Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 17,99

Économisez
EUR 7,01 (28%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Le Capital au XXIe siècle par [Piketty, Thomas]
Publicité sur l'appli Kindle

Le Capital au XXIe siècle Format Kindle

4.1 étoiles sur 5 136 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 17,99

Longueur : 976 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé
  • En raison de la taille importante du fichier, ce livre peut prendre plus de temps à télécharger

Description du produit

Présentation de l'éditeur

La répartition des richesses est l'une des questions les plus débattues aujourd'hui. Pour les uns, les inégalités n'en finiraient pas de se creuser dans un monde toujours plus injuste. Pour les autres, on assisterait à une réduction naturelle des écarts et toute intervention risquerait de perturber cette tendance harmonieuse. Mais que sait-on vraiment de l'évolution des inégalités sur le long terme ? En réalité, les analyses économiques supposées nous éclairer se fondent plus souvent sur des spéculations théoriques que sur des faits établis.


Fruit de quinze ans de recherches, cette étude, la plus ambitieuse jamais entreprise sur cette question, s'appuie sur des données historiques et comparatives bien plus vastes que tous les travaux antérieurs. Parcourant trois siècles et plus de vingt pays, elle renouvelle entièrement notre compréhension de la dynamique du capitalisme en situant sa contradiction fondamentale dans le rapport entre la croissance économique et le rendement du capital.


Si la diffusion des connaissances apparaît comme la force principale d'égalisation des conditions sur le long terme, à l'heure actuelle, le décrochage des plus hautes rémunérations et, plus encore, la concentration extrême des patrimoines menacent les valeurs de méritocratie et de justice sociale des sociétés démocratiques.


En tirant de l'expérience des siècles passés des leçons pour l'avenir, cet ouvrage montre que des moyens existent pour inverser cette tendance.



Directeur d'études à l'EHESS et professeur à l'École d'économie de Paris, Thomas Piketty est l'auteur de nombreux travaux historiques et théoriques qui lui ont valu, en 2013, le prix Yrjö Jahnsson décerné par la European Economic Association.

Biographie de l'auteur

Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et professeur à l'École d'économie de Paris, Thomas Piketty a notamment publié Les Hauts Revenus en France au XXe siècle (Grasset, 2001), avec C. Landais et E. Saez, Pour une révolution fiscale (Seuil/La République des idées, 2011) et Peut-on sauver l'Europe ? (Les Liens qui libèrent, 2012).


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 36905 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 976 pages
  • Editeur : Le Seuil (5 septembre 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00EYCOV3M
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 136 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°18.613 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?


click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Format Kindle Achat vérifié
La science économique doit s'inscrire comme un sous ensemble des sciences sociales, dans un esprit d'économie politique. Mais la solution de taxer les revenus des patrimoines de manière progressive est quasi impossible à mettre en place à l'international. Cependant, sa mise en place dans l'Union européenne peut être couplée avec une taxation sur la sortie des capitaux patrimoniaux.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Rare sont les ouvrages aussi complet et abordant autant de thèmes que les enjeux démocratiques de la montée des inégalités, la dette publique, la perspective historique des richesses et des comparaisons inter nationale et des réflexions sur l impot et l Europe pour le XXIeme siecle
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Livre indispensable pour les néophytes de l'économie
Auteur actuellement acteur de la vie politique et expert en économie, livre compréhensible et plein d'informations utiles, exemples concrets et solutions viables
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce livre est assez déprimant, il était donc nécessaire. Il vous permettra de dépasser l’écume des jours et de comprendre que le monde d’hier a déjà disparu et que celui de demain ressemblera vraisemblablement à celui d’avant-hier.

En effet la vieille malédiction invoquée par Karl Marx et tant d’autres sur l’accroissement infini du capital semblait n’avoir été qu’une méchante histoire propre à effrayer les p’ôvres gens. Les trente glorieuses n’ont-elles pas réhabilité l’homme au détriment du capital ?

Or ne sommes-nous pas tous dans l’attente du retour de ces trente glorieuses, considérées comme l’état normal et naturel de l’économie européenne ?

Comment l’auteur s’est-il donc débrouillé pour faire tomber ces certitudes ? Et bien, à l’inverse de bien trop d’économistes, il a initié une démarche scientifique (je vous assure, c’est extrêmement rare) et a tenté de mesurer le capital accumulé de la fin du XVIIIème siècle à nos jours grâce aux archives disponibles.

Il s’est avéré d’ailleurs que c’est la France qui dispose des données les plus complètes au monde, avec d’autres pays européens juste derrière. Ce sera donc l’Europe qui sera pendant longtemps au cœur de ce livre, et c’est normal, c’est là que les mouvements de capitaux ont été les plus violents.

Les premiers chapitres du livre sont alors consacrés au processus normal d’accumulation du capital dans laquelle l’auteur entre avec beaucoup, trop, de pédagogie et d’interminables explications.
Lire la suite ›
12 commentaires 170 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Je viens de terminer la lecture de cet ouvrage de près de 1000 pages comportant un bon nombre de chiffres et de graphiques.
Eh bien cette lecture n'est en rien rébarbative. Bien au contraire je l'ai trouvée passionnante. Pourtant au cours de mes études je n'ai pas suivi de cours spécialisé en économie ou en histoire. Malgré cela, ce livre m'a paru facile à comprendre ; il est, à mon avis, accessible à tous. Certes, pour bien suivre certains passages, il faut se remémorer un peu d'algèbre élémentaire mais dont le niveau ne dépasse pas celui de la classe de 3ème.

Ainsi Thomas Piketty, qui a un indéniable talent de pédagogue, traite en scientifique d'une grande rigueur intellectuelle (pour autant que je puisse en juger) un sujet politique ultrasensible : la répartition des richesses dans les pays riches (capitalistes) de la fin du 18ème siècle jusqu'à nos jours. En outre, en fonction des lois du capitalisme qu'il nous expose brillamment, il en déduit des tendances possibles pour le 21ème siècle.

En très bref :
Cette étude nous montre que, pour les revenus du travail, les inégalités ont globalement peu variées pendant la période (2 siècles) considérée.
En ce qui concerne les patrimoines :
-Pour la moitié la plus pauvre de la population la situation est restée inchangée : au début du 21ème siècle, comme au début du 20ème siècle, elle ne possède qu'environ 5% du patrimoine total.
Lire la suite ›
15 commentaires 288 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Les écrits les plus subversifs circulent en salle de marché : j’ai emprunté ce livre sur le bureau d’un trader. Je pensais que ce serait une étude très technique et statistique mais en fait c’est une histoire économique des inégalités depuis 1700 en Europe et aux Etats-Unis, narrative, pleine d’humour, et non dénuée d’intérêt littéraire malgré la complexité du sujet. L’introduction, en particulier, pose clairement les problèmes et mériterait d’être imprimée à part comme en son temps le Discours de la méthode. La critique sociale est particulièrement bien vue, à travers notamment les références littéraires à Balzac, à Jane Austen et même aux Aristochats. L’auteur touche un peu à tout, ouvre beaucoup de sujets, de la divergence entre la consommation et la production en Chine, à la banqueroute des deux tiers, et au fait que les riches se considèrent moralement supérieurs aux pauvres (entitlement effect).

Le point de vue est plutôt de gauche mais on ne jette pas l’économie de marché avec l’eau du bain. Je trouve cependant étonnant que l’auteur ne se pose à aucun moment la question de l’inégalité de consommation : il n’étudie que l’inégalité de revenus ou de capital en montants.
Lire la suite ›
4 commentaires 71 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents