Quantité :1
CHEMINS DE LA LIBERTE (LE... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 8,03
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : KAPPA MEDIA
Ajouter au panier
EUR 8,18
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : patricedeschaseaux
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

CHEMINS DE LA LIBERTE (LES)

4.3 étoiles sur 5 35 commentaires client

Prix conseillé : EUR 10,02 De quoi s’agit-il?

Qu’est ce que le prix conseillé?

Il s’agit du prix de vente conseillé par le fabricant ou l’importateur du produit. Amazon valide la pertinence de ce prix conseillé, sur une base trimestrielle, par rapport aux prix pratiqués par au moins un concurrent ou par Amazon.
Prix : EUR 8,09 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 1,93 (19%)
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
18 neufs à partir de EUR 1,83 16 d'occasion à partir de EUR 0,73

Ce titre est disponible dans les promotions suivantes:

2+1DVD
5DVD30

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • CHEMINS DE LA LIBERTE (LES)
  • +
  • Les Insurgés [Édition Prestige]
Prix total: EUR 23,22
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Jim Sturgess, Ed Harris, Saoirse Ronan, Colin Farrell, Dragos Bucur
  • Réalisateurs : Jim Sturgess, Ed Harris, Saoirse Ronan, Colin Farrell, Dragos Bucur
  • Format : Couleur, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Metropolitan Vidéo
  • Date de sortie du DVD : 26 mai 2011
  • Durée : 128 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 35 commentaires client
  • ASIN: B004N8A5VY
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 12.860 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Commentaires audio
Making of
Scènes coupées
Interviews avec l'équipe

Descriptions du produit

Description du produit

Les Chemins de la liberté (The Way Back), 1 DVD, 128 minutes

Synopsis

En 1940, une petite troupe de prisonniers s'évade d'un camp de travail sibérien. Pour ces hommes venus de tous les horizons, s'échapper de cet enfer ne sera que le début de l'aventure... Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l'Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine. Certains s'arrêteront en chemin, d'autres ne survivront pas aux épreuves. La route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets...

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS le 21 février 2011
Les chemins de la liberté est un grand film, important, exemplaire, sur la force vitale qui mène à supporter tous les dangers et les risques les plus insensés plutôt que de céder à l'oppression, à l'insupportable dans les horreurs de l'idéologie, ici soviétique.

Un film important en ce qu'il serait une excellente chose que des adolescents en particulier, mais pas seulement, aient un petit aperçu, sachent ou se rendent compte de ce qu'étaient le Goulag, la Sibérie, le manque de considération extrême pour la vie humaine, guidés par une idéologie qui n'est toujours pas morte et pourtant trop souvent idéalisée ou en partie excusée au nom de ses principes prétendument généreux.

Un film remarquable aussi sur le courage, la force mentale qui permet à des hommes démunis et déjà affaiblis de supporter la fatigue, le froid extrême, la soif, la faim, la chaleur et la rudesse du désert, ainsi que mille autres dangers, au cours d'un périple d'environ 6500 kilomètres (!) avec très peu de chances de survie. Au nom de leur liberté.
Inouï. Digne de la plus grande admiration. Et, au-delà, source d'espoir sur les capacités incroyables du corps humain et de la volonté humaine.

Une histoire authentique, qui méritait de ressortir de l'oubli et d'être contée.
L'une des plus belles illustrations de ce que peut représenter le désir de liberté et la résistance à l'oppression humaine.
Vraiment à voir. A ne pas manquer.
13 commentaires 60 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 1 septembre 2013
Peter Weir, le réalisateur du "Cercle des poètes disparus" adapte à l'écran le récit supposé auto-biographique de Slavomir Rawicz, officier polonais, qui décrit son évasion d'un goulag sibérien avec 5 autres zeks pendant la seconde guerre mondiale et une jeune fille rencontrée sur le chemin (A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942). Ce périple fut repris par l'aventurier marcheur Sylvain Tesson dont il retranscrira l'aventure dans L'axe du loup : De la Sibérie à l'Inde, sur les pas des évadés du Goulag.

Le film ne donne pas dans les travers hollywoodiens. La caméra saisit l'instant, l'émotion humaine dans sa nudité. Peter Weir se réjouit de ce que le cinéma puisse transcrire l'émotion par un gros plan sur un visage. L'image, sobre, sert bien ce dessein.

Cette épopée est très bien rendue avec des acteurs convaincants : Ed Harris, Colin Farrel, Jim Sturgess, Saoirse Ronan.

"Ensemble, pour retrouver leur liberté, ils vont parcourir plus de 10.000 kilomètres : à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis la Grande Muraille de Chine pour franchir les sommets de l'Himalaya".
1 commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Semper Victor COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 27 décembre 2014
« Les chemins de la liberté » raconte l'histoire d'un groupe d'évadés du goulag qui, en 1940, fuient à travers la Sibérie, le désert de Gobi, le Tibet et l'Himalaya en quête de l'Inde et d'une nouvelle vie. Le film, tout au long de ses 2h12, est particulièrement intense et fascinant dans sa manière de peindre avec une remarquable sobriété la marche de plus de 6.000 km entreprises par des hommes dont le seul souhait est de vivre libre, quitte à en mourir d'épuisement, de faim ou de soif.

Peter Weir ne retrouve pas ici la (géniale) profondeur qu'il avait eue dans le traitement des personnages de son précédent film, « Master & Commander », mais son scénario et sa réalisation s'avèrent parfaitement maîtrisés.

Le héros principal, l'officier polonais Janusz (Jim Sturgess), obsédé qu'il est de marcher toujours plein sud pour retrouver un jour sa femme, est sans doute le plus crédible. Dans le rôle d'un prisonnier russe de « droit commun », Colin Farrell est également parfait. Le personnage de Mr Smith (Ed Harris), un américain travaillant à ma construction de métro de Moscou, pris ensuite dans la tourmente totalitaire du stalinisme est plus énigmatique. La petite troupe des évadés, avec son homme d'affaire yougoslave, son artiste polonais , son prêtre letton et Irena (Soirse Ronan), une fugitive recueillie sur les rives du lac Baïkal, est particulièrement attachante. Les hommes se parlent peu mais ils se confient à Irena qui tisse ensuite entre eux les liens que leur passé de prisonniers paranoïaque avait empêché.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Depuis 2003 et son « Master & Commander » qui a été un échec commercial, on n'entendait plus parler de Peter WEIR, le réalisateur inspiré de « Witness », du « Cercle des poètes disparus » ou de « The Truman show ».
Les grosses compagnies, les Majors comme on dit, l'ont laissé tomber.
En retrouvant son indépendance il a du mettre la main à la poche et devenir co-producteur de son film. Je pensais que cette liberté lui aiguiserait le talent, affranchi des contraintes trop mercantiles de ses anciens bailleurs de fonds. Pas sûr.

En 1940 un groupe de prisonniers cosmopolites parvient à s'évader d'un camp de travail sibérien. Ils sont là pour espionnage, sabotage ou trahison. Leur objectif : rejoindre un pays allié.
Ce sera l'Inde. Distance : 10 000kms. Paysages: les glaces de Sibérie, les cavaliers mongols, les dunes du désert de Gobi, les neiges de l'Himalaya jusqu'à la Grande muraille de Chine, et puis enfin le salut : l'Inde britannique.

Ce scénario laissait prévoir une épopée à la fois géographique et romanesque.
Avec National Geographic au générique, on pouvait s'attendre à un diaporama coloré. Sans surprise, le panorama est tout de même attrayant et tient en éveil une bonne partie du film. Les saisons passent et les images défilent, variant les thèmes de la fournaise et du froid.

En réalité le décor tient toute la place. Car c'est bien le reste qui pose problème. Le cinéma a besoin d'identification et de conflits. Et malheureusement le film présente les deux défauts majeurs.
Lire la suite ›
3 commentaires 31 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?