undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
33
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 avril 2013
Immigrée aux États-Unis une fois adulte, j'ai fait le parcours inverse de l'auteur et me suis moi aussi posée beaucoup de question sur les différences d'éducation entre les deux pays.

Le mode d'éducation « hybride » que j'ai mis en pratique avec mes enfants a certainement été influencé par mes origines française (on me félicite toujours de combien mes enfants sont gentils, obéissants et bien élevés), mais j'ai aussi adopté beaucoup de nouveaux concepts appris aux É.-U. (ou sur le tas) qui font penser à mes parents que « j'élève vraiment mes enfants comme des petits américains ! ». Entre deux mondes, je suis confortée aussi bien par le fait que mes enfants sont bien élevés et mangent de tout (comme des petits français) que par le fait qu'ils expriment librement leurs sentiments/idées et ne se sentent pas constamment brimés (comme des petits américains).

Je reconnais qu'il y a une différence palpable dans le mode d'éducation des enfants français et américains, certes, mais est-elle aussi noir-et-blanc que le laisse entendre l'auteur ?

Je me suis trouvée confrontée à quelques reprises au fameux « enfant roi » américain, l'enfant élevé par des nounous qui se succèdent et qui joue sur la culpabilité des ses parents pour les mener par le bout du nez. Mais dans mon expérience, c'est aussi loin d'être la majorité que les parfaits bambins parisiens décrits par l'auteur.

D'un autre côté, au détour de mes séjour en France, j'ai peu eu l'occasion de rencontrer les parents français sensés et compréhensifs rencontrés dans le livre (ceux qui « mettent en pratique de façon innée ce que les scientifiques confirment aujourd'hui »). J'ai plutôt été confrontée aux cris et aux gifles à gogo autant au restaurant qu'au supermarché ou à la maison. Et la façon dont j'ai moi-même été éduquée est loin d'être le modèle parfait décrit dans le livre.

D'où vient cette disparité de perception ?

Il se peut que je vois maintenant les français « en américaine », de la même façon que l'auteur voit maintenant les américains « en française ». Une explication plausible...

Ou il se peut simplement que le Paris et le New York de la classe moyenne-haute sont aussi différents que le Six-Fours-Les-Plages et le Stamford de la classe moyenne... Une explication qui me semble tout aussi convaincante.

En conclusion : Une lecture agréable et divertissante, mais à prendre avec un grain de sel. Rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, et on peut élever des « enfants sages » de n'importe quel côté de l'Atlantique.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2013
Ayant vécu aux États Unis ou mon aîné est ne et ayant choisi de rentrer parce qu'il m'aurait été impossible de mener de front carrière et bébé sans culpabilité, je ne peux que partager ce que dit Pamela Druckerman. À la lecture, je suis 100% française dans les grands principes d'éducation: autonomie, éveil des sens, socialisation précoce, autorité
et de femme: épanouissement de la femme par le travail. Comme dans tout ouvrage de ce type il y a forcément des stéréotypes mais on les accepte avec sympathie.
Merci pour ce grand moment de vérité et d'autosatisfaction (qui est si rare en France:))
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2013
J'ai lu moi-même la version originale à l'été 2012 quand j'étais enceinte et je pense que ça m'a sauvé la vie avec ma fille (je pense que j'aurais fait bcp des même "erreurs" qu'elle a faites avec la sienne...)

Très sérieux et documenté sous une apparence légère/magazine (mais très drôle aussi).
Un certains nombres de fait scientifiques de base (notamment sur la construction du sommeil des nourrissons) qui devraient ^tre appris aux parents dans toutes les maternités pour leur éviter nuits blanches et découragement...

Depuis que la version française est sortie, c'est devenu mon cadeau de grossesse de prédilection pour les copines enceintes.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2015
Ce livre est intéressant . Mon fils est déjà un petit garçon mais j'aime le lire pour connaitre les différences d'éducation entre les Etats Unis et la France. Par contre , je n'apprécie pas le fait que l'auteur rappelle constamment dans son livre qu'elle fréquente l'élite de la société, des avocats, des médecins, des personnes ayant des diplômes d'études supérieures comme son mari et elle. A force cela devient fatiguant . Je trouve cela prétentieux, vaniteux. Vous savez, Mme Druckerman ,les enfants d'un milieu français modeste sont aussi bien éduqués et surtout c'est le milieu le plus intéressant à étudier car le plus représenté.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2014
J'aime ce livre, non seulement il nous remet, nous Français , en valeur par rapport aux Américains toujours " au top"
Ma fille est enceinte et je me dépêche de le terminer pour le lui passer , car il y a d'excellents conseils sur le sommeil , l'éducation .....
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
. Pourquoi les petits français ne jouent pas au frisbee avec leur pain ? Bébés made in France – Pamela Druckerman : l’auteur, journaliste et jeune maman américaine installée en France, s’interroge sur le secret de l’éducation à la française. Un portrait amusant des parents français et de nombreuses interrogations pour Pamela Druckerman. Pourquoi les petits français paraissent-ils si formidables aux yeux des parents américains ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2015
Arrêtons de culpabiliser, l'éducation "à la française" semble avoir du bon !
Autour de moi tout ne me semble tourner aussi rond mais je retrouve ici des principes d'éducation sur lesquels je m'interrogeais, les trouvant parfois un peu trop rigide peut être... Se faire confiance et utiliser notre héritage familial et culturel peut être comme un début de solution pour les "nouveaux parents" que nous sommes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2014
Vu par un oeil américain, on prend conscience de certains traits de notre style d'éducation. Evidamment, cela n'a pas la rigueur d'une etude sociologique et tout le monde ne s'y retrouvera pas: c'est partiel, à partir de son experience... mais c'est ce qui rend le livre vivant. pleins d'anecdotes qui sentent le vécu. Intéressant et drole. Un bon moyen d'entrer dans l'interculturel lorsqu'on habite aux US
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2014
Excessivement amusant... pauvres américaines. Pour une fois (sans doute la seule) où un américain apprécie une idée française qui ne se mange pas...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2014
En tant qu'anglophone je l'ai lu en anglais en premier, et pour mon travail avec des mères francophones je le voulais, en plus avec la préface de E. Badinter, en français. C'est une histoire d'une femme qui voit dans une culture différente une histoire alternative à celle dont elle est issue. A côté c'est une histoire de toutes les mères qui souhaitent avoir une maternité qui n'est pas totalitaire. C'est plus beau qu'un fable, c'est une mère qui a choisi les théories qu'elle préfère.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)