EUR 22,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Lire Les Cantos d'Ezra Po... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Lire Les Cantos d'Ezra Pound Broché – 22 août 2014

Rentrée Littéraire 2017 : Découvrez toutes les nouveautés

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,00
EUR 22,00 EUR 41,21
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Extrait du prologue

Montagne ou vortex ?

I have begun an endless poem,
of no human category [...]
all about everything.

J'ai commencé un poème sans fin,
de nulle catégorie humaine [...]
au sujet de tout.

Ezra Pound à James Joyce, 1917.

Les Cantos d'Ezra Pound ont suscité et suscitent encore de nos jours toutes sortes de résistances. Certaines sont d'origine politique : Pound était un fasciste, un vrai, de ceux qui ont pris fait et cause pour Mussolini dès la première heure, au point de s'installer en Italie et de proférer des allocutions anti-américaines à la radio romaine pendant la deuxième guerre mondiale. D'autres résistances sont tout simplement dues à la difficulté intrinsèque de l'oeuvre. Cette difficulté de lecture a pour cause de nombreux facteurs : le caractère provisoire et ouvert de l'ensemble ; une progression zigzagante faite de coupures, de bifurcations, de sauts qualitatifs ; une pléthore de citations et d'expressions dans des patois et des langues étrangères, dont le chinois, le provençal, le na-khi et l'ancien égyptien ; des références historiques et culturelles trop allusives pour se laisser identifier sans peine, et trop disparates pour concourir à une unité d'impression dans la conscience du lecteur ; des rappels historiques minutieux de questions de droit constitutionnel et d'économie politique, en contrepoint à des morceaux d'un lyrisme soutenu, transcrivant les épreuves et les visions d'un adepte à la fois des mystères dionysiaques, du confucianisme chinois, de l'amour courtois et de la mystique néo-platonicienne ; et enfin la multiplicité des voix et des masques assumés par celui qui s'annonce dans les «Cantos pisans» comme «ego scriptor».
Tous ces aspects ont fait que, très tôt, Les Cantos de Pound ont été rapprochés des ouvrages de son ami et obligé James Joyce (c'est Pound qui le premier a repéré la puissance novatrice d'Ulysses et qui en a assuré la publication - et la publicité - en revue). Et certainement Les Cantos sont à l'histoire de l'expérimentation poétique ce que Ulysses et Finnegans Wake sont à celle de l'expérimentation en prose. Cependant, les deux auteurs n'ont pas connu le même sort. «Avec le XXe siècle, écrit Gérard Mordillât, deux grands navires s'éloignent : le navire Joyce, le navire Proust... Ulysse rentre à la maison, le temps est retrouvé, l'aventure romanesque s'achève.» Les livres de Joyce et Proust ne suscitent plus guère de résistance, servant de combustible à de grandes machines éditoriales et universitaires. Petit à petit, ils sont devenus lisibles. Et Mordillât de diriger notre attention «vers deux montagnes que les brumes dissimulent encore. Deux montagnes magiques, deux monts analogues : la montagne Ezra Pound, le mont Antonin Artaud. Deux oeuvres qui pèsent sur notre présent d'un poids insoupçonné».

Présentation de l'éditeur

Il est difficile d'envisager une oeuvre plus éclatée, plus ouverte, plus disparate, dans son contenu comme dans son expression, que Les Cantos d'Ezra Pound ; et pourtant cet ensemble est considéré comme le recueil poétique le plus important du XXe siècle. Rédigés entre 1915 et 1966, les poèmes qui le composent chantent l'épopée de « la tribu humaine », tout en acclimatant l'objectivisme et le concrétisme en poésie. Pour aider le lecteur français à s'orienter dans cette oeuvre immense, Jonathan Pollock replace Les Cantos dans le mouvement vorticiste. À la veille de la première guerre mondiale, cette avant-garde londonienne avait fait du tourbillon, ou Vortex, le principe central de son esthétique. De fait, si la réunion de tous les canti en un seul volume peut donner l'illusion d'une construction unifiée, en réalité aucune armature structurelle ne fait tenir Les Cantos : ils se maintiennent eux-mêmes à travers la dispersion de leurs éléments, à la manière d'un cyclone, en détruisant toute l'histoire de la poésie sur leur passage...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?