EUR 9,78
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Bruckner : Symphonie n° 8 a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Bruckner : Symphonie n° 8

4.7 étoiles sur 5 6 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
29 neufs à partir de EUR 5,19 4 d'occasion à partir de EUR 5,18
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Herbert von Karajan


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Bruckner : Symphonie n° 8
  • +
  • Bruckner : Symphonie n° 7 - Karajan Gold
  • +
  • Schoenberg / Berg / Webern
Prix total: EUR 41,76
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Orchestre: Wiener Philharmoniker
  • Compositeur: Anton Bruckner, Herbert von Karajan
  • CD (1 octobre 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B008PC1GF8
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 45.068 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. - 1. allegro moderato
  2. - 2. scherzo: allegro moderato
  3. - 3. adagio: feierlich langsam; doch nicht schleppend
  4. - 4. finale: feierlich, nicht schnell

Descriptions du produit

Enregistré en 1989, l'année de la mort de Karajan, cet album est l'un des sommets de la discographie du chef. Karajan y insuffl e une puissance phénoménale, quasi mystique. Les critiques de l'époque parlent d'elles-mêmes : »Cet enregistrement est le meilleur de ceux laissés par Karajan ; les circonstances lui confèrent un supplément d'émotion». Jean-Claude Hulot, Diapason, septembre 1989 »A y regarder de près, la violence de ce Bruckner émacié, noir (l'entrée de la péroraison fi nale !) et désincarné (un paradoxe dans la mesure où l'orchestre n'est autre que le Philharmonique de Vienne) semble résulter directement de la lutte engagée par Karajan contre le déclin irréversible de ses propres forces physiques.» Hugues Mousseau, Le Monde de la Musique, novembre 1989


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Werlings TOP 500 COMMENTATEURS le 29 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
La huitième symphonie d'Anton Bruckner est une oeuvre sombre, exigeante, assez riche pour que chaque chef qui s'en empare puisse y imprimer la marque de sa propre personnalité. Et la lecture qui en est donnée est souvent fort différente.

Certes, comme toutes les autres symphonies de Bruckner, on pourra poser la question du choix de l'édition. Mais entre les accélérations fulgurantes d'un Furtwängler à Vienne en 1944 et la lenteur inspirée d'un Celibidache avec Munich, on pourra se tourner vers les chefs considérés comme des "brucknériens", tels Eugen Jochum ou Günter Wand. Il ne faudrait pas oublier alors Georg Tintner, Eliahu Inbal ou Stanislaw Skrowaczewski, et d'autres chefs qui méritent de retenir l'attention.

Et puis, voici Karajan. Après avoir été adulé, le grand chef autrichien aura été vilipendé. Trop lourd, trop germanique, trop attentif au bon son, trop tenté par la modernité de la technique, trop en rupture avec son orchestre de Berlin à la fin de sa carrière... Tout aura été dit. Loin de son intégrale avec Berlin, voici Karajan l'autrichien quelques mois avant sa mort, de retour à Vienne, avec un orchestre somptueux, dirigeant un autre autrichien, Bruckner. Bref, un retour aux sources, ou, comme dans la structure cyclique des symphonies romantiques, la réexposition finale du thème original.

Le résultat est magnifique. A l'opposé d'un Celibidache qui, suivant des voies diamétralement contraires, nous mène lentement vers l'infini, Karajan impose avec autorité une lecture envoûtante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par chb le 3 novembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Au depart je me suis dit encore un enregistrement de la 8 de bruckner par karajan enregistrement que je possede deja depuis longtemps.
Seulement ce cd est magique à plusieurs titres tout d'abord
1) par l'interpretation du chef à la fin de sa vie qui est un veritable testament
2) par le fait que l'oeuvre tient sur 1 seul cd de pres de 83 mn
3 par le remastering exceptionnel j'ai en effet realisé la comparaison avec l'enregistrement d'origine et vraiment le resultat est fabuleux
Remarque sur ce commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par BOB le 14 avril 2014
Format: CD Achat vérifié
L'un des derniers enregistrements de Karajan et non des moindres puisqu'il revient sur un monument du post romantisme qu'il avait enregistré plusieurs fois. Avec l'orchestre philarmonique de Vienne et dans une prise de son numérique de très haut niveau, cette réalisation fait figure d'enregistrement de légende, même s'il on aurait aimé un peu plus de rapidité dans le scherzo, les autres mouvements sont proches de la perfection. Une oeuvre de l'ile déserte !
1 commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?