme prioritaire par le "Guide Fayard des Indispensables du CD" : la révérence semble obligée.

Orchestralement, le résultat se montre en effet très convaincant sur ces aspects : polyphonie très lisible, nuances dynamiques nettement marquées, phrasés rigoureux (certains diront rigides...), mélanges instrumentaux bien discernés. Tout cela structuré par d'intelligibles proportions rythmiques. L'édifice sonore s'érige comme s'il se registrait à la console de l'orgue.
Si vous cherchez une stricte valorisation de l'architecture et de la pureté prosodique, cette transparente interprétation peut laisser admiratif.

Voilà une version très accessible par la lucidité de sa conception, mais a-t-elle quelque chose à nous communiquer ?
Sous cette baguette, le sentiment de l'Adagio (écrit comme un hommage à Richard Wagner récemment disparu) peut ainsi sembler trop sec, la substance narrative de l'Allegro trop froidement mise en place.
Quel vertige derrière la scansion du Scherzo ? Quelle construction émotionnelle dans le Finale ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Quand on met une symphonie de Bruckner sur la platine, on sait que l’on s’embarque pour un long voyage : on est prié de prendre ses précautions et des provisions de route, pour un peu, il faut décrocher le téléphone : on n’y est pour personne, « do not disturb », c’est peu comme pour la Tétralogie de Wagner. Et comme elle, d’ailleurs, cette symphonie semble émerger du brouillard, non celui du Rhin mais celui des cimes alpines où Bruckner va nous élever, par pallier, avec de longs moments de contemplation et de grâce.
Böhm a longtemps marché sur ces chemins ouverts par Bruckner : cette 7ème symphonie, il l’avait déjà enregistrée en 1944. C’est donc en familier de l’œuvre qu’il y emmène une fois de plus les Wiener Philarmoniker. Bernstein raconte les efforts qu’il avait dû faire pour les amener à s’approprier Mahler, pourtant viennois d’adoption comme la plupart d’entre eux, alors qu’ils ont joué Bruckner depuis toujours, sous différents chefs : un bon autrichien de chez eux, simple, catholique et à loden.
Pour nous, français du XXIème siècle, que représentent encore ces masses symphoniques énormes, qui semblent parfois issues de la cavalerie lourde et parfois de la musique de chambre ? Pourquoi nous touchent-t-elles encore, alors que la plupart des œuvres symphoniques françaises, italiennes, et même austro-allemandes de cette fin du XIXème siècle n’ont pas survécu aux vagues modernistes (Ravel-Debussy, puis Stravinsky, Schoenberg…), exceptions faites de celles de Mahler et de Richard Strauss ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
voilà un enregistrement indispensable.Karl Böhm nous livre la plus belle interprétation de la 7ème de Bruckner.Dès les premières minutes,on se sent comme transporté par un souffle d'une puissance et d'une fraîcheur incroyables.A acquérir au plus vite.Bon voyage....
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.9 étoiles sur 5 9 commentaires
25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 One of the two best Bruckner Seventh's (tied with Jochum's 1964 DG version with the Berlin Philharmonic as my favorite) 30 septembre 2005
Par M. A. Scott - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I really wasn't expecting much before I heard this, but boy how wrong could I be! I hadn't previously heard but one Bruckner recording by Karl Bohm which was the very fine 4th on the Decca Legends label, but Bohm and his excellent VPO are in very fine form in this 1977 recording. I usually don't get teary eyed during the 1st movement, but this one really made me cry, it was so done so beautifully. I think the great adagio 2nd movement was done expertly, but I still think Jochum's DG version from the late 60's is still a little better than this one. I really do think that the 3rd movement scherzo could quite possibly be the best that's ever been done. The 4th movement was paced and played just right in my opinion. Overall, I think this almost equals the version I mentioned by Jochum and the BPO on the DG label, but I must say that this version by Bohm is much better recorded. I was just in awe of the sound when I was driving through town in my Van. Bohm's 1st and 3rd movements beat Jochum, but Jochum is better with the 2nd and 4th movements, but since the 2nd movement is one of my favorite movements in all of classical music, Jochum barely edges out Bohm overall. I can't for the life of me, understand why the Penguin guide never bothers to rate this incredible Bohm version. It might get better sales if they did though. On all accounts this is certainly a not to be missed interpretation of one of the greatest symphonies ever composed. ENJOY!!!
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A fine achievement 31 mars 2008
Par Robert T. Martin - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I doubt if I would ever choose a Bohm performance as a "best ever" but in this effort he's in the company of the greats. His approach is straightforward with fine tempos that keep the music moving. What distinguishes it though is the beautiful and committed playing of the VPO (a commitment that for me isn't as evident in Bohm's so-called legendary performance of Bruckner's 4th). Clearly on the day this was performed and recorded all participants were on their game. Sound quality is excellent.
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 4 stars for recorded sound, 5 stars for Bohm/Vienna's interpretation 12 mars 2014
Par Alan Majeska - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This DG recording may be a bit light in the bass register, but Bohm/Vienna turn in another great recording of Bruckner 7, along with Symphony 4, one of his most popular Symphonies.

Recorded in 1977, this DG recording has been around on LP and CD, but never enjoyed the exposure of remasterings of Bohm/Vienna's Bruckner 4 (Decca). But it is still available as an import, from various Amazon dealers. I bought my copy from a UK supplier in the 1990s, and have not regretted it at all.

I DO regret, however, that Karl Bohm (1894-1981) never did record a complete Bruckner Symphony cycle, for either Decca or DG.
An excellent interpreter of Bruckner, Bohm's discography is rather sparse, consisting of Symphony 3 (Vienna Philharmonic/ Decca, 1970); Symphony 4 (Vienna Phil./Decca, 1973); Symphony 5 (Dresden State Orchestra/ Profil, 1936 in decent mono sound, good for it's time); Symphony 7 (Vienna/DG, 1977) and Symphony 8 (Vienna/DG, 1976). There are no known Bohm recordings of Bruckner Symphony 1, 2, 6 or 9. Bummer.

Symphonies 3 and 4 are available as a UK import in a 2 CD Decca set; Symphony 5 comes with a Dresden State Orchestra recording of 4, both conducted by Karl Bohm in the late 1930s in a Profil 2 CD set. Bruckner 7 and 8 are available individually as imports from the UK. The Dresden Bohm 4 and 5 are mono, and while good for their time, not in the same league as the 1970s
Bohm Bruckners, obviously.

Recommended.
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 One of Bohm's best Bruckner recordings 13 janvier 2008
Par Santa Fe Listener - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I have left Karl Bohm off my list of collectible conductors because what he stands for -- traditional, straight-ahead, no-nonsense musickmaking -- falls short of what I value: originality, depth of feeling, and a larger vision. But even if he was a glorified Kapellmeister, with its implication of a skilled functionary, there's no shame in that, and his undoubted skill brought off some impressive recordings. I'd put his Bruckner 8th in that category, along with this mid-priced 7th from Vienna in 1977. (In general, the later the date, the more expression I find in Bohm's conducting.)

As others point out, Bohm greatly benefits from the glorious Vienna Phil. in top form and a good recording from DG (better by far than what they gave Karajan's version of the 7th from the same era). The Viennese strings sound as incomparable as in real life, which is reason enough to collect this recording. But unlike his stodgy 4th, a "classic" that has bored me for thirty years, the pacing here is fast enough to generate excitment and even passion. The overall timings are middle of the road, but with a somewhat slower than usual Scherzo.

I'd much rather hear Bohm's Seventh than those from Mehta, Abbado, Barenboim, Szell, Jochum, Inbal, Schuricht, and Knappertsbusch. Only a somewhat detached Schrzo and foursquare Finale keeps me from ranking it at the top with Karajan, Giulini (live on BBC Legends), Klemperer, Bruno Walter, and most recently, Harnoncourt.
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 An Amazing Bruckner's Seventh 2 mai 2009
Par Pavel - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Karl Boehm's interpretations often discourage the record-lovers by what actually is their greatest merit: they are composer-true. They are never fanciful and looked-for. Boehm simply tries to make the music sound as the composer intended. Another handicap for many is Boehm's more than un-spectacular personality. Let's admit that such a fetishist aspect as the physical appearance and behavior of the conductor does not influence the quality of the recording - you simply cannot hear it.
Being a Brucknerian for some fifteen year and coming to this version pretty soon I still think it is one of the best records ever (and I agree with some of the previous reviewers that one of the most under-estimated).
The sound is warm, the tempos are just right; nothing is exaggerated although the interpretation is full of passion and sort of unworldly detachment for which I always loved this composition.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous