undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
3
3,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:21,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 septembre 2008
Faire la synthèse de 150.000 commentaires d'un blog en 600 : c'est l'objectif de ce curieux bouquin, et de Mr Assouline qui se targue de tenir le premier salon littéraire du Web.
L'ennui c'est que trop de commentaire tue le commentaire. ça devient inhumain. Une sorte de cyclone mou de la communication. On ne distingue quasi rien. D'ailleurs Pierre Assouline ne s'y trompe pas en évoquant "le pire le trou noir de la pensée en action"...
On peut d'ailleurs s'interroger sur l'intérêt d'une telle initiative : Vendre sous forme papier une maigre compilation de ce qui est disponible in extenso 24h/24 gratuitement sur le Web : ça défie l'entendement.
Au surplus, le risque est grand qu'on retienne surtout de ce blog, la cacophonie émanant de l'infernale meute aux basques de l'auteur, plutôt que la substance de ce qu'il écrit...
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2008
L'ouvrage commence avec une préface de 40 pages d'Assouline sur le phénomène du blog il voit un nouvel âge de la conversation et si on peut rencontrer sur Internet le pire et le meilleur-, fines analyses et basses engueulades violentes-, son blog engendre des débats argumentés, presque impossibles en d'autres endroits. Les grandes polémiques historiques et littéraires suscitent le plus d'échos, comme la parution du Livre noir de la psychanalyse, Heidegger et le nazisme, la réédition de Mein Kampf, les Bienveillantes. L'apport d'idées sur le blog est incontestable avec la participation d'historiens, de passionnés ou d'érudits.
Les 350 pages suivantes sont une anthologie des commentaires, classés par thème; P.Assouline en a choisi 600 sur 150 000. La présentation est assez pratique, le lecteur peut aller directement aux thèmes qui l'intéressent davantage en allant d'Addiction à Les Zadieux en passant par Hugo ou Modiano ou encore Traductions.
Certains chapitres que j'ai particulièrement appréciés :
Les avis sur les Bienveillantes de Littell et les traductions de Dostoïevski. L'hommage à Robert Laffont dans Editeur. Les débats sur Heidegger et Jünger, la réédition de Mein Kampf. Les passages sur Rome et Sainte-Beuve. Les Zadieux émouvants et comiques

J'ai bien ri aussi :Les remarques dans la partie Comité de lecture, relatif à la blague d'un rédacteur en chef belge qui, ayant envoyé, à la veille de la foire du livre de Bruxelles, une copie des Chants de Malodoror à dix maisons d'édition, avait essuyé neuf refus et reçu une lettre d'Antoine Gallimard l'informant qu'il avait déjà ce livre dans la Pléiade. On réfléchit sur les raisons de l'incompétence de ces éditeurs.
Commentaires : Quand Roico écrit que « Tous ces gens qui ont un avis sur tout » le fatigue, Voierie pense qu' « il faudrait créer des postes de videurs à l'entrée des blogs ».
Dans Engrenage, ça chauffe : « Annibal, votre sottise n'a d'égale que votre malveillance... » « Si c'est la baston que tu me cherches, vieux Montaigne à cheval, tu vas me trouver, je te le jure devant le diable.»
Je ne retrouve pas le passage mais un commentateur (de mémoire) en accuse un autre de lui avoir téléphoné la nuit, une engueulade arrive, on apprend par la suite que le gentil premier donne des nouvelles du second rentré à l'hôpital. On s'est réconcilié.

Un ouvrage à lire pour mieux comprendre la vague du blog avec la préface et connaître davantage l'un des plus importants blogs de l'hexagone. Certains vous diront que le livre n'est pas utile car on peut tout avoir sur Internet gratuitement. Je répondrais qu'Assouline a sélectionné les commentaires; ainsi, le lecteur ne perdra pas de temps avec certains commentaires sans intérêt. Par ailleurs, la lecture sur papier reste plus confortable que la position derrière un ordinateur.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2008
c'est tres drole, tres amusant, tres comique, tres délirant ces commentaires produits jetés, spontanement ,souvent âpres,insolents, des enseignants qui connaissent bien la littérature. et puis il y a de polémiques merveilleuses (heidegger ou pascal) et des embardées poétiques mais mais mais surtout énormément d'ironie, de lazzis, comme si on pétait dans un bistrot enfumé avec plein de gens un peu chauds qui s'engueulent sur Céline ou Bernanos ou Gracq ou qui claquent la propte en didsant qu'on ne respecte rien...... superbe! tres Diderot pour la spontanéité drôle, dans l'esprit.., très virulent, détonant, envolées lyriques ou petits cailloux de sarcasmes..! ça fait un sacré boucan et surtout ça bouscule tout le conformisme des pages culturelles françaises gnan gnan de telerama au Monde en passant par libé ou_ l'express.....
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)