Acheter d'occasion
EUR 0,89
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

LES CHRONIQUES DE GUY CARLIER - HUMEURS EN MONTAGN Broché – 17 mars 2011

Envie d'offrir un livre ? Découvrez les succès de l'année 2017, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !

3.8 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 8,85 EUR 0,89

Les Succès de l'année 2017 Les Succès de l'année 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Idées cadeaux Livres pour Noël Retrouvez toutes nos idées cadeaux Romans et littérature, Polars, BD, Beaux Livres et bien plus encore.
  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Boutique BD & Comics : Retrouvez tous les BD & Comics du moment dans notre boutique dédiée.

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Chroniques douces - LES CHRONIQUEURS

Nicolas Bedos

L'oeil regardait Bedos

On tombe sur cette émission par hasard, aux heures tardives du vendredi soir, lorsqu'on zappe à la fin d'un film parce qu'on n'a pas sommeil et qu'on a le temps puisqu'on «ne se lève pas» le lendemain. On est d'abord accroché par l'image. Belle, soignée, sombre et rouge comme un tableau de l'école flamande. Et puis voici qu'apparaît Franz-Olivier Giesbert. Là, on est un peu déçu, on se dit : «Ah oui, encore un de ces talk shows de troisième partie de soirée, avec des invités en promo qu'on a déjà vus chez Denisot, chez Ruquier et que les attachés de presse envoient pour finir dans ces émissions pour insomniaques, un peu comme on presse une dernière fois les olives pour en extraire les ultimes gouttes d'huile.» Mais, très vite, on s'aperçoit que quelque chose a changé chez FOG. D'habitude, son regard est las et désabusé ; dans cette émission, son oeil brille. Il n'y a pas de doute, Giesbert s'amuse et prend du plaisir. Pourtant, ce soir-là, il fallait vraiment la mériter, cette émission. Les invités étaient raccords avec la pluie qui tombait dans la nuit de novembre : Michel Rocard, Marcel Gauchet, Alain Finkielkraut...
Tout pour faire une émission de Toussaint. L'émission commença par leur portrait : l'auteur tenait absolument à y démontrer qu'il savait écrire, mais sa prose était à la littérature ce que les chromos de marines que l'on vend dans les magasins de souvenirs de stations balnéaires sont à Van Gogh. Avec de fausses audaces littéraires du genre «Alain Finkielkraut est à la philosophie ce que James Brown est à la soul : un parrain», ça ressemblait à un Yann Moix qui n'aurait aucun talent. FOG enchaîna en interviewant Corinne Maier, une dame qui a écrit un bouquin à la couverture racoleuse intitulé Tchao la France et donnant «40 raisons de quitter la France», mais autant incapable sur le fond de justifier son pamphlet qu'elle était incapable dans la forme de finir une phrase, ce qui en fit une proie rêvée pour Elisabeth Lévy. Au moins, on sait qu'il existe une bonne raison de ne pas quitter la France : c'est que Corinne Maier, elle, l'a quittée... Mais ensuite, à partir de la une de Marianne brandie par FOG, un passionnant débat s'installa. Rocard fut drôle et brillant, bien loin de l'image inintelligible qu'en donnent les Guignols. Finkielkraut, le croiriez-vous, fit preuve d'humour, et «la bande», comme on dit dans les talk shows en parlant des chroniqueurs, fut au niveau, relançant les invités avec pertinence et esprit. Mais surtout, on attendait le point d'orgue annoncé par FOG à plusieurs reprises pendant l'émission avec une gourmandise non dissimulée : Nicolas Bedos. Il arriva enfin et osa une chronique irrésistible et politiquement incorrecte qui justifia le buzz dont bénéficie ce garçon sur les forums Internet qui «lieux-communisent» sur son talent, le comparant à Desproges ou bien à son père, alors qu'il a dans ses voiles suffisamment de souffle sans avoir besoin de taire appel aux alizés des anciens. En voyant FOG le regarder avec jubilation, j'ai compris la raison de la renaissance de son oeil éteint. L'autre soir, à l'inverse du poème de Victor Hugo, La Conscience, «l'oeil de Giesbert n'était plus dans la tombe, il regardait Bedos».

Le 15 novembre 2010

Présentation de l'éditeur

Il s'agit d'un best off de cent chroniques de Guy Carlier choisi par l'auteur parmi celles qu'il écrit pour le magazine Télé 2 semaines (quinzomadaire) depuis quatre ans.
Observateur incontournable de la société médiatico-politico-people, Guy Carlier offre ici un condensé inédit de coups de pattes et de coups de griffes à l'adresse de tout ceux qui font la vie publique en France.
Si le petit écran –via ses chroniqueurs, présentateurs, journalistes, émissions ou chaînes multiples tient dans ce livre une place de choix, bien d'autres secteurs et acteurs de la vie publique y sont traités et en prennent aussi pour leur grade (hommes politiques, évènements sportifs, pub...).
Un regard acéré sur les puissants et les nantis d'aujourd'hui mêlé aussi d'une tendresse, d'une compassion envers les plus faibles, les petits et les oubliés, qui font de ces billets, des indispensables clés pour lire notre monde " autrement " avec humour et distance.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 5 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 25 avril 2011
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2013
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2013
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2011
Format: Broché
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2015
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?