Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Capitaine de corvette Kieffer. Béret vert Broché – 1951

3.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par bir-hacheim TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 3 juin 2014
Format: Broché
L’actualité du 70ème anniversaire du D-Day m’a amené à relire ce texte du commandant Kieffer qui, pour rappel, commadait les 177 Français qui débarquèrent en Normandie, un certain 6 Juin 1944. Il n’étaient pas nombreux, intégrés aux forces britanniques et quand on pense que certains d’entre eux n’avaient même pas 20 ans…

Le texte de Philippe Kieffer date de l’immédiat après guerre mais il est intéressant à plus d’un titre:

- il rappelle le contexte de la création de l’unité de comandos français, au sein de l’armée britannique – utile à préciser car ils ne firent pas partie de l’organigramme des Forces Françaises Libres.
- l’enrôlement et l’entraînement des commandos sont succintement présentés
- le D-Day et les opérations statiques en Normandie sont décrites. On est d’ailleurs extrêmement surpris que la brigade des Commandos eut à tenir un front fixe, comme les Airborne britanniques. On est bien loin de l’utilisation intelligente de forces spéciales dans des opérations commandos ou en troupes de choc; ce pour quoi ces unités étaient formées.
- j’ai particulièrement apprécié la relation des opérations sur l’île de Walcheren aux Pays-Bas. C’est pour moi, l’essentiel de l’intérêt du texte du commandant Kieffer d’ailleurs.
- J’ai bien aimé, sur la fin, la réflexion opérationnelle sur l’emploi des commandos au début de la guerre d’Indochine et sur quelques parcours d’anciens, la guerre une fois terminée.
Lire la suite ›
4 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Le récit du Commandant, je m'attendais à y dénicher plus d'informations vues de l'intérieur, tout est dans la réserve et la mesure, je n'ose néanmoins pas parler de déception tant j'ai d'admiration pour cet homme et ses hommes. Beau chapitre dédié à la prise de l'île de Walcheren, point clé de la route vers le nord de l'Europe.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?