Acheter d'occasion
EUR 0,01
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par volarehoho
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Carton jaune
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Carton jaune Poche – 22 juin 2000

3.7 étoiles sur 5 19 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,95
Poche, 22 juin 2000
EUR 25,00 EUR 0,01

Livres 10/18 Livres 10/18

--Ce texte fait référence à l'édition Poche.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

"C'est là depuis toujours, il faut que ça sorte." Celui qui parle est au lit avec sa femme. On s'attend à quelque révélation sentimentale ou sexuelle ! Il continue : "Je vois Limpar qui feint d'alerter Gillespie, lequel fait écran, faute du défenseur ! Penalty ! Dixon marque. 2 à 0"... Le match est lancé. Sa femme le secoue : "À quoi penses-tu, chéri ?" Pas d'autre alternative alors que de mentir. Parce que pour un obsédé du foot, avouer la vérité peut entraîner l'exclusion immédiate.

Pour Nick Hornby, l'obsession a commencé alors qu'il était enfant, fils de divorcés et en quête de repères affectifs. Son père l'emmène voir le club d'Arsenal dans le nord de Londres et il découvre les matchs grandioses ou soporifiques, l'ambiance des stades mais aussi la futilité des supporters ou des joueurs. Derrière le récit de sa fertile imagination sportive, se dessine alors une autobiographie d'une grande originalité. La rupture familiale et les vides comblés par le foot, et plus tard, comment on devient écrivain malgré ou à cause de cette occupation monomaniaque, s'en excuser et en rire.

Au-delà de quelques longueurs narratives, Carton jaune est un récit plein d'humour dont la lucidité et le sens de l'autodérision ne peuvent laisser indifférent... même les plus allergiques au football. Belle victoire. --Stellio Paris

Présentation de l'éditeur

A onze ans, Nick Hornby pénètre pour la première fois dans Highbury, l'antre du club d'Arsenal, à Londres. Saisi par les clameurs du stade et l'émotion de partager une passion avec son père, divorcé et absent, le petit Nick devient pratiquant de ce culte étrange qu'on nomme football. En grandissant, il voit son obsession dévorer peu à peu le reste de sa vie...


" Carton jaune est un modèle d'autobiographie doublé d'un livre fin et drôle. Que demander de plus ? "
Alexandre Fillon, Madame Figaro

Trraduit de l'anglais
Par Gabrielle Rolin


--Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Poignant TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 31 juillet 2010
Format: Poche Achat vérifié
Dans cette autobiographie thématique, Nick Hornby nous raconte 25 ans de sa vie (1968-1992) autour de sa passion pour le club de foot d'Arsenal, à Londres.
Après avoir attrapé le virus à l'âge de 11 ans en assistant à un match avec son père, Nick nous fait vivre son adolescence, sa vie de famille, ses amours, ses amitiés, ses difficultés à trouver sa voie professionnelle dans l'Angleterre de Thatcher. Nick est un supporter acharné, pour lequel son club est tout, et le reste subalterne.
Mais quoique dépendant d'Arsenal comme d'une drogue, il sait cependant prendre du recul et décrire avec humour des situations cocasses autour de cet amour envahissant.
Si comme moi on aime le foot, ce livre fait du bien car il montre qu'on peut adorer ce sport tout en sortant de Cambridge, sans être un imbécile inculte ou une brute alcoolisée.
D'ailleurs l'évocation des phénomènes violents et racistes autour du foot anglais dans les années 80 (catastrophes du Heysel et de Hillsborough) est certainement la partie la plus intéressante, avec la description de la banalisation progressive de la violence et la dérive vers le hooliganisme et ses dizaines de morts.
Le point de vue d'Hornby fait de répugnance et d'un certain fatalisme est cependant troublant. Là où on pourrait s'attendre à de la révolte et de la verve, on reste dans le même rythme que tout le récit...
L'écriture de « Carton jaune » est simple, fluide et agréable mais manque de relief.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Aux anglophones, je le recommande en VO, tant la valeur du livre se situe dans le style de Nick Hornby. Je l'ai lu en français et la traduction n'est pas au niveau, notamment sur la première moitié du livre.

Toutefois, cela reste une autobiographie très agréable à lire, très dense, avec beaucoup d'humour. L'auteur se livre sans concessions et affiche passion dévorante et obsédante pour Arsenal.

Un livre qui combat les clichés des supporters bovins, violents et avinés et qui recèle une vraie humanité. Exercice autobiographique réussi pour Nick Hornby, même si son style et sa plume sont réservés à la VO de l'ouvrage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
J'avais hate de lire ce livre...j'ai vite déchanté. on y parle certes de football, mais l'articulation "catalogue" du livre m'a vraiment bloqué : fevrier 1978 Arsenal VS Everton, j'ai bu des bières,le match était pourri,il faisait froid.
juin 1978 Chelsea VS Arsenal , encore une baston,c'est honteux,Arsenal a perdu 2-1
ETC ETC c'est comme ça pendant 200 pages,pas de transitions,pas vraiment de fil rouge et rien de bien intéressant hors mis le Heysel et le drame d'Hillsborough.
Je suis pourtant fan de ce sport et aussi d'arsenal,mais je n'ai pas pu aller jusqu'au bout ...j'ai craqué au énième cliché sur la violence dans les stades : ces terribles racistes décervelés qui n'aiment meme pas le football.
Bref, j'aurai voulu qu'il nous fasse partager sa passion,ses doutes,ses reves...mais surtout la camaraderie qui règne dans les tribunes d'un stade de foot,cette solidarité fraternel qui nous unit autour du ballon rond...mais rien de tout ça...dommage...heureusement qu'il y a John King pour ça.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par louga de montelimar TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 11 mars 2014
Format: Poche
J'aime le foot, j'avais plutôt bien aimé deux autres Hornby, mais là j'ai eu beaucoup de mal.
Je l'ai lu comme un roman et c'est sans doute une erreur, les chapitres étant très cours, il vaut mieux le picorer comme un Brautigan, pour que ce soit plus digeste.
La quatrième de couverture cite ELLE dont la critique conseille le livre même à ceux qui détestent le foot, j'ai du mal à comprendre (si ce n'est que l'adulte de sexe masculin y est sans cesse ramené à un gosse de 11ans forcément immature...), parce que le côté auto-biographique est quand même ténu, l'essentiel ce sont des souvenirs de matchs des années 70 et 80, de tous les joueurs d'Arsenal de l'époque, qui rappelleront peut-être des souvenirs très agréables à certains, mais comme le foot anglais n'était pas autant médiatisé avant l'arrêt Bosman en 92, pas sûr que ça concerne grand monde.

Bref, à conseiller aux supporters de foot, à leurs compagnes, et aux fan d'Arsenal avant Wenger.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Je n'aime pas le foot pourtant c'est la passion de mon mari. Au travers de ce livre j'ai pu découvrir que le foot peut aider des enfants et plus tard des adultes à passer des périodes difficiles de leur vie. Le foot devient un repère là où la famille a disparu.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Il paraît qu'on peut aimer ce "journal" d'une vie de supporter sans aimer le foot... J'ai du mal à y croire. Je dirais même qu'il peut donner la nausée à qui est étranger à cette obsession. Par contre à tous ceux et toutes celles qui ne peuvent s'empêcher d'aller jusqu'au bout du match le plus déplorable de son club fêtiche sans pouvoir se l'expliquer, un conseil: ne vivez pas une minute de plus votre passion sans ce "Carton jaune" qui vous soutiendra lorsque vous reviendrez du stade la rage au ventre... Un sommet!
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?