EUR 30,39
  • Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 5 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 27,38
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

At Carnegie Hall

4.7 étoiles sur 5 16 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
20 neufs à partir de EUR 21,99 4 d'occasion à partir de EUR 14,28
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Déballer sans s'énerver par Amazon
Certification « Déballer sans s'énerver par Amazon »
Ce produit est certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Le programme « Déballer sans s'énerver par Amazon » vous propose des produits disposant d'un emballage simplifié, facile à retirer sans avoir à s'acharner dessus. N'utilisant que des cartons recyclables faciles à ouvrir et dépourvus de matériaux superflus, les emballages certifiés « Déballer sans s'énerver par Amazon » sont conçus pour être ouverts sans l'aide d'un cutter ou d'un couteau tout en protégeant votre article aussi bien que l'emballage traditionnel.
Voir tous nos produits certifiés « Déballer sans s'énerver ».

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Buena Vista Social Club


Produits fréquemment achetés ensemble

  • At Carnegie Hall
  • +
  • Buena Vista Social Club
Prix total: EUR 55,37
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Album vinyle (5 mars 2009)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: World Circuit
  • ASIN : B001ILKSOI
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 16 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.168 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Chan Chan
  2. De Camino A La Vereda
  3. El Cuarto De Tula
  4. La Enganadora
  5. Buena Vista Social Club
  6. Dos Gardenias
  7. Quizas, Quizas
  8. Veinte Anos

Disque : 2

  1. Orgullecida
  2. Y Tu Que Has Hecho?
  3. Siboney
  4. Mandinga
  5. Almendra
  6. El Carretero
  7. Candela
  8. Silencio

Description du produit

Description du produit

Seize chansons en un double album (somptueusement proposé, incluant un livret à la riche iconographie) pour prolonger le plaisir, mais pour un soir, un soir seulement. Le 1er juillet 1998, les chanteurs Omara Portuondo et Ibrahim Ferrer, les guitaristes et chanteurs Compay Segundo et Eliades Ochoa, le pianiste Rubén Gonzáles, le contrebassiste Orlando Cachaito López, et beaucoup d'autres, investissent, à l'instigation de Cooder père et fils (Ry en père guitariste, et son fils Joachim à la batterie et aux percussions), la scène du Carnegie Hall de New York. C'est la première fois que les Cubains foulent le sol des Etats-Unis. Ceux qui ne se pardonneront jamais d'avoir raté le concert (de toutes façons, c'était complet), se voit donc offrir un lot de consolation, racé et sophistiqué. Les répertoires croisés de l'album original (enregistré en studio deux années auparavant), et de la bande originale du film de Wim Wenders ne laisse apparaître que deux chansons inédites : la délicieuse « Almendra » (amande) d'Abelandito Valdès, et « La Engañadora », composition du violon.

Critique

« Cela faisait dix ans que je n’avais pas réécouté les bandes. C’est comme si tous les génies étaient sortis de la bouteille. »

Ry Cooder

Seize chansons en un double album (somptueusement proposé, incluant un livret à la riche iconographie) pour prolonger le plaisir, mais pour un soir, un soir seulement. Le 1er juillet 1998, les chanteurs Omara Portuondo et Ibrahim Ferrer, les guitaristes et chanteurs Compay Segundo et Eliades Ochoa, le pianiste Rubén Gonzáles, le contrebassiste Orlando Cachaito López, et beaucoup d’autres, investissent, à l’instigation de Cooder père et fils (Ry en père guitariste, et son fils Joachim à la batterie et aux percussions), la scène du Carnegie Hall de New York.

C’est la première fois que les Cubains foulent le sol des Etats-Unis. Ceux qui ne se pardonneront jamais d’avoir raté le concert (de toutes façons, c’était complet), se voit donc offrir un lot de consolation, racé et sophistiqué. Les répertoires croisés de l’album original (enregistré en studio deux années auparavant), et de la bande originale du film de Wim Wenders ne laisse apparaître que deux chansons inédites : la délicieuse « Almendra » (amande) d’Abelandito Valdès, et « La Engañadora », composition du violoniste Enrique Jorrin, et quant à elle considérée comme le premier cha cha cha.

Il y naturellement une grande émotion à entendre (pour la dernière fois ?) ceux qui depuis s’en sont allés (Segundo et Gonzáles en 2003, Ferrer en 2005), un grand plaisir à retrouver la délicatesse extrême de musiciens qui ont transformé l’élégance du désespoir en mélodies, une grande leçon à la face des pragmatiques, qui considéraient à l’époque que l’aventure (des sexagénaires qui déploient un drapeau cubain sur une prestigieuse scène américaine) serait impossible à mener. Sauf que cela s’est fait. Peu importe que les membres de ce Club très harmonique ne soient pas réellement les emblèmes charismatiques d’une musique muselée, mais de simples et honnêtes musiciens, ou que la musique cubaine ne se résume plus aujourd’hui à ce qu’on en produisait dans les années quarante (le son).

Il reste le plaisir, ma foi assez simple, du cadeau fait à de vieux messieurs d’une authentique carrière internationale, du statut d’album de musique du monde le plus vendu de tous les temps (huit millions de copies), de Grammy Award et autres trophées cinématographiques couronnant l’entreprise, et d’une belle anecdote : le producteur américain Ry Cooder a été condamné à l’occasion (et ce malgré l’intervention directe du président Clinton) à 100 000 dollars d’amende pour avoir pactisé avec l’ennemi, en l’occurrence les musiciens du pays de Fidel Castro. Morale : la belle musique rayonne, la bêtise s’incruste.





Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Benjamin Lab MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 19 octobre 2008
Format: CD
Avec ce concert à Carnegie, c'est le rêve de toute une vie qui se concrétise enfin pour ce collectif Cubain à l'origine du revival, et même, d'une certaine vulgarisation de la musique latine. A vrai dire, ce live est sans doute encore plus fort que l'album studio qui a permis la consécration du Buena Vista. En dehors de l'indéniable virtuosité des musiciens, on sent de manière palpable l'alchimie qui se crée entre eux à travers ce concert. Le public ne s'y trompe pas. C'est magnifique et restera comme un témoignage exceptionnel de l'empreinte laissée par Cumpay Segundo et ses accolytes.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album vinyle
Il est des moments où l'histoire suspend son cours. Dans ces cas là, souvent, l'improbable se produit. C'est exactement ce qui arriva ce soir là, au Carnegie' lorsque les membres du Buena Vista Social Club profilèrent leurs allures latinos une fois que Ry Cooder les eut tiré de leur retraite. Classieux, joyeux ! la Havane des années 40 distillait des parfums de cigares authentiques. Plusieurs musiciens sont aujourd'hui décédés, ce vinyle (superbe édition) a donc un "je ne sais quoi" qui traverse les époques... écoutez entre autre la réaction du public entre les chansons... si c'est pas du bonheur...
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lucio le 18 décembre 2008
Format: CD
Si vous avez aimé l'album studio, que vous aimez en plus l'improvisation, vous allez adoré ce live!!
Quelle émotion, quels frissons procure ce double disque!
Le pianiste était particulièrement inspiré ce soir la!
En bref, c'est un génial voyage musical!
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Ce live est magnifique, largement superieur a l'album mytique issue du film. Je trouvais cet album un peu desinfecte de la buena vista cubaine. Ce feeling qu'on ne peut retrouver que dans des jam sessions, ou des improvisations du momment. C'est le cas de ce concert. Le pianiste Ruben a une vista vraiment excellentissime. Autant on ressent le poid de l'embargo tant ses references sont classiques, tant ses choix d'ambiance, ses couleurs sont connues.Et pourtant il apporte une fraicheur dans ses interpretations qu'on avait pense impossible tant les themes sont classiques, rabaches. Le signe d'un tres grand monsieur de la musique.
Ensuite les guitaristes sont parfaits, ils apportent les bonnes couleurs avec un air de bienvenue, tout en decontraction. Meme Ibrahim se lance a l'improvisation digne d'un bluesman ce qui donne un blues colore traditionnel "candela", tout le groupe y participe de maniere coordonnee et musicale.
Franchement, terriblement cubain. Terriblement buena vista.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
La suite de la vidéo document sur la recherche et la reformation de ces musiciens fantastiques ; ce concert malheureusement , n'est pas inclus , dans cette recompostion ..
je n'ai pas vraiment cherché , et je voudrais savoir s'il y a eu un DVD de ce concert à l'époque , j'aimerai beaucoup l'avoir dans ma discothèque-vidéo -
Assister et admirer ces musiciens en ce concert et en live , était un évènement hors pair et une chance inouie ...
merci à Ry Cooder , Wim Wenders et au génie de ces musiciens , honneur à ceux qui depuis nous ont quitté ....Merci à tous !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Lorsque j'avais vu le film à l'époque, j'ai chercher en vain le live dont nous pouvions voir des extraits tout au long du film. Je m'était contenté du CD studio à l'époque. Puis un jour en me baladant chez mon disquaire, que vois-je ? LE LIVE ! Ce double CD n'est jamais très loin de ma platine. Les grand classiques sont présent et les interprétations sont simplement magnifiques.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce qui n 'est pas peu dire tant cette version studio était déjà nickel; mais là on passe encore 1 niveau au dessus. La présence de l'ambiance de la musique cubaine en public est un plus véritable. Si vous avez la version studio; celle-ci s'impose quand même..... les 2 ou rien c'est mon point de vu
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
de l'émotion a état pur !

a posséder abolument pour tout ceux qui veulent découvrir cette musique et à tous ceux qui aiment la sala

un album extraordinaire, sans la moindre exageration
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique