Acheter d'occasion
EUR 13,49
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par tousbouquins
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expédié par avion depuis Londres; prévoir une livraison entre 8 à 10 jours ouvrables. Satisfait ou remboursé
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Brussld

4.9 étoiles sur 5 10 commentaires client

10 neufs à partir de EUR 13,50 5 d'occasion à partir de EUR 13,49
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Arno


Détails sur le produit

  • CD (29 mars 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Naïve
  • ASIN : B0037ZN2HI
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 22.550 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Black dog day
  2. Quelqu'un a touché ma femme
  3. God save the kiss
  4. Mademoiselle
  5. Brussels
  6. How are you
  7. Le lundi on reste au lit
  8. Elle pense quand elle danse
  9. Get up, stand up
  10. Pop star
  11. Ginger red
  12. Ca monte

Descriptions du produit

Descriptions du produit

BRUSSLD

Critique

Un duo avec Julien Doré (2008), un Best of en trois volumes, la musique du film de Nabil Ben Yadir Les Barons, et un nouveau label : tout ce qui précède (on dira : une activité démoniaque) peut expliquer la silhouette passablement effondrée qu’arbore Arno Charles Ernest Hintjens sur le recto de sa nouvelle production. Sauf qu’on est chez Arno (à savoir le plus grand chanteur de rock belge de tous les temps – Brel inclus - , l’homme qui a vu l’homme qui a vu la démesure, et le bégaiement le plus séducteur de ce côté-ci de la ritournelle). Donc, on compte : si l’on excepte les compilations, le drôle d’objet international qu’on manipule doit constituer la quatorzième livraison du bonhomme. Mais on peut se tromper : après tout, on n’est pas chez les comptables, mais chez les hommes de cœur.

Brussld (ce qui doit correspondre à Bruxelles, articulé la bouche pleine de frites, moules, et autres Mort Subite), est donc le nouveau disque studio d’Arno, produit (avec un petit coup de main de la part de Serge Feys, claviériste du chanteur, et ancien de TC Matic, c’est ce qu’on appelle la fidélité en amitié), écrit et composé par le même, qui croise sur une partition (le mâchonné et funky « Le Lundi on reste au lit ») la délicieuse et jazzy et froufroutante Marie-Laure Béraud. Album bilingue s’il en est, les douze titres de la sélection alternent anglo-saxon (plutôt rock) et français (plutôt rauque), gros son et romance. Quelque part entre Ostende (là d’où il vient) et Bruxelles (là où il réside), Arno a composé, puis interprété, quelques chansons à l’arraché (« Black Dog Day », comme la charge que soulève l’haltérophile en un râle, « God Save the Kiss », poisseux à l’instar d’une visite non guidée des bayous louisianais), et une poignée de refrains déchirants dont il s’est fait, depuis plusieurs années, la spécialité : « Quelqu’un a touché ma femme », dans un flonflon de fête foraine dépressive comme une pomme d’amour échouée dans le caniveau, ou « Mademoiselle », valse triste qu’on pourrait penser orchestrée par les instruments-jouets d’un Pascal Comelade, complètent la galerie de personnages écornés, et écorchés, du Belge.

Dans « Pop Star », Arno joue toute la musique qu’il aime (qui vient de là, qui vient du blues), et avec « Ginger Red », il campe un crooner fatigué (pléonasme), affalé comme il se doit en toute fin de soirée (malgré la guitare qui grince, et les derniers verres qu’on emplit). Versant fantaisie typique, Arno nous offre une improbable version du « Get Up, Stand Up » de Bob Marley, au piano décharné, et romantique, comme si Frédéric Chopin avait trop forcé sur l’herbe qui fait rire. Versant chef d’œuvre, l’auditeur bénéficie d’une ritournelle d’ores et déjà immarcescible : « Elle pense quand elle danse » nous tend un miroir grimaçant sur notre époque, et les drôles de gens qui la peuplent. Et comme s’il n’avait pas souhaité tirer sa révérence sur un mode mineur, « Ca monte » (le temps de la danse, et les tentations orientales de la nouba) et ses jeux de télé à la con, conclut un album où Arno est partout, toujours lui, et toujours identique. Et dans le désormais usuel titre caché, Arno tente de décrypter la dualité du monde (black or white/female or male) dans une atmosphère de chansons à boire branchée sur le secteur : pas évident qu’il y soit parvenu, mais cela nous promet, pour le moins, de futures tentatives tout aussi goûteuses.

Outre l’édition courante, Brussld bénéficie d’une version en coffret limité, incluant un double album vinyle (gratifié de cinq chansons inédites), ainsi que d’une carte de téléchargement MP3, ce qui constitue un assez passable grand écart technologique, et un joli pied de nez au temps qui passe.


- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
9
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
ARNO ne cesse de nous donner une musique superbe à la fois pop et inclassifiable. Il est autant à l'aise dans un rock pur et dur en anglais que dans les chansons françaises à texte digne d'un Brel ou Ferré . Son univers est unique : Arno sait tout faire et nous fait entrevoir sa sensibilité dans "Quelqu'un a touché ma femme" qui nous fout la chair de poule. Cette sensibilité a bien été saisie dans le documentaire Arno : Comme les hommes que je recommande vivement. Les mélodies de ce type servies par des arrangements superbes nous emmènent très haut. La chanson "BRUSSELS" est magnifique... En fait, y'a rien à jeter. Dès le début de l'album, on est happé par cet univers aussi puissant que celui du "Grand jacques", ce qui nous confirme que la Belgique donne cette sorte d'énergie créative qu'on retrouve aussi chez des réalisateurs comme Bouli Lanners Eldorado. Ce CD risque de rester longtemps dans la platine...
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
BRUSSLD est un bon album, mélange de chansons écrites en anglais et en français. Jolis tableaux où les langues, les identités et les musiques s'entremêlent.

Arno aborde des thèmes qui lui tiennent à coeur comme les difficultés dans la relation "elle pense quand elle danse", le cosmopolitisme et l'ouverture aux autres avec "brussels". Ou bien encore l'état amoureux et les femmes, vaste sujet, avec "quelqu'un a touché ma femme".

Les musiques sont variées: rock, pop "black dog day" ou plus douces en forme de balades "ginger red". Habitué des reprises (voir le disque covers cocktail), notre poète belge s'empare de "get up,stand up" de bob Marley dans une version piano-voix. Serge Feys, l'ami fidèle, compose et arrange la plupart des titres, d'où une présence remarquée des claviers.

Enfin dans cette édition figure un deuxième cd avec trois morceaux. Le talent d'Arno s'exprime dans ses disques, mais il se multiplie sur scène. Si il passe près de chez vous, courrez le voir.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Arno signe là un bel album avec la moitié en français et l'autre moitié en anglais. Tout y est le coté rock (god save the kiss) comme le coté sentimental (quelqu'un a touché ma femme).
Entre les deux mon coeur balance (du gros son) et c'est tant mieux.
Vive la belgique
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
ARNO évolue et reste tout simplement athypique, mais toujours dans le coup ! Il frappe bien, et toujours en accord avec l'instant présent ! Merci encore ARNO pour
cet album sympathique, de qualité, fantastique, magnifique ...
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Genest Didier le 10 juillet 2013
Format: Album vinyle Achat vérifié
bel opus , belle ambiance musicale,ARNO sort un album de fou , au top , rien à jeter avec de superbes compos, un son rock comme on aime, bel enregistrement à écouter sans modération
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?