EUR 25,50 + EUR 2,99 Livraison
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock. Vendu par London Lane France
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Article d'occasion en excellent état.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Can Be Late

4.6 étoiles sur 5 45 commentaires client

Prix : EUR 25,50
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les 7 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Écoutez maintenant avec Amazon Music
Can Be Late Amazon Music Unlimited
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, 6 février 2012
EUR 25,50
EUR 25,50 EUR 4,00
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par London Lane France.
2 neufs à partir de EUR 25,50 18 d'occasion à partir de EUR 4,00
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Skip The Use


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Can Be Late
  • +
  • SKIP THE USE-LITTLE ARMAGEDDO
  • +
  • Loov
Prix total: EUR 47,48
Acheter les articles sélectionnés ensemble


Détails sur le produit

  • CD (6 février 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Polydor
  • ASIN : B006UKB1D4
  • Autres éditions : CD |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 45 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 72.714 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. People in the shadow
  2. Can be late
  3. Ghost
  4. Antislavery
  5. The face
  6. Do it again
  7. Pil
  8. Fallin'
  9. Give me your life
  10. Darkness paradise
  11. Enemy
  12. Cup of coffee
  13. Mirror
  14. Bastard song

Description du produit

Description du produit

Skip The Use tout est dans le nom : Changer les habitudes - Cocktail explosif de rock et d'electro, Bloc Party a trouvé son alter ego outre manche !

Critique

Bien sûr que c’est une bonne nouvelle. La même à chaque fois, lorsque cinq garçons dans le vent des corons déboulent avec le toupet de leur âge, une énergie à renverser les conformismes, et la conviction que le bruit produit n’appartient qu’à eux. Est-ce que le tout fait de la bonne musique ? La réponse en quatorze chansons du premier album d’un groupe lillois, comme autant d’amicaux coups de pied au derrière.

Le guitariste du combo porte le doux nom de Stefani (le même que celui de la chanteuse de No Doubt, ce qui reste somptueusement hors sujet), et le chanteur s’appelle donc Matt Bastard, mais c’est un pseudonyme : pourtant, entre pop et tension, la bâtardise de l’art de Skip The Use (sautez l’utilisation, en intitulé faussement humble) reste la plus convenable étiquette à accoler à un groupe – qui doit avoir cela en sainte horreur, les étiquettes – que l’on a dans un passé proche rangé dans la mouvance punk-rock, mais démontre à chaque mesure ici que l’electro et la disco ne sont pas faites pour les chiens de paille.

Naturellement, ces néophytes ont été soutenus dans l’effort par quelques références du métier : le capteur en chef du studio n’est autre que Manu Guiot, ingénieur du son de l’émission de télévision prochainement défunte de Manu Katché (One Shot Not). Quant au mixage, il a été confié à Tim Goldsworthy, collaborateur entre autres de Massive Attack ou LCD Soundsystem. Mais le son sans bonnes chansons n’étant qu’une sale manie, convenons que dans l’éruptif melting-pot du groupe (on a omis étourdiment le métal et la fusion dans l’inventaire), les cavalcades ininterrompues, et l’usage de rythmes démesurés, pour un binaire électrique en cinémascope, sont propices à éreinter approximativement toutes audiences.

En clin d’œil (« P.I.L. ») ou pas (la chanson-titre), le programme (les Nordistes réfutent l’épithète de festif, et pourtant…) peut donner insidieusement le goût de la danse à tout ennemi du moindre effort physique, et les refrains ont cette immédiateté qui offre le sentiment de retrouver de vieilles copines un peu oubliées, et les mélodies qui vont avec. Certes, les esprits chagrins relèveront ici ou là quelques fautes de goût, ou une certaine propension à en faire généralement trop (entre breaks et riffs, on se sent parfois en anaérobie). Mais, outre le fait que le rock se développe rarement dans la raison, Can Be Late nous rappelle quelques vérités sur notre situation hexagonale (telle celle du salut hors des décalques)...

...et que lorsqu’on décide de mettre tout à fond, seuls les meilleurs suivent sans sortie de route…Et, manifestement, Skip The Use est de ceux-là...

Christian Larrède - Copyright 2018 Music Story


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 45 commentaires client

Lire des commentaires qui mentionnent

Meilleurs commentaires des clients

5 novembre 2015
Format: CD|Achat vérifié
15 mars 2014
Format: CD|Achat vérifié
11 avril 2012
Format: CD|Achat vérifié
4 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
28 mai 2014
Format: Téléchargement MP3|Achat vérifié
30 janvier 2014
Format: CD|Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
30 avril 2012
Format: CD|Achat vérifié
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS
10 décembre 2012
Format: CD|Achat vérifié
18 juillet 2013
Format: CD|Achat vérifié

Commentaires client les plus récents

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?